AN 7.28
Parihāni Sutta
— Déclin —
[ parihāni: déclin, détérioration ]

Sept points sur lesquels un bhikkhou en entraînement peut se détériorer ou non.




Pāḷi



evaṃ me sutaṃ:

Français



Ainsi ai-je entendu:

ekaṃ samayaṃ bhagavā sāvatthiyaṃ viharati jetavane anāthapiṇḍikassa ārāme. tatra kho bhagavā bhikkhū āmantesi:

En une occasion, le Fortuné séjournait près de Savatthi, dans le bois de Jéta, le parc d'Anāthapiṇḍika. En cette occasion-là, il s'adressa aux bhikkhous:

“sattime, bhikkhave, dhammā sekhassa bhikkhuno parihānāya saṃvattanti. katame satta? kammārāmatā, bhassārāmatā, niddārāmatā, saṅgaṇikārāmatā, indriyesu aguttadvāratā, bhojane amattaññutā, santi kho pana saṅghe saṅghakaraṇīyāni tatra sekho bhikkhu na iti paṭisañcikkhati: ‘santi kho pana saṅghe therā rattaññū cirapabbajitā bhāravāhino, te tena paññāyissantī’ti attanā tesu yogaṃ āpajjati. ime kho, bhikkhave, satta dhammā sekhassa bhikkhuno parihānāya saṃvattanti.

Ces sept choses, bhikkhous, mènent à la détérioration d'un bhikkhou en entraînement. Quelles sont ces sept? La complaisance dans les activités, la complaisance dans les conversations, la complaisance dans le sommeil, la complaisance dans la socialisation, l'absence de protection à l'entrée des facultés sensorielles, l'absence de connaissance de la [bonne] mesure avec la nourriture, et lorsqu'il y a des affaires de la communauté [devant être traitées] dans la communauté, un bhikkhou en entraînement ne considère pas ceci: 'Il y a, dans la communauté, des aînés de longue date, ayant quitté le foyer depuis longtemps, qui prennent [les choses] en charge, ils sauront quoi faire', et il s'occupe de ces affaires lui-même. Voici, bhikkhous, quelles sont ces sept choses qui mènent à la détérioration d'un bhikkhou en entraînement.

“sattime, bhikkhave, dhammā sekhassa bhikkhuno aparihānāya saṃvattanti. katame satta? na kammārāmatā, na bhassārāmatā, na niddārāmatā, na saṅgaṇikārāmatā, indriyesu guttadvāratā, bhojane mattaññutā, santi kho pana saṅghe saṅghakaraṇīyāni; tatra sekho bhikkhu iti paṭisañcikkhati: ‘santi kho pana saṅghe therā rattaññū cirapabbajitā bhāravāhino, te tena paññāyissantī’ti attanā na tesu yogaṃ āpajjati. ime kho, bhikkhave, satta dhammā sekhassa bhikkhuno aparihānāya saṃvattantī”ti.

Ces sept choses, bhikkhous, mènent à la non-détérioration d'un bhikkhou en entraînement. Quelles sont ces sept? La non-complaisance dans les activités, la non-complaisance dans les discussions, la non-complaisance dans le sommeil, la non-complaisance dans les réunions, la protection à l'entrée des facultés sensorielles, la connaissance de la [bonne] mesure avec la nourriture, et lorsqu'il y a des affaires de la communauté [devant être traitées] dans la communauté, un bhikkhou en entraînement considère ceci: 'Il y a dans la communauté des aînés de longue date, ayant quitté le foyer depuis longtemps, qui prennent [les choses] en charge, ils sauront quoi faire', et il ne s'occupe pas de ces affaires lui-même. Voici, bhikkhous, quelles sont ces sept choses qui mènent à la non-détérioration d'un bhikkhou en entraînement.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.