AN 6.36
Vivādamūla Sutta
— Les sources de conflit —

Six traits de caractère qui sont autant de sources de conflit, et qui expliquent certainement les causes de la fragmentation de la Communauté bouddhiste lors du deuxième concile (ca 350 av-JC).




Pāḷi



“chayimāni, bhikkhave, vivādamūlāni. katamāni cha?

Français



Mendiants, il y a ces six sources de conflit. Quelles sont ces six?

idha, bhikkhave, bhikkhu kodhano hoti upanāhī. yo so, bhikkhave, bhikkhu kodhano hoti upanāhī so sattharipi agāravo viharati appatisso, dhammepi agāravo viharati appatisso, saṅghepi agāravo viharati appatisso, sikkhāyapi na paripūrakārī hoti. yo so, bhikkhave, bhikkhu satthari agāravo viharati appatisso, dhamme agāravo viharati appatisso, saṅghe agāravo viharati appatisso, sikkhāya na paripūrakārī so saṅghe vivādaṃ janeti, yo hoti vivādo bahujanāhitāya bahujanāsukhāya bahuno janassa anatthāya ahitāya dukkhāya devamanussānaṃ.

En cela, un mendiant est coléreux et rancunier. Lorsqu'un mendiant est coléreux et rancunier, il ne respecte pas et ne révère pas l'Enseignant, il ne respecte pas et ne révère pas l'Enseignement, il ne respecte pas et ne révère pas la Communauté, et il ne complète pas l'entraînement. Ne respectant pas et ne révérant pas l'Enseignant, ne respectant pas et ne révérant pas l'Enseignement, ne respectant pas et ne révérant pas la Communauté, et ne complétant pas l'entraînement, il crée du conflit dans la Communauté, et ce conflit est au détriment de beaucoup de gens, pour le malheur de beaucoup de gens, pour le préjudice, le détriment et le mal-être de beaucoup de gens, des dévas et des êtres humains.

evarūpaṃ ce tumhe, bhikkhave, vivādamūlaṃ ajjhattaṃ vā bahiddhā vā samanupasseyyātha. tatra tumhe, bhikkhave, tasseva pāpakassa vivādamūlassa pahānāya vāyameyyātha. evarūpaṃ ce tumhe, bhikkhave, vivādamūlaṃ ajjhattaṃ vā bahiddhā vā na samanupasseyyātha, tatra tumhe, bhikkhave, tasseva pāpakassa vivādamūlassa āyatiṃ anavassavāya paṭipajjeyyātha. evametassa pāpakassa vivādamūlassa pahānaṃ hoti. evametassa pāpakassa vivādamūlassa āyatiṃ anavassavo hoti.

Mendiants, si vous voyez une telle source de conflit intérieurement ou extérieurement, vous devriez vous efforcer à abandonner cette source de conflit malsaine. Et si vous ne voyez pas une telle source de conflit intérieurement ou extérieurement, vous devriez faire en sorte qu'une telle source de conflit malsaine n'émerge pas dans le futur. Ainsi, cette source de conflit malsaine est abandonnée et n'émerge pas dans le futur.

“puna caparaṃ, bhikkhave, bhikkhu makkhī hoti paḷāsī ... pe ... issukī hoti maccharī... saṭho hoti māyāvī... pāpiccho hoti micchādiṭṭhi... sandiṭṭhiparāmāsī hoti ādhānaggāhī duppaṭinissaggī. yo so, bhikkhave, bhikkhu sandiṭṭhiparāmāsī hoti ādhānaggāhī duppaṭinissaggī, so sattharipi agāravo viharati appatisso, dhammepi agāravo viharati appatisso, saṅghepi agāravo viharati appatisso, sikkhāyapi na paripūrakārī hoti. yo so, bhikkhave, bhikkhu satthari agāravo viharati appatisso, dhamme ... pe ... saṅghe agāravo viharati appatisso, sikkhāya na paripūrakārī, so saṅghe vivādaṃ janeti, yo hoti vivādo bahujanāhitāya bahujanāsukhāya bahuno janassa anatthāya ahitāya dukkhāya devamanussānaṃ.

Ou bien, mendiants, un mendiant est méprisant et insolent (...) jaloux et avare (...) trompeur et fourbe (...) a des désirs malsains et des vues erronées (...) est attaché à ses vues, obstiné et opiniâtre. Lorsqu'un mendiant est attaché à ses vues, obstiné et opiniâtre, il ne respecte pas et ne révère pas l'Enseignant, il ne respecte pas et ne révère pas l'Enseignement, il ne respecte pas et ne révère pas la Communauté, et il ne complète pas l'entraînement. Ne respectant pas et ne révérant pas l'Enseignant, ne respectant pas et ne révérant pas l'Enseignement, ne respectant pas et ne révérant pas la Communauté, et ne complétant pas l'entraînement, il crée du conflit dans la Communauté, et ce conflit est au détriment de beaucoup de gens, pour le malheur de beaucoup de gens, pour le préjudice, le détriment et le mal-être de beaucoup de gens, des dévas et des êtres humains.

evarūpaṃ ce tumhe, bhikkhave, vivādamūlaṃ ajjhattaṃ vā bahiddhā vā samanupasseyyātha. tatra tumhe, bhikkhave, tasseva pāpakassa vivādamūlassa pahānāya vāyameyyātha. evarūpaṃ ce tumhe, bhikkhave, vivādamūlaṃ ajjhattaṃ vā bahiddhā vā na samanupasseyyātha. tatra tumhe, bhikkhave, tasseva pāpakassa vivādamūlassa āyatiṃ anavassavāya paṭipajjeyyātha. evametassa pāpakassa vivādamūlassa pahānaṃ hoti. evametassa pāpakassa vivādamūlassa āyatiṃ anavassavo hoti.

Mendiants, si vous voyez une telle source de conflit intérieurement ou extérieurement, vous devriez vous efforcer à abandonner cette source de conflit malsaine. Et si vous ne voyez pas une telle source de conflit intérieurement ou extérieurement, vous devriez faire en sorte qu'une telle source de conflit malsaine n'émerge pas dans le futur. Ainsi, cette source de conflit malsaine est abandonnée et n'émerge pas dans le futur.

imāni kho, bhikkhave, cha vivādamūlānī”ti.

Voici, mendiants, quelles sont ces six sources de conflit.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Bhikkhu Sekha.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.