Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Aṅguttara Nikāya >> Sattaka Nipāta

AN 7.50
Methuna Sutta
— Sept niveaux de sexualité —
[ methuna: rapport sexuel ]

Les sept liens de la sexualité, chacun étant plus subtil que le précédent.




En une occasion, le brahmane Jāṇussoṇi alla voir le Fortuné, échangea des salutations avec lui, s'assit d'un côté et lui dit:

— Le maître Gotama prétend-il lui aussi mener la brahmacariya?

— Brahmane, si un homme parlant justement devait dire de quiconque: 'Celui-là vit la vie brahmique parfaite et pure, sans brisure, sans déchirure, sans tache, sans souillure', c'est bien à propos de moi qu'il pourrait le dire. Car je suis quelqu'un qui vit la vie brahmique parfaite et pure, sans brisure, sans déchirure, sans tache, sans souillure.

— Mais, Sieur Gotama, qu'est-ce que la brisure, la déchirure, la tache, la souillure de la brahmacariya?

— Ici, brahmane, un renonçant ou un brahmane prétend être parfaitement célibataire, et il ne s'engage pas dans le rapport sexuel avec des femmes. Mais il s'autorise à être oint, massé, baigné et frotté par des femmes. Il savoure cela, il en a envie et il y trouve de la satisfaction. Ceci est une brisure, une déchirure, une tache, une souillure de la vie brahmique. On dit de lui qu'il mène une vie brahmique impure, qu'il est entravé par le lien de la sexualité. Il n'est pas libéré de la naissance, du vieillissement et de la mort, ni du chagrin, des lamentations, de la douleur, de l'affliction et du désespoir. Je déclare qu'il n'est pas libéré du mal-être.

Ensuite, brahmane, un renonçant ou un brahmane prétend être parfaitement célibataire, et il ne s'engage pas dans le rapport sexuel avec des femmes, ni ne s'autorise à être oint, massé, baigné et frotté par des femmes. Mais il plaisante avec les femmes, joue avec elles et s'amuse avec elles. Il savoure cela, il en a envie et il y trouve de la satisfaction. Ceci est une brisure, une déchirure, une tache, une souillure de la vie brahmique. On dit de lui qu'il mène une vie brahmique impure, qu'il est entravé par le lien de la sexualité. Il n'est pas libéré de la naissance, du vieillissement et de la mort, ni du chagrin, des lamentations, de la douleur, de l'affliction et du désespoir. Je déclare qu'il n'est pas libéré du mal-être.

Ensuite, brahmane, un renonçant ou un brahmane prétend être parfaitement célibataire, et il ne s'engage pas dans le rapport sexuel ... ni ne plaisante avec les femmes, ni joue avec elles ni ne s'amuse avec elles. Mais il jette l'œil sur les femmes et les regarde les yeux dans les yeux. Il savoure cela, il en a envie et il y trouve de la satisfaction. Ceci est une brisure, une déchirure, une tache, une souillure de la vie brahmique. On dit de lui qu'il mène une vie brahmique impure, qu'il est entravé par le lien de la sexualité. Il n'est pas libéré de la naissance, du vieillissement et de la mort, ni du chagrin, des lamentations, de la douleur, de l'affliction et du désespoir. Je déclare qu'il n'est pas libéré du mal-être.

Ensuite, brahmane, un renonçant ou un brahmane prétend être parfaitement célibataire, et il ne s'engage pas dans le rapport sexuel ... ni ne jette l'œil sur les femmes, ni ne les regarde les yeux dans les yeux. Mais il écoute les bruits des femmes derrière un mur ou une barrière, lorsqu'elles rient, parlent, chantent ou pleurent. Il savoure cela, il en a envie et il y trouve de la satisfaction. Ceci est une brisure, une déchirure, une tache, une souillure de la vie brahmique. On dit de lui qu'il mène une vie brahmique impure, qu'il est entravé par le lien de la sexualité. Il n'est pas libéré de la naissance, du vieillissement et de la mort, ni du chagrin, des lamentations, de la douleur, de l'affliction et du désespoir. Je déclare qu'il n'est pas libéré du mal-être.

