Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Aṅguttara Nikāya >> Sattaka Nipāta

AN 7.71
Bhāvanā Sutta
— La pratique de la méditation —
[ bhāvanā: pratique de la méditation ]

Comment les désirs de réalisation n'ont aucun effet direct sur le développement mental. La pratique seule produit de l'effet, qu'il soit désiré ou non.




Bhikkhous, un bhikkhou qui ne s'applique pas au développement méditatif de son esprit pourrait penser: 'Puisse mon esprit être libéré des impuretés par le détachement!' Mais son esprit ne se libère pas. Pour quelle raison? Parce que son esprit n'est pas développé. Et en quoi n'est-il pas développé?

Dans les quatre satipaṭṭhānānas, les quatre efforts corrects,{1} les quatre iddhipādas, les cinq indriyas, les sept bojjhaṅgās et le noble octuple sentier.

Supposez, bhikkhous, qu'une poule ait huit, dix ou douze œufs, mais qu'elle ne les couve pas suffisamment longtemps, et qu'ils ne soient pas suffisamment bien réchauffés pour se développer. Cette poule pourrait désirer: 'Puissent mes poussins briser la coquille de leur œuf avec leurs griffes et leur bec, et naître en bonne santé!' Mais il n'est pas possible que ses poussins puissent briser la coquille de leur œuf avec leurs griffes et leur bec, et naître en bonne santé. Pour quelle raison? Parce que la poule ne les couve pas suffisamment longtemps, et qu'ils ne sont pas suffisamment bien réchauffés pour se développer. Il en va de même pour un bhikkhou qui ne s'applique pas au développement méditatif de son esprit.

Cependant, même si un bhikkhou qui s'applique au développement méditatif de son esprit ne pense pas: 'Puisse mon esprit être libéré des impuretés par le détachement!' son esprit sera tout de même libéré. Pour quelle raison? Parce que son esprit est développé. Et en quoi est-il développé?

Dans les quatre satipaṭṭhānānas, les quatre efforts corrects, les quatre iddhipādas, les cinq indriyas, les sept bojjhaṅgās, et le noble octuple sentier.

Supposez, bhikkhous, qu'une poule ait huit, dix ou douze œufs, et qu'elle les couve suffisamment longtemps, de telle sorte qu'ils soient suffisamment bien réchauffés pour se développer. Même si cette poule de désirait pas: 'Puissent mes poussins briser la coquille de leur œuf avec leurs griffes et leur bec, et naître en bonne santé!' ses poussins briseraient tout de même la coquille de leur œuf avec leurs griffes et leur bec, et naîtraient en bonne santé. Pour quelle raison? Parce que la poule les couve suffisamment longtemps, et qu'ils sont suffisamment bien réchauffés pour se développer. Il en va de même pour un bhikkhou qui s'applique au développement méditatif de son esprit.

Supposez, bhikkhous, qu'un charpentier ait une hache et qu'on puisse voir sur son manche les marques de ses doigts et de son pouce. Il ne lui est pas possible de savoir quelle portion du manche s'est érodée aujourd'hui, quelle portion hier, et quelle portion en d'autres occasions, mais il saura simplement que le manche s'est érodé. Il en va de même pour un bhikkhou qui s'applique au développement méditatif de son esprit: il ne lui est pas possible de savoir quelle portion de ses impuretés s'est érodée aujourd'hui, quelle portion hier, et quelle portion en d'autres occasions, mais il saura simplement que ses impuretés se sont érodées.

Supposez encore, bhikkhous, qu'un bateau navigant sur les océans, gréé avec des cordes, ayant été exposé à l'eau pendant six mois, soit remorqué jusqu'à la rive pour passer l'hiver. Alors les cordes qui avaient été affectées par le vent et le soleil, lorsqu'elles sont détrempées par les pluies de la mousson, pourrissent rapidement et se décomposent. Il en va de même pour un bhikkhou qui s'applique au développement méditatif de son esprit: ses saṃyojanas pourrissent rapidement et se décomposent.





Bodhi leaf



Note


1. quatre efforts corrects: les quatre sammāpadhānas. Voir le saṃyutta correspondant. Le terme est parfois synonyme de viriya et sammāvāyāma, le sixième constituant de la noble voie à huit composantes dont on peut trouver une définition ici.




Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Sœur Upalavanna
et Numerical discourses of the Buddha de Nyanaponika Thera et Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.