Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Aṅguttara Nikāya >> Aṭṭhaka Nipāta

AN 8.35
Dānūpapatti Sutta
— Dons et renaissance —
[ dāna: don, offrande | upapatti: naissance ]

Huit types de naissances selon l'intention avec laquelle les dons sont faits, et la condition sinéquanonne pour que le souhait d'une naissance particulière rencontre le succès.




Bhikkhous, il y a huit types de naissances dues aux dons. Quelles sont ces huit?

Ici, bhikkhous, une certaine personne donne de la nourriture, des boissons, des habits et des véhicules; des fleurs, des parfums et des huiles; des lits, des habitations et de la lumière. En faisant ces dons, il espère une récompense. Voyant de riches nobles-guerriers, brahmanes ou gens de foyer, pourvus et nantis des cinq cordes des plaisirs sensuels, il pense: 'Oh, puissé-je renaître dans une riche famille de nobles-guerriers, brahmanes ou gens de foyer!' Il applique son esprit à cette pensée, il s'y attarde et la développe. Cette pensée le conduit à ce qui est inférieur, et si elle n'est pas développée envers ce qui est plus élevé, elle le mènera à une telle naissance. Lors de la dissolution du corps, après la mort, il réapparaît dans une riche famille de nobles-guerriers, brahmanes ou gens de foyer. Cependant, je ne déclare cela que pour le vertueux, pas pour le non-vertueux, car c'est grâce à sa pureté, bhikkhous, que le désir du cœur du vertueux atteint le succès.

Ici, bhikkhous, une certaine personne donne de la nourriture... 'Oh, puissé-je renaître parmi les dévas des Quatre Grand Rois (Cātumahārājikā)!'...

Ici, bhikkhous, une certaine personne donne de la nourriture... 'Oh, puissé-je renaître parmi les dévas de Tāvatiṃsā!'...

Ici, bhikkhous, une certaine personne donne de la nourriture... 'Oh, puissé-je renaître parmi les dévas de Yāmā!'...

Ici, bhikkhous, une certaine personne donne de la nourriture... 'Oh, puissé-je renaître parmi les dévas de Tusitā!'...

Ici, bhikkhous, une certaine personne donne de la nourriture... 'Oh, puissé-je renaître parmi les dévas qui se plaisent dans la création (Nimmānaratī)!'...

Ici, bhikkhous, une certaine personne donne de la nourriture... 'Oh, puissé-je renaître parmi les dévas qui contrôlent ce qui est créé par les autres (Paranimmitavasavattī)!'...

Ici, bhikkhous, une certaine personne donne de la nourriture, des boissons, des habits et des véhicules; des fleurs, des parfums et des huiles; des lits, des habitations et de la lumière. En faisant ce don, il espère une récompense. Il entend parler de la longue vie, de la beauté et du grand bonheur des dévas du monde de Brahmā, et il souhaite renaître parmi eux. Il applique son esprit à cette pensée, il s'y attarde et la développe. Cette pensée le conduit à ce qui est inférieur, et si elle n'est pas développée envers ce qui est plus élevé, elle le mènera à une telle naissance. Lors de la dissolution du corps, après la mort, il réapparaît parmi les dévas qui sont la compagnie de Brahmā. Cependant, je ne déclare cela que pour le vertueux, pas pour le non-vertueux, car c'est grâce à sa pureté, bhikkhous, que le désir du cœur du vertueux atteint le succès.

Voici, bhikkhous, les huit types de naissances dues au don.





Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Sœur Upalavanna
et Numerical discourses of the Buddha de Nyanaponika Thera et Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.