AN 8.39
Abhisanda Sutta
— Huit flux de mérite —
[ abhisanda: résultat, conséquence ]

Voici comment un disciple du Bouddha respectant les cinq préceptes travaille à son propre bonehur.




Pāḷi



“aṭṭhime, bhikkhave, puññābhisandā kusalābhisandā sukhassāhārā sovaggikā sukhavipākā saggasaṃvattanikā, iṭṭhāya kantāya manāpāya hitāya sukhāya saṃvattanti. katame aṭṭha?

Français



Bhikkhous, ces huit flux de mérite, ces flux avantageux, ces nourritures du bien-être, mènent au paradis, ont des résultats agréables, mènent à un monde paradisiaque, à ce qui est souhaitable, à ce qui est désirable, à la prospérité et au bonheur. Quels sont ces huit?

idha, bhikkhave, ariyasāvako buddhaṃ saraṇaṃ gato hoti. ayaṃ, bhikkhave, paṭhamo puññābhisando kusalābhisando sukhassāhāro sovaggiko sukhavipāko saggasaṃvattaniko, iṭṭhāya kantāya manāpāya hitāya sukhāya saṃvattati.

En cela, bhikkhous, un noble disciple va en refuge au Bouddha. Voici le premier flux de mérite, le premier flux avantageux, la première nourriture du bien-être, menant au paradis, ayant des résultats agréables, qui mène à un monde paradisiaque, à ce qui est souhaitable, à ce qui est désirable, à la prospérité et au bonheur.

“puna caparaṃ, bhikkhave, ariyasāvako dhammaṃ saraṇaṃ gato hoti. ayaṃ, bhikkhave, dutiyo puññābhisando kusalābhisando sukhassāhāro sovaggiko sukhavipāko saggasaṃvattaniko, iṭṭhāya kantāya manāpāya hitāya sukhāya saṃvattati.

De plus, un noble disciple va en refuge au Dhamma. Voici le deuxième flux de mérite, le deuxième flux avantageux, la deuxième nourriture du bien-être, menant au paradis, ayant des résultats agréables, qui mène à un monde paradisiaque, à ce qui est souhaitable, à ce qui est désirable, à la prospérité et au bonheur.

“puna caparaṃ, bhikkhave, ariyasāvako saṅghaṃ saraṇaṃ gato hoti. ayaṃ, bhikkhave, tatiyo puññābhisando kusalābhisando sukhassāhāro sovaggiko sukhavipāko saggasaṃvattaniko, iṭṭhāya kantāya manāpāya hitāya sukhāya saṃvattati.

De plus, un noble disciple va en refuge à la Communauté [des bhikkhous]. Voici le troisième flux de mérite, le troisième flux avantageux, la troisième nourriture du bien-être, menant au paradis, ayant des résultats agréables, qui mène à un monde paradisiaque, à ce qui est souhaitable, à ce qui est désirable, à la prospérité et au bonheur.

“pañcimāni, bhikkhave, dānāni mahādānāni aggaññāni rattaññāni vaṃsaññāni porāṇāni asaṃkiṇṇāni asaṃkiṇṇapubbāni, na saṃkiyanti na saṃkiyissanti, appaṭikuṭṭhāni samaṇehi brāhmaṇehi viññūhi. katamāni pañca?

Bhikkhous, ces cinq dons, ces cinq grands dons, sont originels, antiques, traditionnels, anciens, non dénaturés, non dénaturés auparavant, ils ne sont pas dénaturés, ils ne seront pas dénaturés, et ne sont pas réprouvés par les sages renonçants et brahmanes. Quels sont ces cinq?

idha, bhikkhave, ariyasāvako pāṇātipātaṃ pahāya pāṇātipātā paṭivirato hoti. pāṇātipātā paṭivirato, bhikkhave, ariyasāvako aparimāṇānaṃ sattānaṃ abhayaṃ deti, averaṃ deti, abyābajjhaṃ deti. aparimāṇānaṃ sattānaṃ abhayaṃ datvā averaṃ datvā abyābajjhaṃ datvā aparimāṇassa abhayassa averassa abyābajjhassa bhāgī hoti.

