AN 5.104
Samaṇasukhumāla Sutta
— Un renonçant raffiné —

Voici ce qui fait d'un bhikkhou un renonçant raffiné parmi les renonçants.




Pāḷi



“pañcahi, bhikkhave, dhammehi samannāgato bhikkhu samaṇesu samaṇasukhumālo hoti. katamehi pañcahi?

Français



Bhikkhous, lorsqu'il est pourvu de cinq caractéristiques, un bhikkhou est un renonçant raffiné parmi les renonçants. Quelles sont ces cinq?

idha, bhikkhave, bhikkhu yācitova bahulaṃ cīvaraṃ paribhuñjati, appaṃ ayācito; yācitova bahulaṃ piṇḍapātaṃ paribhuñjati, appaṃ ayācito; yācitova bahulaṃ senāsanaṃ paribhuñjati, appaṃ ayācito; yācitova bahulaṃ gilāna-paccaya-bhesajja-parikkhāraṃ paribhuñjati, appaṃ ayācito.

En cela, bhikkhous, un bhikkhou utilise la plupart du temps une robe qui a été offerte expressément pour lui, et rarement une qui n'a pas été offerte expressément pour lui;{n} il utilise la plupart du temps de la nourriture d'aumônes qui a été offerte expressément pour lui, et rarement une qui n'a pas été offerte expressément pour lui; il utilise la plupart du temps un abri qui a été offert expressément pour lui, et rarement un qui n'a pas été offert expressément pour lui; il utilise la plupart du temps des remèdes & provisions pour les malades qui ont été offerts expressément pour lui, et rarement ceux qui n'ont pas été offerts expressément pour lui.

yehi kho pana sabrahmacārīhi saddhiṃ viharati, tyassa manāpeneva bahulaṃ kāyakammena samudācaranti, appaṃ amanāpena; manāpeneva bahulaṃ vacīkammena samudācaranti, appaṃ amanāpena; manāpeneva bahulaṃ manokammena samudācaranti, appaṃ amanāpena; manāpaṃyeva upahāraṃ upaharanti, appaṃ amanāpaṃ.

Les compagnons dans la vie brahmique avec lesquels il réside se comportent généralement de manière plaisante à son égard dans leurs actions corporelles et rarement de manière déplaisante, ils se comportent généralement de manière plaisante à son égard dans leurs actions verbales et rarement de manière déplaisante, ils se comportent généralement de manière plaisante à son égard dans leurs actions mentales et rarement de manière déplaisante, et ils lui présentent généralement ce qui est agréable, rarement ce qui est désagréable.

yāni kho pana tāni vedayitāni pittasamuṭṭhānāni vā semhasamuṭṭhānāni vā vātasamuṭṭhānāni vā sannipātikāni vā utupariṇāmajāni vā visamaparihārajāni vā opakkamikāni vā kammavipākajāni vā, tānissa na bahudeva uppajjanti. appābādho hoti.

Les ressentis causés par la bile, ou causés par les mucosités, ou causés par le vent/l'élément air, ou dus à la combinaison des humeurs corporelles, ou dus au changement de saison, ou dus à un soin irrégulier du corps, ou dus aux agressions, ou dus au résultat des actions [passées] n'apparaissent pas de manière abondante. Il est en bonne santé.

catunnaṃ jhānānaṃ ābhicetasikānaṃ diṭṭhadhammasukhavihārānaṃ nikāmalābhī hoti akicchalābhī akasiralābhī.

Il obtient à volonté, aisément et sans difficulté les quatre jhanas, états d'esprit élevés qui fournissent un séjour agréable dans le monde visible.

āsavānaṃ khayā anāsavaṃ cetovimuttiṃ paññāvimuttiṃ diṭṭheva dhamme sayaṃ abhiññā sacchikatvā upasampajja viharati.

Avec la destruction des impuretés mentales, il entre et demeure dans ce monde visible dans la libération de l'esprit sans impureté, dans la libération par le discernement, en l'ayant réalisée pour lui-même par connaissance directe.

imehi kho, bhikkhave, pañcahi dhammehi samannāgato bhikkhu samaṇesu samaṇasukhumālo hoti.

Bhikkhous, lorsqu'il est pourvu de ces cinq caractéristiques, un bhikkhou est un renonçant raffiné parmi les renonçants.

