AN 5.43
Iṭṭha Sutta
— Cinq choses souhaitables —
[ iṭṭha: souhaitable, désiré ]

Cinq choses désirables mais difficiles à obtenir et pour l'obtention desquelles il n'est pas correct de se mettre à prier. Il faut simplement agir.




Pāḷi



atha kho anāthapiṇḍiko gahapati yena bhagavā tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā bhagavantaṃ abhivādetvā ekamantaṃ nisīdi. ekamantaṃ nisinnaṃ kho anāthapiṇḍikaṃ gahapatiṃ bhagavā etadavoca:

Français



En cette occasion-là, Anāthapiṇḍika l'homme de maison vint voir le Fortuné, lui rendit hommage, puis s'assit d'un côté. Tandis qu'il était assis là, le Fortuné lui dit:

“pañcime, gahapati, dhammā iṭṭhā kantā manāpā dullabhā lokasmiṃ. katame pañca? āyu, gahapati, iṭṭho kanto manāpo dullabho lokasmiṃ; vaṇṇo iṭṭho kanto manāpo dullabho lokasmiṃ; sukhaṃ iṭṭhaṃ kantaṃ manāpaṃ dullabhaṃ lokasmiṃ; yaso iṭṭho kanto manāpo dullabho lokasmiṃ; saggā iṭṭhā kantā manāpā dullabhā lokasmiṃ. ime kho, gahapati, pañca dhammā iṭṭhā kantā manāpā dullabhā lokasmiṃ.

Ces cinq choses, homme de maison, sont souhaitables, désirables et plaisantes mais difficilement obtenues dans le monde. Quelles sont ces cinq? Une longue vie est une chose souhaitable, désirable et plaisante mais difficilement obtenue dans le monde; la beauté est une chose souhaitable, désirable et plaisante mais difficilement obtenue dans le monde; le bien-être est une chose souhaitable, désirable et plaisante mais difficilement obtenue dans le monde; le succès est une chose souhaitable, désirable et plaisante mais difficilement obtenue dans le monde; un paradis est une chose souhaitable, désirable et plaisante mais difficilement obtenue dans le monde. Voici, homme de maison, quelles sont ces cinq choses qui sont souhaitables, désirables et plaisantes mais difficilement obtenues dans le monde.

“imesaṃ kho, gahapati, pañcannaṃ dhammānaṃ iṭṭhānaṃ kantānaṃ manāpānaṃ dullabhānaṃ lokasmiṃ na āyācanahetu vā patthanāhetu vā paṭilābhaṃ vadāmi. imesaṃ kho, gahapati, pañcannaṃ dhammānaṃ iṭṭhānaṃ kantānaṃ manāpānaṃ dullabhānaṃ lokasmiṃ āyācanahetu vā patthanāhetu vā paṭilābho abhavissa, ko idha kena hāyetha?

Je déclare, homme de maison, que ces cinq choses qui sont souhaitables, désirables et plaisantes mais difficilement obtenues dans le monde ne sont pas obtenues au moyen de prières ni de suppliques. Si ces cinq choses qui sont souhaitables, désirables et plaisantes mais difficilement obtenues dans le monde étaient obtenues au moyen de prières et de suppliques, qui donc ici en manquerait?

“na kho, gahapati, arahati ariyasāvako āyukāmo āyuṃ āyācituṃ vā abhinandituṃ vā āyussa vā pihetuṃ. āyukāmena, gahapati, ariyasāvakena āyusaṃvattanikā paṭipadā paṭipajjitabbā. āyusaṃvattanikā hissa paṭipadā paṭipannā āyupaṭilābhāya saṃvattati. so lābhī hoti āyussa dibbassa vā mānusassa vā.

Il n'est pas correct, homme de maison, qu'un noble disciple aspirant à une longue vie se mette à prier pour une longue vie, ou se plaise à en désirer une. Un noble disciple aspirant à une longue vie devrait suivre la voie conduisant à une longue vie. Car suivre la voie conduisant à une longue vie mène à l'obtention d'une longue vie, et par ce moyen il obtient une longue vie, soit parmi les dévas, soit parmi les humains.

