AN 10.65
Sukha Sutta
— Agréable —

Le vénérable Saripoutta explique ce qui est agréable et désagréable dans l'enseignement du Bouddha.




Pāḷi



Ekaṃ samayaṃ āyasmā sāriputto magadhesu viharati nālakagāmake. Atha kho sāmaṇḍakāni paribbājako yenāyasmā sāriputto tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā āyasmatā sāriputtena saddhiṃ sammodi. Sammodanīyaṃ kathaṃ sāraṇīyaṃ vītisāretvā ekamantaṃ nisīdi. Ekamantaṃ nisinno kho sāmaṇḍakāni paribbājako āyasmantaṃ sāriputtaṃ etadavoca:

Français



En une occasion, le vénérable Saripoutta séjournait dans le Magadha, près du village de Nalaka. En cette occasion-là, le vagabond spirituel Samandakani vint voir le vénérable Saripoutta et échangea des courtoisies avec lui. Après cet échange de courtoisies et de salutations amicales, il s'assit d'un côté. Tandis qu'il était assis là, le vagabond spirituel Samandakani dit au vénérable Saripoutta:

— Kiṃ nu kho, āvuso sāriputta, imasmiṃ dhammavinaye sukhaṃ, kiṃ dukkhanti?

Ami Saripoutta, qu'est-ce donc qui, dans cet Enseignement & Discipline, est agréable, qu'est-ce qui est désagréable?

— Abhinibbatti kho, āvuso, dukkhā, anabhinibbatti sukhā. Abhinibbattiyā, āvuso, sati idaṃ dukkhaṃ pāṭikaṅkhaṃ: sītaṃ uṇhaṃ jighacchā pipāsā uccāro passāvo aggisamphasso daṇḍasamphasso satthasamphasso ñātīpi mittāpi saṅgamma samāgamma rosenti. Abhinibbattiyā, āvuso, sati idaṃ dukkhaṃ pāṭikaṅkhaṃ.

Ami, c'est la renaissance qui est désagréable, et l'absence de renaissance qui est agréable. Ami, lorsqu'il y a renaissance, ces désagréments sont à attendre: le froid, la chaleur, la faim, la soif, la défécation, l'urination, le contact avec le feu, le contact avec les bâtons, le contact avec les armes, ou bien les proches et les amis se réunissent et nous contrarient. Ami, lorsqu'il y a renaissance, ces désagréments sont à attendre.

Anabhinibbattiyā, āvuso, sati idaṃ sukhaṃ pāṭikaṅkhaṃ: na sītaṃ na uṇhaṃ na jighacchā na pipāsā na uccāro na passāvo na aggisamphasso na daṇḍasamphasso na satthasamphasso ñātīpi mittāpi saṅgamma samāgamma na rosenti. Anabhinibbattiyā, āvuso, sati idaṃ sukhaṃ pāṭikaṅkhanti.

Ami, lorsqu'il y a absence de renaissance, ces agréments sont à attendre: pas de froid, pas de chaleur, pas de faim, pas de soif, pas de défécation, pas d'urination, pas de contact avec le feu, pas de contact avec les bâtons, pas de contact avec les armes, et les proches et les amis ne se réunissent pas pour nous contrarier. Ami, lorsqu'il y a absence de renaissance, ces agréments sont à attendre.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.