AN 5.124
Upaṭṭhāka Sutta
— Le soignant —

Des caractéristiques d'un soignant qui le rendent compétent ou non pour s'occuper des malades.




Pāḷi



“pañcahi, bhikkhave, dhammehi samannāgato gilānupaṭṭhāko nālaṃ gilānaṃ upaṭṭhātuṃ. katamehi pañcahi? nappaṭibalo hoti bhesajjaṃ saṃvidhātuṃ; sappāyāsappāyaṃ na jānāti, asappāyaṃ upanāmeti, sappāyaṃ apanāmeti; āmisantaro gilānaṃ upaṭṭhāti, no mettacitto; jegucchī hoti uccāraṃ vā passāvaṃ vā vantaṃ vā kheḷaṃ vā nīharituṃ; nappaṭibalo hoti gilānaṃ kālena kālaṃ dhammiyā kathāya sandassetuṃ samādapetuṃ samuttejetuṃ sampahaṃsetuṃ. imehi kho, bhikkhave, pañcahi dhammehi samannāgato gilānupaṭṭhāko nālaṃ gilānaṃ upaṭṭhātuṃ.

Français



Bhikkhous, un soignant pourvu de cinq caractéristiques n'est pas prêt à s'occuper d'un malade. Quelles sont ces cinq? Il n'a pas les compétences pour préparer des remèdes; il ne sait pas ce qui est bénéfique ou nuisible, il propose ce qui est nuisible et rejette ce qui est bénéfique; il s'occupe du malade en vue d'un gain matériel, pas avec un esprit de bienveillance; il est dégoûté par le fait de nettoyer des excréments, de l'urine, du vomi ou du crachat; il n'a pas les compétences pour de temps en temps instruire, motiver, inspirer et enthousiasmer le malade avec un discours sur le Dhamma. Bhikkhous, un soignant pourvu de ces cinq caractéristiques n'est pas prêt à s'occuper d'un malade.

“pañcahi, bhikkhave, dhammehi samannāgato gilānupaṭṭhāko alaṃ gilānaṃ upaṭṭhātuṃ. katamehi pañcahi? paṭibalo hoti bhesajjaṃ saṃvidhātuṃ; sappāyāsappāyaṃ jānāti, asappāyaṃ apanāmeti, sappāyaṃ upanāmeti; mettacitto gilānaṃ upaṭṭhāti, no āmisantaro; ajegucchī hoti uccāraṃ vā passāvaṃ vā vantaṃ vā kheḷaṃ vā nīharituṃ; paṭibalo hoti gilānaṃ kālena kālaṃ dhammiyā kathāya sandassetuṃ samādapetuṃ samuttejetuṃ sampahaṃsetuṃ. imehi kho, bhikkhave, pañcahi dhammehi samannāgato gilānupaṭṭhāko alaṃ gilānaṃ upaṭṭhātun”ti.

Bhikkhous, un soignant pourvu de cinq caractéristiques est prêt à s'occuper d'un malade. Quelles sont ces cinq? Il a les compétences pour préparer des remèdes; il sait ce qui est bénéfique ou nuisible, il rejette ce qui est nuisible et propose ce qui est bénéfique; il s'occupe du malade avec un esprit de bienveillance, pas en vue d'un gain matériel; il n'est pas dégoûté par le fait de nettoyer des excréments, de l'urine, du vomi ou du crachat; il a les compétences pour de temps en temps instruire, motiver, inspirer et enthousiasmer le malade avec un discours sur le Dhamma. Bhikkhous, un soignant pourvu de ces cinq caractéristiques est prêt à s'occuper d'un malade.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.