AN 5.130
Byasana Sutta
— Pertes et succès —
[ byasana: perte, infortune, ruine ]

Le Bouddha explique quels sont les cinq pertes et les cinq succès, et souligne que deux d'entre eux sont beaucoup plus importants que les autres.




Pāḷi



Pañcimāni, bhikkhave, byasanāni. Katamāni pañca? Ñātibyasanaṃ, bhogabyasanaṃ, rogabyasanaṃ, sīlabyasanaṃ, diṭṭhibyasanaṃ. Na, bhikkhave, sattā ñātibyasanahetu vā bhogabyasanahetu vā rogabyasanahetu vā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjanti. Sīlabyasanahetu vā, bhikkhave, sattā diṭṭhibyasanahetu vā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjanti. Imāni kho, bhikkhave, pañca byasanāni.

Français



Il y a, bhikkhous, ces cinq pertes. Quelles sont ces cinq? La perte de proches (connaissances), la perte de richesses, la perte par la maladie, la perte de vertu et la perte en termes de vues. Ce n'est, bhikkhous, ni à cause de la perte de proches, ni à cause de la perte de richesses ni à cause de la perte par la maladie que les êtres, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaissent dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer. C'est à cause, bhikkhous, de la perte de vertu et à cause de la perte en termes de vues que les êtres, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaissent dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer. Voici, bhikkhous, quelles sont ces cinq pertes.

Pañcimā, bhikkhave, sampadā. Katamā pañca? Ñātisampadā, bhogasampadā, ārogyasampadā, sīlasampadā, diṭṭhisampadā. Na, bhikkhave, sattā ñātisampadāhetu vā bhogasampadāhetu vā ārogyasampadāhetu vā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjanti. Sīlasampadāhetu vā, bhikkhave, sattā diṭṭhisampadāhetu vā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjanti. Imā kho, bhikkhave, pañca sampadā’’ti.

Il y a, bhikkhous, ces cinq succès. Quels sont ces cinq? Le succès en termes de proches, le succès en termes de richesses, le succès en termes de bonne santé, le succès en termes de vertu et le succès en termes de vues. Ce n'est, bhikkhous, ni à cause du succès en termes de proches, ni à cause du succès en termes de richesses ni à cause du succès en termes de bonne santé que les êtres, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaissent dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque. C'est à cause, bhikkhous, du succès en termes de vertu et à cause du succès en termes de vues que les êtres, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaissent dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque. Voici, bhikkhous, quels sont ces cinq succès.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.