Ensuite, brahmane, un renonçant ou un brahmane prétend être parfaitement célibataire, et il ne s'engage pas dans le rapport sexuel ... ni n'écoute les bruits des femmes derrière un mur ou une barrière, lorsqu'elles rient, parlent, chantent ou pleurent. Mais il se remémore les moments où il riait, parlait et jouait avec les femmes dans le passé. Il savoure cela, il en a envie et il y trouve de la satisfaction. Ceci est une brisure, une déchirure, une tache, une souillure de la vie brahmique. On dit de lui qu'il mène une vie brahmique impure, qu'il est entravé par le lien de la sexualité. Il n'est pas libéré de la naissance, du vieillissement et de la mort, ni du chagrin, des lamentations, de la douleur, de l'affliction et du désespoir. Je déclare qu'il n'est pas libéré du mal-être.

Ensuite, brahmane, un renonçant ou un brahmane prétend être parfaitement célibataire, et il ne s'engage pas dans le rapport sexuel ... ni ne se remémore les moments où il riait, parlait et jouait avec les femmes dans le passé. Mais il observe un homme de foyer ou son fils se faisant plaisir, pourvu et fourni des cinq cordes des plaisirs sensuels. Il savoure cela, il en a envie et il y trouve de la satisfaction. Ceci est une brisure, une déchirure, une tache, une souillure de la vie brahmique. On dit de lui qu'il mène une vie brahmique impure, qu'il est entravé par le lien de la sexualité. Il n'est pas libéré de la naissance, du vieillissement et de la mort, ni du chagrin, des lamentations, de la douleur, de l'affliction et du désespoir. Je déclare qu'il n'est pas libéré du mal-être.

Ensuite, brahmane, un renonçant ou un brahmane prétend être parfaitement célibataire, et il ne s'engage pas dans le rapport sexuel ... ni n'observe un homme de foyer ou son fils se faisant plaisir, pourvu et fourni des cinq cordes des plaisirs sensuels. Mais il vit la vie brahmique en aspirant à une renaissance parmi les dévas, pensant: 'par cette règle ou ce vœu ou cette austérité ou cette vie brahmique, je deviendrai un grand déva, ou bien un déva moindre. Il savoure cela, il en a envie et il y trouve de la satisfaction. Ceci est une brisure, une déchirure, une tache, une souillure de la vie brahmique. On dit de lui qu'il mène une vie brahmique impure, qu'il est entravé par le lien de la sexualité. Il n'est pas libéré de la naissance, du vieillissement et de la mort, ni du chagrin, des lamentations, de la douleur, de l'affliction et du désespoir. Je déclare qu'il n'est pas libéré du mal-être.

Brahmane, tant que je voyais que l'un ou l'autre de ces sept liens de la sexualité n'avait pas été abandonné en moi, je n'ai pas prétendu que je m'étais éveillé à l'insurpassable Sammāsambodhi dans ce monde avec ses dévas, Māra et Brahmā, dans cette génération avec ses renonçants & brahmanes, ses dévas et ses humains. Mais lorsque je vis qu'il n'y avait en moi aucun de ces sept liens de la sexualité qui n'ait été abandonné alors j'ai proclamé m'être éveillé à l'insurpassable Sammāsambodhi dans ce monde avec ses dévas, Māra et Brahmā, dans cette génération avec ses renonçants & brahmanes, ses dévas et ses humains.

La connaissance et la vision apparurent en moi: 'La libération de mon esprit est inébranlable. Ceci est ma dernière naissance. Il n'y a plus de re-devenir futur.'

Lorsque cela fut dit, le brahmane Jāṇussoṇi dit:

— Magnifique, Sieur Gotama. Magnifique. Tout comme si on avait remis en place ce qui avait été renversé, qu'on révélait ce qui était caché, qu'on montrait le chemin à quelqu'un qui se serait perdu, ou qu'on portait une lampe dans l'obscurité pour que ceux qui ont des yeux puissent voir les formes, de la même manière Sieur Gotama m'a clarifié le Dhamma de différentes manières. Je prends refuge auprès de Sieur Gotama, auprès du Dhamma, et auprès du Sangha. Puisse Sieur Gotama se rappeler de moi comme d'un disciple laïc qui est allé prendre refuge auprès de lui, à compter d'aujourd'hui, et jusqu'à la fin de mes jours.





Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Sœur Upalavanna
et Numerical discourses of the Buddha de Nyanaponika Thera et Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.