AN 5.225 & 226
Kulūpaka Suttāni
— Fréquenter les familles —

Deux souttas à propos des dangers inhérents à la fréquentation des familles (surtout en acceptant les invitations à venir manger chez elles) pour un bhikkhou.




Pāḷi



225. “pañcime, bhikkhave, ādīnavā kulūpake. katame pañca? anāmantacāre āpajjati, raho nisajjāya āpajjati, paṭicchanne āsane āpajjati, mātugāmassa uttari chappañcavācāhi dhammaṃ desento āpajjati, kāmasaṅkappabahulo viharati. ime kho, bhikkhave, pañca ādīnavā kulūpake”ti.

Français



225. Bhikkhous, il y a ces cinq désavantages au fait de fréquenter les familles. Quels sont ces cinq? On commet [la transgression] d'y aller sans demander [la permission d'un autre bhikkhou],{n} on commet [la transgression] de s'assoir en privé [avec une femme], on commet la transgression [de s'assoir] sur un siège dissimulé [avec une femme], on commet [la transgression] d'enseigner le Dhamma à une femme en plus de cinq ou six phrases, et on reste plein d'aspirations sensuelles. Voici, bhikkhous, quels sont ces cinq désavantages au fait de fréquenter les familles.

226. “pañcime, bhikkhave, ādīnavā kulūpakassa bhikkhuno ativelaṃ kulesu saṃsaṭṭhassa viharato. katame pañca? mātugāmassa abhiṇhadassanaṃ, dassane sati saṃsaggo, saṃsagge sati vissāso, vissāse sati otāro, otiṇṇacittassetaṃ pāṭikaṅkhaṃ ‘anabhirato vā brahmacariyaṃ carissati aññataraṃ vā saṃkiliṭṭhaṃ āpattiṃ āpajjissati sikkhaṃ vā paccakkhāya hīnāyāvattissati’. ime kho, bhikkhave, pañca ādīnavā kulūpakassa bhikkhuno ativelaṃ kulesu saṃsaṭṭhassa viharato”ti.

226. Bhikkhous, il y a ces cinq désavantages pour un bhikkhou qui fréquente les familles lorsqu'il reste en contact avec les familles pendant trop longtemps. Quels sont ces cinq? Il voit souvent des femmes, les voyant il y a contact, avec le contact il y a intimité, avec l'intimité il y a une opportunité [pour le désir], et on peut s'attendre de quelqu'un dont l'esprit est affecté [par le désir] soit qu'il vive la vie brahmique insatisfait, soit à ce qu'il commette une certaine transgression impure,{n} soit à ce qu'ayant abandonné l'entraînement, il retourne à la vie inférieure. Voici, bhikkhous, quels sont ces cinq désavantages pour un bhikkhou qui fréquente les familles lorsqu'il reste en contact avec les familles pendant trop longtemps.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.