“yañhi taṃ, bhikkhave, sammā vadamāno vadeyya: ‘samaṇesu samaṇasukhumālo’ti, mameva taṃ, bhikkhave, sammā vadamāno vadeyya: ‘samaṇesu samaṇasukhumālo’ti.

Bhikkhous, quiconque dirait de moi que je suis un renonçant raffiné parmis les renonçants dirait cela correctement.

ahañhi, bhikkhave, yācitova bahulaṃ cīvaraṃ paribhuñjāmi, appaṃ ayācito; yācitova bahulaṃ piṇḍapātaṃ paribhuñjāmi, appaṃ ayācito; yācitova bahulaṃ senāsanaṃ paribhuñjāmi, appaṃ ayācito; yācitova bahulaṃ gilāna-paccaya-bhesajja-parikkhāraṃ paribhuñjāmi, appaṃ ayācito.

Bhikkhous, je suis bien quelqu'un qui utilise la plupart du temps une robe qui a été offerte expressément pour lui, et rarement une qui n'a pas été offerte expressément pour lui; qui utilise la plupart du temps de la nourriture d'aumônes qui a été offerte expressément pour lui, et rarement une qui n'a pas été offerte expressément pour lui; qui utilise la plupart du temps un abri qui a été offert expressément pour lui, et rarement un qui n'a pas été offert expressément pour lui; qui utilise la plupart du temps des remèdes & provisions pour les malades qui ont été offerts expressément pour lui, et rarement ceux qui n'ont pas été offerts expressément pour lui.

yehi kho pana bhikkhūhi saddhiṃ viharāmi, te maṃ manāpeneva bahulaṃ kāyakammena samudācaranti, appaṃ amanāpena; manāpeneva bahulaṃ vacīkammena samudācaranti, appaṃ amanāpena; manāpeneva bahulaṃ manokammena samudācaranti, appaṃ amanāpena; manāpaṃyeva upahāraṃ upaharanti, appaṃ amanāpaṃ.

De plus, les bhikkhous avec lesquels je réside se comportent généralement de manière plaisante à mon égard dans leurs actions corporelles et rarement de manière déplaisante, ils se comportent généralement de manière plaisante à mon égard dans leurs actions verbales et rarement de manière déplaisante, ils se comportent généralement de manière plaisante à mon égard dans leurs actions mentales et rarement de manière déplaisante, et ils me présentent généralement ce qui est agréable, rarement ce qui est désagréable.

yāni kho pana tāni vedayitāni pittasamuṭṭhānāni vā semhasamuṭṭhānāni vā vātasamuṭṭhānāni vā sannipātikāni vā utupariṇāmajāni vā visamaparihārajāni vā opakkamikāni vā kammavipākajāni vā tāni me na bahudeva uppajjanti. appābādhohamasmi.

De plus, les ressentis causés par la bile, ou causés par les mucosités, ou causés par le vent/l'élément air, ou dus à la combinaison des humeurs corporelles, ou dus au changement de saison, ou dus à un soin irrégulier du corps, ou dus aux agressions, ou dus au résultat des actions [passées] n'apparaissent pas de manière abondante. Je suis en bonne santé.

catunnaṃ kho panasmi jhānānaṃ ābhicetasikānaṃ diṭṭhadhammasukhavihārānaṃ nikāmalābhī akicchalābhī akasiralābhī.

J'obtiens à volonté, aisément et sans difficulté les quatre jhanas, états d'esprit élevés qui fournissent un séjour agréable dans le monde visible.

āsavānaṃ khayā anāsavaṃ cetovimuttiṃ paññāvimuttiṃ diṭṭheva dhamme sayaṃ abhiññā sacchikatvā upasampajja viharāmi.

Avec la destruction des impuretés mentales, j'entre et demeure dans ce monde visible dans la libération de l'esprit sans impureté, dans la libération par le discernement, en l'ayant réalisée pour moi-même par connaissance directe.

“yañhi taṃ, bhikkhave, sammā vadamāno vadeyya: ‘samaṇesu samaṇasukhumālo’ti, mameva taṃ, bhikkhave, sammā vadamāno vadeyya: ‘samaṇesu samaṇasukhumālo’”ti.

Bhikkhous, quiconque dirait de moi que je suis un renonçant raffiné parmis les renonçants dirait cela correctement.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.