Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Aṅguttara Nikāya >> Aṭṭhaka Nipāta

AN 8.63
Saṃkhitta Sutta
— Le Dhamma en bref —
[ saṃkhitta: en bref ]

Le Bouddha exhorte un bhikkhou qui veut s'isoler pour pratiquer les quatre brahmaviharas et les quatre satipaṭṭhānas aux quatre degrés d'absorption.




En une occasion, un certain bhikkhu alla voir le Fortuné et, à son arrivée, lui ayant rendu hommage, s'assit d'un côté. Alors qu'il était assis là, il dit au Fortuné:

— Il serait bon, Bhanté, que le Fortuné m'enseigne le Dhamma en bref, de telle manière que, ayant entendu le Dhamma du Fortuné, je puisse demeurer seul dans l'isolement, diligent, ardent et voué à l'effort.

— C'est de cette même manière que certains hommes sans valeur font une demande mais, ayant été instruits du Dhamma, ils pensent qu'ils devraient continuer à rester près de moi.

— Que le Fortuné m'enseigne le Dhamma en bref! Que le sugata m'enseigne le Dhamma en bref! Il est possible que je comprenne la parole du Fortuné. Il est possible que je devienne un héritier de la parole du Fortuné.

— Alors, bhikkhu, tu devrais t'entraîner de la manière suivante: 'Mon esprit demeurera (tourné vers) l'intérieur, bien établi. Aucun état mental malsains et désavantageux, une fois apparu, ne demeurera en ayant pris le contrôle de mon esprit. Voici comment tu devrais t'entraîner.

Lorsque, bhikkhu, ton esprit demeure (tourné vers) l'intérieur, bien établi, et qu'aucun état mental malsains et désavantageux, une fois apparu, ne demeure en ayant pris le contrôle de mon esprit, dans ce cas tu devrais t'entraîner ainsi: 'Mettā, en tant que libération de mon esprit, sera développée, poursuivie, maîtrisée, prise pour fondation, effectuée, accumulée, et minutieusement entreprise.' Voici, bhikkhu, comment tu devrais t'entraîner. Lorsque tu as développé et cultivé cette concentration, tu devrais développer cette concentration avec vitakka et vicāra, tu devrais la développer sans vitakka mais avec vicāra, tu devrais la développer sans vitakka ni vicāra, tu devrais la développer avec exaltation, tu devrais la développer sans exaltation, tu devrais la développer accompagnée de confort, tu devrais la développer accompagnée d'équanimité.{1}

Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais t'entraîner ainsi: 'Karuṇā, en tant que libération de mon esprit, sera développée, poursuivie, maîtrisée, prise pour fondation, effectuée, accumulée, et minutieusement entreprise.' Voici, bhikkhu, comment tu devrais t'entraîner. Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais développer cette concentration avec vitakka et vicāra, tu devrais la développer sans vitakka mais avec vicāra, tu devrais la développer sans vitakka ni vicāra, tu devrais la développer avec exaltation, tu devrais la développer sans exaltation, tu devrais la développer accompagnée de confort, tu devrais la développer accompagnée d'équanimité.

Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais t'entraîner ainsi: 'Muditā, en tant que libération de mon esprit, sera développée, poursuivie, maîtrisée, prise pour fondation, effectuée, accumulée, et minutieusement entreprise.' Voici, bhikkhu, comment tu devrais t'entraîner. Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais développer cette concentration avec vitakka et vicāra, tu devrais la développer sans vitakka mais avec vicāra, tu devrais la développer sans vitakka ni vicāra, tu devrais la développer avec exaltation, tu devrais la développer sans exaltation, tu devrais la développer accompagnée de confort, tu devrais la développer accompagnée d'équanimité.

Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais t'entraîner ainsi: 'Upekkhā, en tant que libération de mon esprit, sera développée, poursuivie, maîtrisée, prise pour fondation, effectuée, accumulée, et minutieusement entreprise.' Voici, bhikkhu, comment tu devrais t'entraîner. Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais développer cette concentration avec vitakka et vicāra, tu devrais la développer sans vitakka mais avec vicāra, tu devrais la développer sans vitakka ni vicāra, tu devrais la développer avec exaltation, tu devrais la développer sans exaltation, tu devrais la développer accompagnée de confort, tu devrais la développer accompagnée d'équanimité.


Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais t'entraîner ainsi: 'Je vais demeurer à observer le corps dans le corps, ardent, sampajāno et attentif, en ayant abandonné appétence et aversion envers le monde. Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais développer cette concentration avec vitakka et vicāra, tu devrais la développer sans vitakka mais avec vicāra, tu devrais la développer sans vitakka ni vicāra, tu devrais la développer avec exaltation, tu devrais la développer sans exaltation, tu devrais la développer accompagnée de confort, tu devrais la développer accompagnée d'équanimité.

Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais t'entraîner ainsi: 'Je vais demeurer à observer les sensations dans les sensations, ardent, sampajāno et attentif, en ayant abandonné appétence et aversion envers le monde. Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais développer cette concentration avec vitakka et vicāra, tu devrais la développer sans vitakka mais avec vicāra, tu devrais la développer sans vitakka ni vicāra, tu devrais la développer avec exaltation, tu devrais la développer sans exaltation, tu devrais la développer accompagnée de confort, tu devrais la développer accompagnée d'équanimité.

Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais t'entraîner ainsi: 'Je vais demeurer à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, sampajāno et attentif, en ayant abandonné appétence et aversion envers le monde. Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais développer cette concentration avec vitakka et vicāra, tu devrais la développer sans vitakka mais avec vicāra, tu devrais la développer sans vitakka ni vicāra, tu devrais la développer avec exaltation, tu devrais la développer sans exaltation, tu devrais la développer accompagnée de confort, tu devrais la développer accompagnée d'équanimité.

Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais t'entraîner ainsi: 'Je vais demeurer à observer les phénomènes mentaux dans les phénomènes mentaux, ardent, sampajāno et attentif, en ayant abandonné appétence et aversion envers le monde. Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, tu devrais développer cette concentration avec vitakka et vicāra, tu devrais la développer sans vitakka mais avec vicāra, tu devrais la développer sans vitakka ni vicāra, tu devrais la développer avec exaltation, tu devrais la développer sans exaltation, tu devrais la développer accompagnée de confort, tu devrais la développer accompagnée d'équanimité.

Lorsque, bhikkhu, cette concentration est ainsi développée, bien développée, alors où que tu aille, tu vas dans le confort. Où que tu te tiennes debout, tu te tiens debout dans le confort. Où que tu t'assoie, tu t'assois dans le confort. Où que tu te couche, tu te couche dans le confort.

Alors ce bhikkhu, ayant été exhorté par une exhortation du Fortuné, se leva de son siège, rendit hommage au Fortuné, tourna autour de lui en gardant vers lui son côté droit, et s'en alla. Demeurant seul, isolé, diligent, ardent et voué à l'effort, en peu de temps il parvint et demeura dans la suprême conclusion de la vie brahmique, pour laquelle les hommes de clan quittent à juste titre la vie de foyer pour le sans-foyer, le connaissant et le réalisant pour lui-même dans l'ici et maintenant. Il sut: 'La naissance est épuisée, la vie brahmique a atteint sa perfection, la tâche a été remplie. Il n'y a rien de plus pour ce monde'. Ainsi, il devint un autre parmi les arahants.





Bodhi leaf



Note


1. avec/ sans vitakka, vicāra, pīti, équanimité: vitakka et vicāra sont caractéristiques du premier jhāna et disparaissent à l'entrée dans le second jhāna; pīti est caractéristique des deux premiers jhānas et disparît dans le troisième jhāna; l'équanimité est caractéristique du quatrième jhāna.
'avec vitakka et vicāra' fait référence à un degré situé au niveau du premier jhāna ou en-deçà.
'sans vitakka mais avec vicāra' est un degré de pratique dans le premier jhāna.
'sans vitakka ni vicāra' fait référence à un degré supérieur ou égal au second jhāna
'avec pīti' fait référence au premier ou au second jhāna
'sans pīti' fait référence au troisième jhāna ou supérieur
'accompagnée d'équanimité' fait référence au quatrième jhāna.




Traduit du Pali et de l'Anglais par Rémy,
sur la base du travail effectué par Thanissaro Bhikkhu.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma, pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.