AN 9.1
Sambodhi Sutta
— L'éveil complet —

Quelle est la cause du développement des états mentaux associés à l'éveil complet?




Pāḷi



evaṃ me sutaṃ:

Français



Ainsi ai-je entendu:

ekaṃ samayaṃ bhagavā sāvatthiyaṃ viharati jetavane anāthapiṇḍikassa ārāme. tatra kho bhagavā bhikkhū āmantesi:

En une occasion, le Fortuné séjournait près de Savatthi, dans le bois de Jéta, le parc d'Anathapindika. En cette occasion-là, il s'adressa aux bhikkhous:

— “sace, bhikkhave, aññatitthiyā paribbājakā evaṃ puccheyyuṃ: ‘sambodhipakkhikānaṃ, āvuso, dhammānaṃ kā upanisā bhāvanāyā’ti, evaṃ puṭṭhā tumhe, bhikkhave, tesaṃ aññatitthiyānaṃ paribbājakānaṃ kinti byākareyyāthā”ti?

Bhikkhous, si des vagabonds spirituels hétérodoxes vous demandent: 'Ami, quelle est la cause du développement des états mentaux associés à l'éveil complet?', comment devriez-vous leur répondre?

bhagavaṃmūlakā no, bhante, dhammā bhagavannettikā bhagavampaṭisaraṇā. sādhu, bhante, bhagavantaññeva paṭibhātu etassa bhāsitassa attho. bhagavato sutvā bhikkhū dhāressantī”ti.

Pour nous, Bhanté, le Dhamma est enraciné dans le Fortuné, il est guidé par le Fortuné, il est protégé par le Fortuné. Il [nous] serait profitable, Bhanté, que le Fortuné clarifie lui-même la signification de cette parole. L'ayant entendue de la part du Fortuné, les bhikkhous la retiendront à l'esprit.

“tena hi, bhikkhave, suṇātha, sādhukaṃ manasi karotha; bhāsissāmī”ti.

Bhikkhous, écoutez cela et faites bien attention, je vais parler.

“evaṃ, bhante”ti kho te bhikkhū bhagavato paccassosuṃ. bhagavā etadavoca:

Oui, Bhanté, répondirent les bhikkhous. Le Fortuné dit alors:

— “sace, bhikkhave, aññatitthiyā paribbājakā evaṃ puccheyyuṃ: ‘sambodhipakkhikānaṃ, āvuso, dhammānaṃ kā upanisā bhāvanāyā’ti, evaṃ puṭṭhā tumhe, bhikkhave, tesaṃ aññatitthiyānaṃ paribbājakānaṃ evaṃ byākareyyātha:

Bhikkhous, si des vagabonds spirituels hétérodoxes vous demandent: 'Ami, quelle est la cause du développement des états mentaux associés à l'éveil complet?', vous devriez leur répondre ainsi:

“idhāvuso, bhikkhu kalyāṇamitto hoti kalyāṇasahāyo kalyāṇasampavaṅko. sambodhipakkhikānaṃ, āvuso, dhammānaṃ ayaṃ paṭhamā upanisā bhāvanāya.

En cela, ami, un bhikkhou a un ami bénéfique, un camarade bénéfique, un associé bénéfique. Voici, ami, quelle est la première cause du développement des états mentaux associés à l'éveil complet.

“puna caparaṃ, āvuso, bhikkhu sīlavā hoti, pātimokkhasaṃvarasaṃvuto viharati ācāragocarasampanno aṇumattesu vajjesu bhayadassāvī, samādāya sikkhati sikkhāpadesu. sambodhipakkhikānaṃ, āvuso, dhammānaṃ ayaṃ dutiyā upanisā bhāvanāya.

De plus, ami, un bhikkhou est vertueux, il demeure restreint par la restreinte du Patimokkha, accompli en [bonne] conduite et dans son domaine [d'activité], voyant le danger dans la moindre des fautes, il entreprend les règles de l'entraînement et s'y entraîne. Voici, ami, quelle est la deuxième cause du développement des états mentaux associés à l'éveil complet.

“puna caparaṃ, āvuso, bhikkhu yāyaṃ kathā abhisallekhikā cetovivaraṇasappāyā, seyyathidaṃ appicchakathā santuṭṭhikathā pavivekakathā asaṃsaggakathā vīriyārambhakathā sīlakathā samādhikathā paññākathā vimuttikathā vimuttiñāṇadassanakathā, evarūpiyā kathāya nikāmalābhī hoti akicchalābhī akasiralābhī. sambodhipakkhikānaṃ, āvuso, dhammānaṃ ayaṃ tatiyā upanisā bhāvanāya.

De plus, ami, un bhikkhou obtient à volonté, aisément et sans difficulté des allocutions austères qui aident à ouvrir l'esprit, c'est-à-dire les allocutions à propos du peu de désirs, à propos du contentement [avec peu], à propos de l'isolement, à propos de la non-association [avec les autres], à propos de l'activation de l'énergie, à propos de la vertu, à propos de la concentration, à propos du discernement, à propos de la libération, à propos de la connaissance & vision de la libération. Voici, ami, quelle est la troisième cause du développement des états mentaux associés à l'éveil complet.

“puna caparaṃ, āvuso, bhikkhu āraddhavīriyo viharati akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya, kusalānaṃ dhammānaṃ upasampadāya, thāmavā daḷhaparakkamo anikkhittadhuro kusalesu dhammesu. sambodhipakkhikānaṃ, āvuso, dhammānaṃ ayaṃ catutthī upanisā bhāvanāya.