En cela, bhikkhous, un noble disciple, ayant abandonné la destruction de la vie, s'abstient de la destruction de la vie. En s'abstenant de détruire la vie, un noble disciple offre à d'innombrables êtres vivants la sécurité, ainsi que l'absence d'adversité et d'oppression. Ayant offert à d'innombrables êtres vivants la sécurité, ainsi que l'absence d'adversité et d'oppression, il reçoit [en retour] une incommensurable sécurité, ainsi qu'une incommensurable absence d'adversité et d'oppression.

idaṃ, bhikkhave, paṭhamaṃ dānaṃ mahādānaṃ aggaññaṃ rattaññaṃ vaṃsaññaṃ porāṇaṃ asaṃkiṇṇaṃ asaṃkiṇṇapubbaṃ, na saṃkiyati na saṃkiyissati, appaṭikuṭṭhaṃ samaṇehi brāhmaṇehi viññūhi. ayaṃ, bhikkhave, catuttho puññābhisando kusalābhisando sukhassāhāro sovaggiko sukhavipāko saggasaṃvattaniko, iṭṭhāya kantāya manāpāya hitāya sukhāya saṃvattati.

Voici quel est le premier don, le premier grand don qui est originel, antique, traditionnel, ancien, non dénaturé, non dénaturé auparavant, qui n'est pas dénaturé, qui ne sera pas dénaturé, et n'est pas réprouvé par les sages renonçants et brahmanes. C'est le quatrième flux de mérite, le quatrième flux avantageux, la quatrième nourriture du bien-être, menant au paradis, ayant des résultats agréables, qui mène à un monde paradisiaque, à ce qui est souhaitable, à ce qui est désirable, à la prospérité et au bonheur.

“puna caparaṃ, bhikkhave, ariyasāvako adinnādānaṃ pahāya adinnādānā paṭivirato hoti. adinnādānā paṭivirato, bhikkhave, ariyasāvako aparimāṇānaṃ sattānaṃ abhayaṃ deti, averaṃ deti, abyābajjhaṃ deti. aparimāṇānaṃ sattānaṃ abhayaṃ datvā averaṃ datvā abyābajjhaṃ datvā aparimāṇassa abhayassa averassa abyābajjhassa bhāgī hoti.

De plus, bhikkhous, un noble disciple, ayant abandonné l'appropriation de ce qui n'a pas été donné, s'abstient de s'approprier ce qui n'a pas été donné. En s'abstenant de s'approprier ce qui n'a pas été donné, un noble disciple offre à d'innombrables êtres vivants la sécurité, ainsi que l'absence d'adversité et d'oppression. Ayant offert à d'innombrables êtres vivants la sécurité, ainsi que l'absence d'adversité et d'oppression, il reçoit [en retour] une incommensurable sécurité, ainsi qu'une incommensurable absence d'adversité et d'oppression.

idaṃ, bhikkhave, dutiyaṃ dānaṃ mahādānaṃ aggaññaṃ rattaññaṃ vaṃsaññaṃ porāṇaṃ asaṃkiṇṇaṃ asaṃkiṇṇapubbaṃ, na saṃkiyati na saṃkiyissati, appaṭikuṭṭhaṃ samaṇehi brāhmaṇehi viññūhi. ayaṃ, bhikkhave, pañcamo puññābhisando kusalābhisando sukhassāhāro sovaggiko sukhavipāko saggasaṃvattaniko, iṭṭhāya kantāya manāpāya hitāya sukhāya saṃvattati.

Voici quel est le deuxième don, le deuxième grand don qui est originel, antique, traditionnel, ancien, non dénaturé, non dénaturé auparavant, qui n'est pas dénaturé, qui ne sera pas dénaturé, et n'est pas réprouvé par les sages renonçants et brahmanes. C'est le cinquième flux de mérite, le cinquième flux avantageux, la cinquième nourriture du bien-être, menant au paradis, ayant des résultats agréables, qui mène à un monde paradisiaque, à ce qui est souhaitable, à ce qui est désirable, à la prospérité et au bonheur.