“na kho, gahapati, arahati ariyasāvako vaṇṇakāmo vaṇṇaṃ āyācituṃ vā abhinandituṃ vā vaṇṇassa vā pihetuṃ. vaṇṇakāmena, gahapati, ariyasāvakena vaṇṇasaṃvattanikā paṭipadā paṭipajjitabbā. vaṇṇasaṃvattanikā hissa paṭipadā paṭipannā vaṇṇapaṭilābhāya saṃvattati. so lābhī hoti vaṇṇassa dibbassa vā mānusassa vā.

Il n'est pas correct, homme de maison, qu'un noble disciple aspirant à la beauté se mette à prier pour la beauté, ou se plaise à la désirer. Un noble disciple aspirant à la beauté devrait suivre la voie conduisant à la beauté. Car suivre la voie conduisant à la beauté mène à l'obtention de la beauté, et par ce moyen il obtient la beauté, soit celle des dévas, soit celle des humains.

“na kho, gahapati, arahati ariyasāvako sukhakāmo sukhaṃ āyācituṃ vā abhinandituṃ vā sukhassa vāpi hetu. sukhakāmena, gahapati, ariyasāvakena sukhasaṃvattanikā paṭipadā paṭipajjitabbā. sukhasaṃvattanikā hissa paṭipadā paṭipannā sukhapaṭilābhāya saṃvattati. so lābhī hoti sukhassa dibbassa vā mānusassa vā.

Il n'est pas correct, homme de maison, qu'un noble disciple aspirant au bien-être se mette à prier pour le bien-être, ou se plaise au désirer. Un noble disciple aspirant au bien-être devrait suivre la voie conduisant au bien-être. Car suivre la voie conduisant au bien-être mène à l'obtention du bien-être, et par ce moyen il obtient le bien-être, soit celui des dévas, soit celui des humains.

“na kho, gahapati, arahati ariyasāvako yasakāmo yasaṃ āyācituṃ vā abhinandituṃ vā yasassa vāpi hetu. yasakāmena, gahapati, ariyasāvakena yasasaṃvattanikā paṭipadā paṭipajjitabbā. yasasaṃvattanikā hissa paṭipadā paṭipannā yasapaṭilābhāya saṃvattati. so lābhī hoti yasassa dibbassa vā mānusassa vā.

Il n'est pas correct, homme de maison, qu'un noble disciple aspirant au succès se mette à prier pour le succès, ou se plaise au désirer. Un noble disciple aspirant au succès devrait suivre la voie conduisant au succès. Car suivre la voie conduisant au succès mène à l'obtention du succès, et par ce moyen il obtient le succès, soit celui des dévas, soit celui des humains.

“na kho, gahapati, arahati ariyasāvako saggakāmo saggaṃ āyācituṃ vā abhinandituṃ vā saggānaṃ vāpi hetu. saggakāmena, gahapati, ariyasāvakena saggasaṃvattanikā paṭipadā paṭipajjitabbā. saggasaṃvattanikā hissa paṭipadā paṭipannā saggapaṭilābhāya saṃvattati. so lābhī hoti saggānan”ti.

Il n'est pas correct, homme de maison, qu'un noble disciple aspirant à un paradis se mette à prier pour un paradis, ou se plaise à en désirer un. Un noble disciple aspirant à un paradis devrait suivre la voie conduisant à un paradis. Car suivre la voie conduisant à un paradis mène à l'obtention d'un paradis, et par ce moyen il obtient un paradis.

“āyuṃ vaṇṇaṃ yasaṃ kittiṃ,
saggaṃ uccākulīnataṃ.
ratiyo patthayānena,
uḷārā aparāparā.
appamādaṃ pasaṃsanti,
puññakiriyāsu paṇḍitā.

“appamatto ubho atthe,
adhigaṇhāti paṇḍito
diṭṭhe dhamme ca yo attho,
yo cattho samparāyiko.
atthābhisamayā dhīro,
paṇḍitoti pavuccatī”ti.

Pour celui qui désire longue vie,
Beauté, succès, célébrité, paradis,
[Naissance dans] une famille élevée,
Des félicités éminentes successives,
Les sages recommandent
Assiduité et faire du mérite.

Assidu, le sage atteint
Les deux types de bienfaits:
Les bienfaits dans ce monde visible
Et les bienfaits dans l'autre monde.
Le persévérant ayant atteint ces bienfaits
Est appelé un sage.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.