AN 7.12
Anusaya Sutta
— Les penchants latents —
[ anusaya: penchant latent, propension ]

Les sept penchants latents, leur relation à la vie brahmique, et ce que signifie leur destruction.




Pāḷi



“sattannaṃ, bhikkhave, anusayānaṃ pahānāya samucchedāya brahmacariyaṃ vussati. katamesaṃ sattannaṃ? kāmarāgānusayassa pahānāya samucchedāya brahmacariyaṃ vussati, paṭighānusayassa pahānāya samucchedāya brahmacariyaṃ vussati, diṭṭhānusayassa pahānāya samucchedāya brahmacariyaṃ vussati, vicikicchānusayassa pahānāya samucchedāya brahmacariyaṃ vussati, mānānusayassa pahānāya samucchedāya brahmacariyaṃ vussati, bhavarāgānusayassa pahānāya samucchedāya brahmacariyaṃ vussati, avijjānusayassa pahānāya samucchedāya brahmacariyaṃ vussati. imesaṃ kho, bhikkhave, sattannaṃ anusayānaṃ pahānāya samucchedāya brahmacariyaṃ vussati.

Français



Bhikkhous, la vie brahmique est vécue pour l'abandon et la destruction des sept penchants latents. Quelles sont ces sept? La vie brahmique est vécue pour l'abandon et la destruction du penchant latent au désir sensuel, la vie brahmique est vécue pour l'abandon et la destruction du penchant latent à l'aversion, la vie brahmique est vécue pour l'abandon et la destruction du penchant latent aux opinions, la vie brahmique est vécue pour l'abandon et la destruction du penchant latent au doute, la vie brahmique est vécue pour l'abandon et la destruction du penchant latent à la prétention, la vie brahmique est vécue pour l'abandon et la destruction du penchant latent au désir d'exister, la vie brahmique est vécue pour l'abandon et la destruction du penchant latent à la nescience. Voici, bhikkhous, quels sont ces sept penchants latents pour l'abandon et l'éradication desquels la vie brahmique est vécue.

“yato ca kho, bhikkhave, bhikkhuno kāmarāgānusayo pahīno hoti ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo; paṭighānusayo pahīno hoti ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo; diṭṭhānusayo pahīno hoti ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo; vicikicchānusayo pahīno hoti ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo; mānānusayo pahīno hoti ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo; bhavarāgānusayo pahīno hoti ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo; avijjānusayo pahīno hoti ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo; ayaṃ vuccati, bhikkhave, bhikkhu acchecchi taṇhaṃ, vivattayi saṃyojanaṃ, sammā mānābhisamayā antamakāsi dukkhassā”ti.

Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou a abandonné le penchant latent au désir sensuel, qu'il l'a coupé à la racine, qu'il l'a rendu tel une souche de palmier, qu'il l'a anéanti, qu'il l'a rendu incapable de réapparaître dans le futur; lorsqu'il a abandonné le penchant latent à l'aversion, qu'il l'a coupé à la racine, qu'il l'a rendu tel une souche de palmier, qu'il l'a anéanti, qu'il l'a rendu incapable de réapparaître dans le futur; lorsqu'il a abandonné le penchant latent aux opinions, qu'il l'a coupé à la racine, qu'il l'a rendu tel une souche de palmier, qu'il l'a anéanti, qu'il l'a rendu incapable de réapparaître dans le futur; lorsqu'il a abandonné le penchant latent au doute, qu'il l'a coupé à la racine, qu'il l'a rendu tel une souche de palmier, qu'il l'a anéanti, qu'il l'a rendu incapable de réapparaître dans le futur; lorsqu'il a abandonné le penchant latent à la prétention, qu'il l'a coupé à la racine, qu'il l'a rendu tel une souche de palmier, qu'il l'a anéanti, qu'il l'a rendu incapable de réapparaître dans le futur; lorsqu'il a abandonné le penchant latent au désir d'exister, qu'il l'a coupé à la racine, qu'il l'a rendu tel une souche de palmier, qu'il l'a anéanti, qu'il l'a rendu incapable de réapparaître dans le futur; lorsqu'il a abandonné le penchant latent à la nescience, qu'il l'a coupé à la racine, qu'il l'a rendu tel une souche de palmier, qu'il l'a anéanti, qu'il l'a rendu incapable de réapparaître dans le futur, c'est ce qu'on appelle, bhikkhous, un bhikkhouayant sectionné l'appétence, ayant défait les entraves, et qui par la compréhension correcte et complète de la prétention a mis fin au mal-être





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.