“puna caparaṃ, bhikkhave, ariyasāvako kāmesumicchācāraṃ pahāya kāmesumicchācārā paṭivirato hoti. kāmesumicchācārā paṭivirato, bhikkhave, ariyasāvako aparimāṇānaṃ sattānaṃ abhayaṃ deti, averaṃ deti, abyābajjhaṃ deti. aparimāṇānaṃ sattānaṃ abhayaṃ datvā averaṃ datvā abyābajjhaṃ datvā aparimāṇassa abhayassa averassa abyābajjhassa bhāgī hoti.

De plus, bhikkhous, un noble disciple, ayant abandonné la méconduite en raison des plaisirs sensuels, s'abstient de la méconduite en raison des plaisirs sensuels. En s'abstenant de la méconduite en raison des plaisirs sensuels, un noble disciple offre à d'innombrables êtres vivants la sécurité, ainsi que l'absence d'adversité et d'oppression. Ayant offert à d'innombrables êtres vivants la sécurité, ainsi que l'absence d'adversité et d'oppression, il reçoit [en retour] une incommensurable sécurité, ainsi qu'une incommensurable absence d'adversité et d'oppression.

idaṃ, bhikkhave, tatiyaṃ dānaṃ mahādānaṃ aggaññaṃ rattaññaṃ vaṃsaññaṃ porāṇaṃ asaṃkiṇṇaṃ asaṃkiṇṇapubbaṃ, na saṃkiyati na saṃkiyissati, appaṭikuṭṭhaṃ samaṇehi brāhmaṇehi viññūhi. ayaṃ, bhikkhave, chaṭṭho puññābhisando kusalābhisando sukhassāhāro sovaggiko sukhavipāko saggasaṃvattaniko, iṭṭhāya kantāya manāpāya hitāya sukhāya saṃvattati.

Voici quel est le troisième don, le troisième grand don qui est originel, antique, traditionnel, ancien, non dénaturé, non dénaturé auparavant, qui n'est pas dénaturé, qui ne sera pas dénaturé, et n'est pas réprouvé par les sages renonçants et brahmanes. C'est le sixième flux de mérite, le sixième flux avantageux, la sixième nourriture du bien-être, menant au paradis, ayant des résultats agréables, qui mène à un monde paradisiaque, à ce qui est souhaitable, à ce qui est désirable, à la prospérité et au bonheur.

“puna caparaṃ, bhikkhave, ariyasāvako musāvādaṃ pahāya musāvādā paṭivirato hoti. musāvādā paṭivirato, bhikkhave, ariyasāvako aparimāṇānaṃ sattānaṃ abhayaṃ deti, averaṃ deti, abyābajjhaṃ deti. aparimāṇānaṃ sattānaṃ abhayaṃ datvā averaṃ datvā abyābajjhaṃ datvā aparimāṇassa abhayassa averassa abyābajjhassa bhāgī hoti.

De plus, bhikkhous, un noble disciple, ayant abandonné les paroles mensongères, s'abstient des paroles mensongères. En s'abstenant des paroles mensongères, un noble disciple offre à d'innombrables êtres vivants la sécurité, ainsi que l'absence d'adversité et d'oppression. Ayant offert à d'innombrables êtres vivants la sécurité, ainsi que l'absence d'adversité et d'oppression, il reçoit [en retour] une incommensurable sécurité, ainsi qu'une incommensurable absence d'adversité et d'oppression.

idaṃ, bhikkhave, catutthaṃ dānaṃ mahādānaṃ aggaññaṃ rattaññaṃ vaṃsaññaṃ porāṇaṃ asaṃkiṇṇaṃ asaṃkiṇṇapubbaṃ, na saṃkiyati na saṃkiyissati, appaṭikuṭṭhaṃ samaṇehi brāhmaṇehi viññūhi. ayaṃ, bhikkhave, sattamo puññābhisando kusalābhisando sukhassāhāro sovaggiko sukhavipāko saggasaṃvattaniko, iṭṭhāya kantāya manāpāya hitāya sukhāya saṃvattati.

