AN 5.174
Vera Sutta
— Des actions hostiles —

Le Bouddha explique à Anathapindika cinq attitudes fondamentales ainsi que leurs conséquences.




Pāḷi



atha kho anāthapiṇḍiko gahapati yena bhagavā tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā bhagavantaṃ abhivādetvā ekamantaṃ nisīdi. ekamantaṃ nisinnaṃ kho anāthapiṇḍikaṃ gahapatiṃ bhagavā etadavoca

Français



En cette occasion, Anathapindika le maître de maison alla voir le Fortuné, lui rendit hommage, puis s'assit d'un côté. Tandis qu'il était assis là, le Fortuné lui dit:

— “pañca, gahapati, bhayāni verāni appahāya ‘dussīlo’ iti vuccati, nirayañca upapajjati. katamāni pañca? pāṇātipātaṃ, adinnādānaṃ, kāmesumicchācāraṃ, musāvādaṃ, surāmerayamajjapamādaṭṭhānaṃ. imāni kho, gahapati, pañca bhayāni verāni appahāya ‘dussīlo’ iti vuccati, nirayañca upapajjati.

— Maître de maison, on dit de celui qui n'a pas abandonné cinq dangers et actions hostiles qu'il est non vertueux, et il réapparaît en enfer. Quels sont ces cinq? La destruction de la vie, l'appropriation de ce qui n'a pas été donné, la méconduite en raison [des plaisirs] de la sensualité, les paroles fausses, et les liqueurs, boissons fermentées & intoxicants qui engendrent la négligence. Maître de maison, on dit de celui qui n'a pas abandonné ces cinq dangers et actions hostiles qu'il est non vertueux, et il réapparaît en enfer.

“pañca, gahapati, bhayāni verāni pahāya ‘sīlavā’ iti vuccati, sugatiñca upapajjati. katamāni pañca? pāṇātipātaṃ, adinnādānaṃ, kāmesumicchācāraṃ, musāvādaṃ, surāmerayamajjapamādaṭṭhānaṃ. imāni kho, gahapati, pañca bhayāni verāni pahāya ‘sīlavā’ iti vuccati, sugatiñca upapajjati.

Maître de maison, on dit de celui qui a abandonné cinq dangers et actions hostiles qu'il est vertueux, et il réapparaît dans une bonne destination. Quels sont ces cinq? La destruction de la vie, l'appropriation de ce qui n'a pas été donné, la méconduite en raison [des plaisirs] de la sensualité, les paroles fausses, et les liqueurs, boissons fermentées & intoxicants qui engendrent la négligence. Maître de maison, on dit de celui qui a abandonné ces cinq dangers et actions hostiles qu'il est vertueux, et il réapparaît dans une bonne destination.

“yaṃ, gahapati, pāṇātipātī pāṇātipātapaccayā diṭṭhadhammikampi bhayaṃ veraṃ pasavati, samparāyikampi bhayaṃ veraṃ pasavati, cetasikampi dukkhaṃ domanassaṃ paṭisaṃvedeti. pāṇātipātā paṭivirato neva diṭṭhadhammikaṃ bhayaṃ veraṃ pasavati, na samparāyikaṃ bhayaṃ veraṃ pasavati, na cetasikaṃ dukkhaṃ domanassaṃ paṭisaṃvedeti. pāṇātipātā paṭiviratassa evaṃ taṃ bhayaṃ veraṃ vūpasantaṃ hoti.

Maître de maison, celui qui détruit la vie engendre, en raison de la destruction de la vie, du danger et de l'hostilité dans le monde visible, il engendre du danger et de l'hostilité dans l'au-delà, et il ressent de la douleur et de l'affliction mentales. Celui qui s'abstient de détruire la vie n'engendre pas de danger et d'hostilité dans le monde visible, il n'engendre pas de danger et d'hostilité dans l'au-delà, et il ne ressent pas de douleur et de l'affliction mentales. Chez celui qui s'abstient de détruire la vie, ce danger et cette hostilité sont ainsi apaisés.

“yaṃ, gahapati, adinnādāyī adinnādānapaccayā diṭṭhadhammikampi bhayaṃ veraṃ pasavati, samparāyikampi bhayaṃ veraṃ pasavati, cetasikampi dukkhaṃ domanassaṃ paṭisaṃvedeti. adinnādānā paṭivirato neva diṭṭhadhammikaṃ bhayaṃ veraṃ pasavati, na samparāyikaṃ bhayaṃ veraṃ pasavati, na cetasikaṃ dukkhaṃ domanassaṃ paṭisaṃvedeti. adinnādānā paṭiviratassa evaṃ taṃ bhayaṃ veraṃ vūpasantaṃ hoti.

