AN 5.199
Kula Sutta
— Une famille —

Quand des sans-foyer vertueux visitent un foyer, les êtres humains accumulent beaucoup de mérite à cinq moments.




Pāḷi



“yaṃ, bhikkhave, sīlavanto pabbajitā kulaṃ upasaṅkamanti, tattha manussā pañcahi ṭhānehi bahuṃ puññaṃ pasavanti. katamehi pañcahi?

Français



Bhikkhous, quand des sans-foyer vertueux visitent un foyer, les êtres humains accumulent beaucoup de mérite à cinq moments. Quelles sont ces cinq?

yasmiṃ, bhikkhave, samaye sīlavante pabbajite kulaṃ upasaṅkamante manussā disvā cittāni pasādenti, saggasaṃvattanikaṃ, bhikkhave, taṃ kulaṃ tasmiṃ samaye paṭipadaṃ paṭipannaṃ hoti.

Bhikkhous, au moment où les êtres humains voient des sans-foyer vertueux s'approcher de leur foyer et que leurs esprits se remplissent de dévotion, cette famille pratique à ce moment-là la voie menant au paradis.

“yasmiṃ, bhikkhave, samaye sīlavante pabbajite kulaṃ upasaṅkamante manussā paccuṭṭhenti abhivādenti āsanaṃ denti, uccākulīnasaṃvattanikaṃ, bhikkhave, taṃ kulaṃ tasmiṃ samaye paṭipadaṃ paṭipannaṃ hoti.

Bhikkhous, au moment où les êtres humains se lèvent par respect, rendent hommage et offrent un siège aux sans-foyer vertueux qui visitent leur foyer, cette famille pratique à ce moment-là la voie menant à [une naissance dans] une famille élevée.

“yasmiṃ, bhikkhave, samaye sīlavante pabbajite kulaṃ upasaṅkamante manussā maccheramalaṃ paṭivinenti, mahesakkhasaṃvattanikaṃ, bhikkhave, taṃ kulaṃ tasmiṃ samaye paṭipadaṃ paṭipannaṃ hoti.

Bhikkhous, au moment où les êtres humains dissipent la souillure de l'avarice envers les sans-foyer vertueux qui visitent leur foyer, cette famille pratique à ce moment-là la voie menant à avoir une grande influence.

“yasmiṃ, bhikkhave, samaye sīlavante pabbajite kulaṃ upasaṅkamante manussā yathāsatti yathābalaṃ saṃvibhajanti, mahābhogasaṃvattanikaṃ, bhikkhave, taṃ kulaṃ tasmiṃ samaye paṭipadaṃ paṭipannaṃ hoti.

Bhikkhous, au moment où les êtres humains partagent selon leurs capacités, selon leurs moyens avec les sans-foyer vertueux qui visitent leur foyer, cette famille pratique à ce moment-là la voie menant à une grande richesse.

“yasmiṃ, bhikkhave, samaye sīlavante pabbajite kulaṃ upasaṅkamante manussā paripucchanti paripañhanti dhammaṃ suṇanti, mahāpaññāsaṃvattanikaṃ, bhikkhave, taṃ kulaṃ tasmiṃ samaye paṭipadaṃ paṭipannaṃ hoti.

Bhikkhous, au moment où les êtres humains interrogent, posent des questions et écoutent le Dhamma de la part des sans-foyer vertueux qui visitent leur foyer, cette famille pratique à ce moment-là la voie menant à un grand discernement.

yaṃ, bhikkhave, sīlavanto pabbajitā kulaṃ upasaṅkamanti, tattha manussā imehi pañcahi ṭhānehi bahuṃ puññaṃ pasavantī”ti.

Bhikkhous, quand des sans-foyer vertueux visitent un foyer, les êtres humains accumulent beaucoup de mérite à ces cinq moments.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.