AN 5.24
Dussīla Sutta
— Immoral —

La vertu est et sera toujours le fondement de toute la voie menant à la libération.




Pāḷi



“dussīlassa, bhikkhave, sīlavipannassa hatūpaniso hoti sammāsamādhi; sammāsamādhimhi asati sammāsamādhivipannassa hatūpanisaṃ hoti yathābhūtañāṇadassanaṃ; yathābhūtañāṇadassane asati yathābhūtañāṇadassanavipannassa hatūpaniso hoti nibbidāvirāgo; nibbidāvirāge asati nibbidāvirāgavipannassa hatūpanisaṃ hoti vimuttiñāṇadassanaṃ.

Français



Bhikkhous, pour celui qui est immoral, chez qui la vertu fait défaut, le fondement de la concentration correcte est miné. Lorsqu'il n'y a pas de concentration correcte, pour celui chez qui la concentration correcte fait défaut, le fondement de la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits est miné. Lorsqu'il n'y a pas de connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits, pour celui chez qui la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits fait défaut, le fondement du désenchantement & désintéressement est miné. Lorsqu'il n'y a pas de désenchantement & désintéressement, pour celui chez qui le désenchantement & désintéressement fait défaut, le fondement de la connaissance & vision de la libération est miné.

seyyathāpi, bhikkhave, rukkho sākhāpalāsavipanno. tassa papaṭikāpi na pāripūriṃ gacchati, tacopi na pāripūriṃ gacchati, pheggupi na pāripūriṃ gacchati, sāropi na pāripūriṃ gacchati; evamevaṃ kho, bhikkhave, dussīlassa sīlavipannassa hatūpaniso hoti sammāsamādhi; sammāsamādhimhi asati sammāsamādhivipannassa hatūpanisaṃ hoti yathābhūtañāṇadassanaṃ; yathābhūtañāṇadassane asati yathābhūtañāṇadassanavipannassa hatūpaniso hoti nibbidāvirāgo; nibbidāvirāge asati nibbidāvirāgavipannassa hatūpanisaṃ hoti vimuttiñāṇadassanaṃ.

Imaginez, bhikkhous, un arbre dont les branches et les feuilles font défaut: son écorce externe n'atteint pas sa plénitude, son écorce interne n'atteint pas sa plénitude, son bois n'atteint pas sa plénitude et sa moelle n'atteint pas sa plénitude. De la même manière, bhikkhous, pour celui qui manque de vertu, chez qui la vertu fait défaut, le fondement de la concentration correcte est miné. Lorsqu'il n'y a pas de concentration correcte, pour celui chez qui la concentration correcte fait défaut, le fondement de la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits est miné. Lorsqu'il n'y a pas de connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits, pour celui chez qui la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits fait défaut, le fondement du désenchantement & désintéressement est miné. Lorsqu'il n'y a pas de désenchantement & désintéressement, pour celui chez qui le désenchantement & désintéressement fait défaut, le fondement de la connaissance & vision de la libération est miné.

“sīlavato, bhikkhave, sīlasampannassa upanisasampanno hoti sammāsamādhi; sammāsamādhimhi sati sammāsamādhisampannassa upanisasampannaṃ hoti yathābhūtañāṇadassanaṃ; yathābhūtañāṇadassane sati yathābhūtañāṇadassanasampannassa upanisasampanno hoti nibbidāvirāgo; nibbidāvirāge sati nibbidāvirāgasampannassa upanisasampannaṃ hoti vimuttiñāṇadassanaṃ.

Bhikkhous, pour celui qui est vertueux, qui est pourvu de vertu, le fondement de la concentration correcte est en place. Lorsqu'il y a la concentration correcte, chez celui qui est pourvu de concentration correcte, le fondement de la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits est en place. Lorsqu'il y a la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits, chez celui qui est pourvu de connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits, le fondement du désenchantement & désintéressement est en place. Lorsqu'il y a la désenchantement & désintéressement, chez celui qui est pourvu de désenchantement & désintéressement, le fondement de la connaissance & vision de la libération est en place.

seyyathāpi, bhikkhave, rukkho sākhāpalāsasampanno. tassa papaṭikāpi pāripūriṃ gacchati, tacopi pāripūriṃ gacchati, pheggupi pāripūriṃ gacchati, sāropi pāripūriṃ gacchati; evamevaṃ kho, bhikkhave, sīlavato sīlasampannassa upanisasampanno hoti sammāsamādhi; sammāsamādhimhi sati sammāsamādhisampannassa upanisasampannaṃ hoti yathābhūtañāṇadassanaṃ; yathābhūtañāṇadassane sati yathābhūtañāṇadassanasampannassa upanisasampanno hoti nibbidāvirāgo; nibbidāvirāge sati nibbidāvirāgasampannassa upanisasampannaṃ hoti vimuttiñāṇadassanan”ti.

Imaginez, bhikkhous, un arbre pourvu de branches et de feuilles: son écorce externe atteint sa plénitude, son écorce interne atteint sa plénitude, son bois atteint sa plénitude et sa moelle atteint sa plénitude. De la même manière, bhikkhous, pour celui qui est vertueux, qui est pourvu de vertu, le fondement de la concentration correcte est en place. Lorsqu'il y a la concentration correcte, chez celui qui est pourvu de concentration correcte, le fondement de la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits est en place. Lorsqu'il y a la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits, chez celui qui est pourvu de connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits, le fondement du désenchantement & désintéressement est en place. Lorsqu'il y a la désenchantement & désintéressement, chez celui qui est pourvu de désenchantement & désintéressement, le fondement de la connaissance & vision de la libération est en place.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.