Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Aṅguttara Nikāya >> Dasaka Nipāta

AN 10.59
Pabbajjā Sutta
— L'abandon du foyer —
[ pabbajjā ]

Un décuple entraînement du bhikkhou.




Bhikkhous, vous devriez vous entraîner de la manière suivante: 'Notre esprit devrait être affermi dans l'esprit de notre pabbajjā. Aucune pensée mauvaise, désavantageuse, ne devrait persister à obséder notre esprit. Notre esprit sera établi dans la perception de l'impermanence.{1} Notre esprit sera établi dans la perception d'anatta. Notre esprit sera établi dans la perception de la répugnance. Notre esprit sera établi dans la perception du danger. Notre esprit sera établi dans la connaissance des expériences aisées et malaisées dans le monde. Notre esprit sera établi dans la connaissance de la croissance et du déclin du monde. Notre esprit sera établi dans la connaissance de l'apparition et la disparition [des phénomènes] dans le monde. Notre esprit sera établi dans la perception de l'abandon. Notre esprit sera établi dans la perception de virāga. Notre esprit sera établi dans la perception de la cessation.' C'est ainsi que vous devriez vous entraîner, bhikkhous.

Lorsque l'esprit d'un bhikkhou est entraîné de toutes ces dix manières, l'un de deux résultats peut être attendu: ou bien la connaissance ultime dans le monde visible, ou - s'il y a un résidus d'attachement - le stade du non-retour.





Bodhi leaf



Note


1. perception de l'impermanence: anicca-saññā




Traduction proposée par Rémy,
d'après Numerical discourses of the Buddha de Nyanaponika Thera et Bhikkhu Bodhi,
rendu accessible en ligne par la Buddhist Publication Society.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.