Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Aṅguttara Nikāya >> Aṭṭhaka Nipāta

AN 8.26
Jīvaka Sutta
— Les questions de Jīvaka —

Le Bouddha explique à Jīvaka, un disciple laïc, ce que signifie être un disciple, vertueux, pratiquant pour son bien-être propre et celui d'autrui.




En une occasion le Fortuné séjournait près de Rajagaha, dans le bosquet de manguiers de Jīvaka. Alors Jīvaka Komārabhacca alla trouver le Fortuné et, en arrivant, s'étant incliné, s'assit d'un côté. Une fois assis là, il dit au Fortuné:

Bhanté, dans quelle mesure est-on un disciple laïc?

— Jīvaka, quand on a pris refuge auprès du Bouddha, pris refuge auprès du Dhamma, et pris refuge auprès du Sangha, alors dans cette mesure on est un disciple laïc.

— Et dans quelle mesure, Bhanté, est-on un vertueux disciple laïc?

— Jīvaka, quand on s'abstient de prendre la vie, de prendre ce qui n'a pas été donné, de la méconduite sexuelle, des fausses paroles, et des boissons fermentées et distillées qui entraînent la négligence, alors dans cette mesure on est un vertueux disciple laïc.

— Et dans quelle mesure, Bhanté, est-on un disciple laïc qui pratique pour son propre bénéfice mais pas pour celui des autres?

— Jīvaka, quand un disciple laïc est lui-même accompli en conviction mais n'encourage pas les autres dans l'accomplissement de la conviction; quand lui-même est accompli en vertu mais n'encourage pas les autres dans l'accomplissement de la vertu; quand lui-même est accompli en générosité mais n'encourage pas les autres dans l'accomplissement de la générosité; quand lui-même désire voir les bhikkhous mais n'encourage pas les autres à voir les bhikkhous; quand lui-même veut entendre le véritable Dhamma mais n'encourage pas les autres à entendre le véritable Dhamma; quand lui-même se rappelle habituellement le Dhamma qu'il a entendu mais n'encourage pas les autres à se rappeler le Dhamma qu'ils ont entendu; quand lui-même explore le sens du Dhamma qu'il a entendu mais n'encourage pas les autres à explorer le sens du Dhamma qu'ils ont entendu; quand lui-même, connaissant et le Dhamma et son sens, pratique le Dhamma en accord avec le Dhamma, mais n'encourage pas les autres à pratiquer le Dhamma en accord avec le Dhamma: alors dans cette mesure il est un disciple laïc qui pratique pour son propre bénéfice mais pas pour le bénéfice des autres.

— Et dans quelle mesure, Bhanté, est-on un disciple laïc qui pratique et pour son propre bénéfice et pour le bénéfice des autres?

— Jīvaka, quand un disciple laïc lui-même est accompli en conviction et encourage les autres dans l'accomplissement de la conviction; quand lui-même est accompli en vertu et encourage les autres dans l'accomplissement de la vertu; quand lui-même est accompli en générosité et encourage les autres dans l'accomplissement de la générosité; quand lui-même désire voir les bhikkhous et encourage les autres à voir les bhikkhous; quand lui-même veut entendre le véritable Dhamma et encourage les autres à entendre le véritable Dhamma; quand lui-même se rappelle habituellement le Dhamma qu'il a entendu et encourage les autres à se rappeler le Dhamma qu'ils ont entendu; quand lui-même explore le sens du Dhamma qu'il a entendu et encourage les autres à explorer le sens du Dhamma qu'ils ont entendu; quand lui-même, connaissant et le Dhamma et son sens, pratique le Dhamma en accord avec le Dhamma et encourage les autres à pratiquer le Dhamma en accord avec le Dhamma: alors dans cette mesure il est un disciple laïc qui pratique et pour son propre bénéfice et pour le bénéfice des autres.





Bodhi leaf



Traduction proposée par Michel Proulx et édité par Rémy,
sur la base du travail effectué par Thanissaro Bhikkhu

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.