Voici quel est le quatrième don, le quatrième grand don qui est originel, antique, traditionnel, ancien, non dénaturé, non dénaturé auparavant, qui n'est pas dénaturé, qui ne sera pas dénaturé, et n'est pas réprouvé par les sages renonçants et brahmanes. C'est le septième flux de mérite, le septième flux avantageux, la septième nourriture du bien-être, menant au paradis, ayant des résultats agréables, qui mène à un monde paradisiaque, à ce qui est souhaitable, à ce qui est désirable, à la prospérité et au bonheur.

“puna caparaṃ, bhikkhave, ariyasāvako surā-meraya-majja-pamādaṭṭhānaṃ pahāya surā-meraya-majja-pamādaṭṭhānā paṭivirato hoti. surā-meraya-majja-pamādaṭṭhānā paṭivirato, bhikkhave, ariyasāvako aparimāṇānaṃ sattānaṃ abhayaṃ deti averaṃ deti abyābajjhaṃ deti. aparimāṇānaṃ sattānaṃ abhayaṃ datvā averaṃ datvā abyābajjhaṃ datvā, aparimāṇassa abhayassa averassa abyābajjhassa bhāgī hoti.

De plus, bhikkhous, un noble disciple, ayant abandonné les liqueurs, boissons fermentées et intoxicants qui engendrent la négligence, s'abstient des liqueurs, boissons fermentées et intoxicants qui engendrent la négligence. En s'abstenant des liqueurs, boissons fermentées et intoxicants qui engendrent la négligence, un noble disciple offre à d'innombrables êtres vivants la sécurité, ainsi que l'absence d'adversité et d'oppression. Ayant offert à d'innombrables êtres vivants la sécurité, ainsi que l'absence d'adversité et d'oppression, il reçoit [en retour] une incommensurable sécurité, ainsi qu'une incommensurable absence d'adversité et d'oppression.

idaṃ, bhikkhave, pañcamaṃ dānaṃ mahādānaṃ aggaññaṃ rattaññaṃ vaṃsaññaṃ porāṇaṃ asaṃkiṇṇaṃ asaṃkiṇṇapubbaṃ, na saṃkiyati na saṃkiyissati, appaṭikuṭṭhaṃ samaṇehi brāhmaṇehi viññūhi. ayaṃ, bhikkhave, aṭṭhamo puññābhisando kusalābhisando sukhassāhāro sovaggiko sukhavipāko saggasaṃvattaniko, iṭṭhāya kantāya manāpāya hitāya sukhāya saṃvattati.

Voici quel est le cinquième don, le cinquième grand don qui est originel, antique, traditionnel, ancien, non dénaturé, non dénaturé auparavant, qui n'est pas dénaturé, qui ne sera pas dénaturé, et n'est pas réprouvé par les sages renonçants et brahmanes. C'est le huitième flux de mérite, le huitième flux avantageux, la huitième nourriture du bien-être, menant au paradis, ayant des résultats agréables, qui mène à un monde paradisiaque, à ce qui est souhaitable, à ce qui est désirable, à la prospérité et au bonheur.

ime kho, bhikkhave, aṭṭha puññābhisandā kusalābhisandā sukhassāhārā sovaggikā sukhavipākā saggasaṃvattanikā, iṭṭhāya kantāya manāpāya hitāya sukhāya saṃvattantī”ti.

Voici, bhikkhous, quels sont ces huit flux de mérite, ces flux avantageux, ces nourritures du bien-être, qui mènent au paradis, qui ont des résultats agréables, qui mènent à un monde paradisiaque, à ce qui est souhaitable, à ce qui est désirable, à la prospérité et au bonheur.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.

Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.