Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Aṅguttara Nikāya >> Aṭṭhaka Nipāta

AN 8.19
Pahārāda Sutta
— Pahārāda l'asura —

Pahārāda est un chef parmi les asuras. Le Bouddha lui fait exposer ce que les asuras apprécient dans l'océan, puis se sert de cette base pour lui expliquer ce que les bhikkhous apprécient dans son enseignement.




En une occasion, le Fortuné séjournait à Verañjā, au pied de l'arbre nimba nommé Naḷeru. Là, Pahārāda, un chef des asuras, vint voir le Fortuné, lui rendit hommage et se tint debout sur un côté. Le Fortuné lui dit alors:

— Pahārāda, je suppose que les asuras se plaisent dans le grand océan.

— Oui, Bhanté. Les asuras se plaisent dans le grand océan.

— Pahārāda, combien de qualités admirables et merveilleuses du grand océan les asuras y perçoivent-ils et en raison desquelles ils s'y plaisent?

Bhanté, les asuras perçoivent huit qualités admirables et merveilleuses dans le grand océan, en raison desquelles ils s'y plaisent. Quelles sont ce huit?

(1) Bhanté, le grand océan a des pentes graduelles, il s'enfonce graduellement, s'incline graduellement et non de manière abrupte comme un précipice. Voici la première qualité admirable et merveilleuse du grand océan que les asuras y perçoivent et en raison de laquelle ils s'y plaisent.

(2) Le grand océan est stable et ne déborde pas en dehors de ses limites... Voici la seconde qualité admirable...

(3) Le grand océan ne tolère pas les corps sans vie, les cadavres, et s'il y a un cadavre, il le conduit rapidement au rivage et le rejette sur la terre... Voici la troisième qualité admirable...

(4) Lorsque les grands fleuves - le Gange, la Yamunā, l'Aciravatī, le Sarabhū et le Mahī - atteignent le grand océan, ils perdent leurs précédents noms et désignations, et ne sont connus que comme le grand océan... Voici la quatrième qualité admirable...

(5) Bien que tous les flots du monde se déversent dans le grand océan et que la pluie y tombe depuis le ciel, le grand océan ne s'agrandit ni ne rétrécit... Voici la cinquième qualité admirable...

(6) Le grand océan n'a qu'une seule saveur, celle du sel... Voici la sixième qualité admirable...

(7) Le grand océan contient différentes sortes de substances précieuses: perles, pierres précieuses, lapis lazuli, coques, quartz, corail, argent, or, rubis et des matériaux fluorescents... Voici la septième qualité admirable...

(8) Le grand océan est la demeure de grandes créatures, telles que timis, timiṅgalas, timirapiṅgalas, asuras, nāgas et gandhabbas.{1} Il y a dans le grand océan des êtres mesurant cent yojanas (1000 km) de long, ou deux cent, trois cent, quatre cent, cinq cent yojanas de long... Voici la huitième qualité admirable et merveilleuse du grand océan que les asuras y perçoivent et en raison de laquelle ils s'y plaisent.

Voici, Bhanté, les huit qualités admirables et merveilleuses que les asuras perçoivent dans le grand océan et en raison desquelles ils s'y plaisent.

— Je suppose, Bhanté, que les bhikkhous se plaisent dans ce Dhamma-Vinaya.

— Oui, Pahārāda.

Bhanté, combien de qualités admirables et merveilleuses les bhikkhous perçoivent-ils dans ce Dhamma-Vinaya, en raison desquelles ils s'y plaisent?

— Pahārāda, les bhikkhous perçoivent huit qualités admirables et merveilleuses dans ce Dhamma-Vinaya, en raison desquelles ils s'y plaisent. Quelles sont ces huit?

(1) Pahārāda, tout comme le grand océan a des pentes graduelles, comme il s'enfonce graduellement, s'incline graduellement et non de manière abrupte comme un précipice, de même, dans ce Dhamma-Vinaya, il y a un entraînement graduel, une pratique graduelle, un progrès graduel. Il n'y a pas de réalisation de la connaissance finale de manière abrupte. Voici la première qualité admirable et merveilleuse que les bhikkhous perçoivent dans ce Dhamma-Vinaya et en raison de laquelle ils s'y plaisent.

(2) Pahārāda, tout comme le grand océan est stable et ne déborde pas en dehors de ses limites, de même mes disciples ne transgressent pas les limites des instructions que je leur ai dispensées, même au prix de leur vie.{2} Voici la seconde qualité admirable...

(3) Pahārāda, tout comme le grand océan ne tolère pas les corps sans vie, les cadavres, et s'il y a un cadavre, il le conduit rapidement au rivage et le rejette sur la terre, de même le Sangha ne tolère pas en son sein une personne immorale, de nature mauvaise, au comportement impur et suspicieux, gardant le secret sur ses actions, qui n'est pas un vrai le renonçant mais plutôt un renonçant feint, non chaste mais prétendant l'être, pourri jusqu'à la moelle, libidineux et adoptant un vil comportement. En pareil cas, le Sangha se réunit rapidement et expulse une telle personne. Même s'il est assis au milieu de l'assemblée des bhikkhous, il est loin du Sangha, et le Sangha est loin de lui. Voici la troisième qualité admirable...