Maître de maison, celui qui s'approprie ce qui n'a pas été donné engendre, en raison de l'appropriation de ce qui n'a pas été donné, du danger et de l'hostilité dans le monde visible, il engendre du danger et de l'hostilité dans l'au-delà, et il ressent de la douleur et de l'affliction mentales. Celui qui s'abstient de s'approprier ce qui n'a pas été donné n'engendre pas de danger et d'hostilité dans le monde visible, il n'engendre pas de danger et d'hostilité dans l'au-delà, et il ne ressent pas de douleur et de l'affliction mentales. Chez celui qui s'abstient de s'approprier ce qui n'a pas été donné, ce danger et cette hostilité sont ainsi apaisés.

“yaṃ, gahapati, kāmesumicchācārī kāmesumicchācārapaccayā diṭṭhadhammikampi bhayaṃ veraṃ pasavati, samparāyikampi bhayaṃ veraṃ pasavati, cetasikampi dukkhaṃ domanassaṃ paṭisaṃvedeti. kāmesumicchācārā paṭivirato neva diṭṭhadhammikaṃ bhayaṃ veraṃ pasavati, na samparāyikaṃ bhayaṃ veraṃ pasavati, na cetasikaṃ dukkhaṃ domanassaṃ paṭisaṃvedeti. kāmesumicchācārā paṭiviratassa evaṃ taṃ bhayaṃ veraṃ vūpasantaṃ hoti.

Maître de maison, celui qui se méconduit en raison [des plaisirs] de la sensualité engendre, en raison de la méconduite en raison [des plaisirs] de la sensualité, du danger et de l'hostilité dans le monde visible, il engendre du danger et de l'hostilité dans l'au-delà, et il ressent de la douleur et de l'affliction mentales. Celui qui s'abstient de la méconduite en raison [des plaisirs] de la sensualité n'engendre pas de danger et d'hostilité dans le monde visible, il n'engendre pas de danger et d'hostilité dans l'au-delà, et il ne ressent pas de douleur et de l'affliction mentales. Chez celui qui s'abstient de la méconduite en raison [des plaisirs] de la sensualité, ce danger et cette hostilité sont ainsi apaisés.

“yaṃ, gahapati, musāvādī musāvādapaccayā diṭṭhadhammikampi bhayaṃ veraṃ pasavati, samparāyikampi bhayaṃ veraṃ pasavati, cetasikampi dukkhaṃ domanassaṃ paṭisaṃvedeti. musāvādā paṭivirato neva diṭṭhadhammikaṃ bhayaṃ veraṃ pasavati, na samparāyikaṃ bhayaṃ veraṃ pasavati, na cetasikaṃ dukkhaṃ domanassaṃ paṭisaṃvedeti. musāvādā paṭiviratassa evaṃ taṃ bhayaṃ veraṃ vūpasantaṃ hoti.

Maître de maison, celui qui tient de fausses paroles engendre, en raison des paroles fausses, du danger et de l'hostilité dans le monde visible, il engendre du danger et de l'hostilité dans l'au-delà, et il ressent de la douleur et de l'affliction mentales. Celui qui s'abstient des paroles fausses n'engendre pas de danger et d'hostilité dans le monde visible, il n'engendre pas de danger et d'hostilité dans l'au-delà, et il ne ressent pas de douleur et de l'affliction mentales. Chez celui qui s'abstient des paroles fausses, ce danger et cette hostilité sont ainsi apaisés.

“yaṃ, gahapati, surāmerayamajja-pamādaṭṭhāyī surāmerayamajja-pamādaṭṭhāna-paccayā diṭṭhadhammikampi bhayaṃ veraṃ pasavati, samparāyikampi bhayaṃ veraṃ pasavati, cetasikampi dukkhaṃ domanassaṃ paṭisaṃvedeti, surāmerayamajjapamādaṭṭhānā paṭivirato neva diṭṭhadhammikaṃ bhayaṃ veraṃ pasavati, na samparāyikaṃ bhayaṃ veraṃ pasavati, na cetasikaṃ dukkhaṃ domanassaṃ paṭisaṃvedeti. surāmerayamajja-pamādaṭṭhānā paṭiviratassa evaṃ taṃ bhayaṃ veraṃ vūpasantaṃ hotī”ti.

Maître de maison, celui qui prend des liqueurs, boissons fermentées & intoxicants qui engendrent la négligence engendre, en raison des liqueurs, boissons fermentées & intoxicants qui engendrent la négligence, du danger et de l'hostilité dans le monde visible, il engendre du danger et de l'hostilité dans l'au-delà, et il ressent de la douleur et de l'affliction mentales. Celui qui s'abstient des liqueurs, boissons fermentées & intoxicants qui engendrent la négligence n'engendre pas de danger et d'hostilité dans le monde visible, il n'engendre pas de danger et d'hostilité dans l'au-delà, et il ne ressent pas de douleur et de l'affliction mentales. Chez celui qui s'abstient des liqueurs, boissons fermentées & intoxicants qui engendrent la négligence, ce danger et cette hostilité sont ainsi apaisés.



(Une récapitulation finale en vers n'a pas été traduite)


Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.