De plus, ami, un bhikkhou maintient son énergie activée pour l'abandon des états mentaux désavantageux et l'acquisition des états mentaux avantageux, il est solide, ferme dans son effort, il ne manque pas à la responsabilité de cultiver les états mentaux avantageux. Voici, ami, quelle est la quatrième cause du développement des états mentaux associés à l'éveil complet.

“puna caparaṃ, āvuso, bhikkhu paññavā hoti udayatthagāminiyā paññāya samannāgato ariyāya nibbedhikāya sammā dukkhakkhayagāminiyā. sambodhipakkhikānaṃ, āvuso, dhammānaṃ ayaṃ pañcamī upanisā bhāvanāya”.

De plus, ami, un bhikkhou a du discernement, il est pourvu du discernement de l'apparition et de l'extinction qui est noble et pénétrant, menant à la destruction correcte du mal-être. Voici, ami, quelle est la cinquième cause du développement des états mentaux associés à l'éveil complet.

“kalyāṇamittassetaṃ, bhikkhave, bhikkhuno pāṭikaṅkhaṃ kalyāṇasahāyassa kalyāṇasampavaṅkassa sīlavā bhavissati, pātimokkhasaṃvarasaṃvuto viharissati ācāragocarasampanno aṇumattesu vajjesu bhayadassāvī, samādāya sikkhissati sikkhāpadesu.

Bhikkhous, on peut attendre d'un bhikkhou qui a un ami bénéfique, un camarade bénéfique, un associé bénéfique qu'il soit vertueux, qu'il demeure restreint par la restreinte du Pātimokkha, accompli en [bonne] conduite et dans son domaine [d'activité], voyant le danger dans la moindre des fautes, qu'il entreprenne les règles de l'entraînement et s'y entraîne.

“kalyāṇamittassetaṃ, bhikkhave, bhikkhuno pāṭikaṅkhaṃ kalyāṇasahāyassa kalyāṇasampavaṅkassa yāyaṃ kathā abhisallekhikā cetovivaraṇasappāyā, seyyathidaṃ appicchakathā santuṭṭhikathā pavivekakathā asaṃsaggakathā vīriyārambhakathā sīlakathā samādhikathā paññākathā vimuttikathā vimuttiñāṇadassanakathā, evarūpiyā kathāya nikāmalābhī bhavissati akicchalābhī akasiralābhī.

Bhikkhous, on peut attendre d'un bhikkhou qui a un ami bénéfique, un camarade bénéfique, un associé bénéfique qu'il obtienne à volonté, aisément et sans difficulté des allocutions austères qui aident à ouvrir l'esprit, c'est-à-dire les allocutions à propos du peu de désirs, à propos du contentement [avec peu], à propos de l'isolement, à propos de la non-association [avec les autres], à propos de l'activation de l'énergie, à propos de la vertu, à propos de la concentration, à propos du discernement, à propos de la libération, à propos de la connaissance & vision de la libération.

“kalyāṇamittassetaṃ, bhikkhave, bhikkhuno pāṭikaṅkhaṃ kalyāṇasahāyassa kalyāṇasampavaṅkassa āraddhavīriyo viharissati akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya, kusalānaṃ dhammānaṃ upasampadāya, thāmavā daḷhaparakkamo anikkhittadhuro kusalesu dhammesu.

Bhikkhous, on peut attendre d'un bhikkhou qui a un ami bénéfique, un camarade bénéfique, un associé bénéfique qu'il maintienne son énergie activée pour l'abandon des états mentaux désavantageux et l'acquisition des états mentaux avantageux, qu'il soit solide, ferme dans son effort, et qu'il ne manque pas à la responsabilité de cultiver les états mentaux avantageux.

“kalyāṇamittassetaṃ, bhikkhave, bhikkhuno pāṭikaṅkhaṃ kalyāṇasahāyassa kalyāṇasampavaṅkassa paññavā bhavissati udayatthagāminiyā paññāya samannāgato ariyāya nibbedhikāya sammā dukkhakkhayagāminiyā.

Bhikkhous, on peut attendre d'un bhikkhou qui a un ami bénéfique, un camarade bénéfique, un associé bénéfique qu'il ait du discernement, qu'il soit pourvu du discernement de l'apparition et de l'extinction qui est noble et pénétrant, menant à la destruction correcte du mal-être.

“tena ca pana, bhikkhave, bhikkhunā imesu pañcasu dhammesu patiṭṭhāya cattāro dhammā uttari bhāvetabbā: asubhā bhāvetabbā rāgassa pahānāya, mettā bhāvetabbā byāpādassa pahānāya, ānāpānassati bhāvetabbā vitakkupacchedāya, aniccasaññā bhāvetabbā asmimānasamugghātāya. aniccasaññino, bhikkhave, anattasaññā saṇṭhāti. anattasaññī asmimānasamugghātaṃ pāpuṇāti diṭṭheva dhamme nibbānan”ti.

De plus, bhikkhous, en se basant sur ces cinq états mentaux, quatre états mentaux supplémentaires sont à développer: la [perception du] répugnant est à développer pour l'abandon de l'avidité, la bienveillance est à développer pour l'abandon de la malveillance, la présence de l'esprit sur la respiration est à développer pour l'arrêt des pensées, la perception de l'impermanence est à développer pour le déracinement de la prétention 'Je suis'. Bhikkhous, chez celui qui perçoit l'impermanence, la perception du non-soi s'installe. Celui qui perçoit le non-soi atteint le déracinement de la prétention 'Je suis', [autrement dit] l'Extinction dans ce monde visible.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.