(4) Pahārāda, tout comme lorsque les grands fleuves - le Gange, la Yamunā, l'Aciravatī, le Sarabhū et le Mahī - atteignent le grand océan, ils perdent leurs précédents noms et désignations, et ne sont connus que comme le grand océan, de même les membres des quatre castes - nobles-guerriers, brahmanes, gens ordinaires et gens subalternes - quittent leur foyer pour le sans-foyer dans ce Dhamma-Vinaya proclamé par le Tathagata, il perdent leurs anciens noms et lignages, et ne sont reconnus que comme des renonçants disciples du fils des Sakyas. Voici la quatrième qualité admirable...

(5) Pahārāda, tout comme le grand océan ne s'agrandit ni ne rétrécit, bien que tous les flots du monde s'y déversent et que la pluie y tombe depuis le ciel, de même, même si de nombreux bhikkhous atteignent le Nibbāna final dans l'élément Nibbāna qui est sans résidus, il n'y a pas d'augmentation ni de diminution de l'élément Nibbāna, qui est sans résidus. Voici la cinquième qualité admirable...

(6) Pahārāda, tout comme le grand océan n'a qu'une seule saveur, celle du sel, de même ce Dhamma-Vinaya n'a qu'une seule saveur, celle de la libération. Voici la sixième qualité admirable...

(7) Pahārāda, tout comme le grand océan contient différentes sortes de substances précieuses, perles, pierres précieuses, lapis lazuli, coques, quartz, corail, argent, or, rubis et des matériaux fluorescents, de même ce Dhamma-Vinaya il y a de nombreuses choses qui sont précieuses: les quatre établissements de l'attention (satipaṭṭhāna), les quatre efforts corrects (sammappadhānā), les quatre bases du succès (iddhipādā), les cinq facultés spirituelles (indriya), les cinq pouvoirs spirituels (bala), les sept facteurs de l'illumination (bojjhaṅgā) et le noble octuple sentier (ariyo aṭṭhaṅgiko maggo).3 Voici la septième qualité admirable...

(8) Pahārāda, tout comme le grand océan est la demeure de grandes créatures, telles que timis, timiṅgalas, timirapiṅgalas, asuras, nāgas et gandhabbas, tout comme il y a dans le grand océan des êtres mesurant cent yojanas de long, ou deux cent, trois cent, quatre cent, cinq cent yojanas de long, de même ce Dhamma-Vinaya est le domaine des grands êtres: le sotāpanna et celui qui s'exerce dans le but de réaliser le fruit de sotāpatti, le sakadagami et celui qui s'exerce dans le but de réaliser l'état de sakadagami, l'anāgāmi et celui qui s'exerce dans le but de réaliser l'état d'anāgāmi, l'arahant et celui qui s'exerce dans le but de réaliser l'état d'arahant. Voici la huitième qualité admirable et merveilleuse que les bhikkhous perçoivent dans ce Dhamma-Vinaya et en raison de laquelle ils s'y plaisent.

Voici, Pahārāda, les huit qualités admirables et merveilleuses que les bhikkhous perçoivent dans ce Dhamma-Vinaya et en raison desquelles ils s'y plaisent.





Bodhi leaf



Notes


1. timis, timiṅgalas, timirapiṅgalas, asuras, nāgas et gandhabbas: les trois premiers sont des poissons mythiques de grande taille. Les nāgas sont des serpents de mer ou des dragons vivant sous le sol ou dans l'océan, gardiens de trésors cachés. Les gandhabbas sont des dévas, parfois décrits comme des musiciens célestes et également décrits comme habitant dans les arbres et les fleurs.


2. mes disciples ne trangressent pas... au prix de leur vie: d'après le commentaire, cela s'applique aux sotāpannas, pour qui les règles morales deviennent intransgressables.


3. Les quatre établissements de l'attention... le noble octuple sentier:
* Les quatre établissements de l'attention: attention portée au corps, aux sensations, aux états mentaux, aux contenus de l'esprit.
* Les quatre efforts corrects: (1) empêcher l'apparition d'états mentaux malsains (2) éléminer les états mentaux malsains [déjà] apparus (3) développer les états mentaux sains encore non apparus (4) soutenir et perfectionner les états mentaux sains [déjà] apparus.
* Les quatre bases du succès: désir, énergie, esprit et concentration.
* Les cinq facultés spirituelles: conviction, énergie (effort), attention, concentration et sagesse.
* Les cinq pouvoirs spirituels: identiques aux cinq facultés ci-dessus, mais considérés ici comme des forces vainquant l'opposition plutôt que comme des agents de contrôle.
* Les sept facteurs de l'illumination: attention, investigation des phénomènes, énergie (effort), exaltation, sérénité, concentration et équanimité.




Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Thanissaro Bhikkhu
et Numerical discourses of the Buddha de Nyanaponika Thera et Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.