AN 4.274 à 783
Rāgādi Peyyāla
— Répétitions commençant par l'avidité —

Une série de 510 répétitions qui recommandent les mises en place de la présence d'esprit (satipaṭṭhānāna), les efforts corrects (sammappadhāna) et les bases des pouvoirs psychiques (iddhipāda) pour éradiquer les 17 souillures de l'esprit (upakkilesa), chacune de 10 manières.




Pāḷi





Rāga


Abhiññā

Français





Avidité


Connaissance directe

Satipaṭṭhānāna


274. “rāgassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. rāgassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


274. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


275. “rāgassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. rāgassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


275. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


276. “rāgassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. rāgassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


276. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


277. “rāgassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. rāgassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


277. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


278. “rāgassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. rāgassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


278. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


279. “rāgassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. rāgassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


279. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


280. “rāgassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. rāgassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


280. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


281. “rāgassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. rāgassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


281. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


282. “rāgassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. rāgassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


282. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


283. “rāgassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. rāgassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


283. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


284. “rāgassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. rāgassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


284. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


285. “rāgassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. rāgassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


285. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.


Khaya

Destruction


Satipaṭṭhānāna


286. “rāgassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. rāgassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


286. Bhikkhous, pour la destruction de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la destruction de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


287. “rāgassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. rāgassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


287. Bhikkhous, pour la destruction de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la destruction de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


288. “rāgassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. rāgassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


288. Bhikkhous, pour la destruction de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la destruction de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.


Vaya

Disparition


Satipaṭṭhānāna


289. “rāgassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. rāgassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


289. Bhikkhous, pour la disparition de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la disparition de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


290. “rāgassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. rāgassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


290. Bhikkhous, pour la disparition de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la disparition de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


291. “rāgassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. rāgassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


291. Bhikkhous, pour la disparition de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la disparition de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.


Virāga

Désenchantement


Satipaṭṭhānāna


292. “rāgassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. rāgassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


292. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


293. “rāgassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. rāgassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


293. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


294. “rāgassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. rāgassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


294. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.


Nirodha

Cessation


Satipaṭṭhānāna


295. “rāgassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. rāgassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


295. Bhikkhous, pour la cessation de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la cessation de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


296. “rāgassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. rāgassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


296. Bhikkhous, pour la cessation de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la cessation de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


297. “rāgassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. rāgassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


297. Bhikkhous, pour la cessation de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la cessation de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.


Cāga

Renoncement


Satipaṭṭhānāna


298. “rāgassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. rāgassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


298. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


299. “rāgassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. rāgassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


299. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


300. “rāgassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. rāgassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


300. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.


Paṭinissagga

Désintéressement


Satipaṭṭhānāna


301. “rāgassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. rāgassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


301. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


302. “rāgassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. rāgassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


302. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


303. “rāgassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. rāgassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


303. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avidité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avidité, ces quatre choses sont à cultiver.




Dosa

Aversion



Abhiññā

Connaissance directe


Satipaṭṭhānāna


304. “dosassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. dosassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


304. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


305. “dosassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. dosassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


305. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


306. “dosassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. dosassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


306. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


307. “dosassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. dosassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


307. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


308. “dosassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. dosassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


308. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


309. “dosassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. dosassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


309. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


310. “dosassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. dosassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


310. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


311. “dosassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. dosassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


311. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


312. “dosassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. dosassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


312. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


313. “dosassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. dosassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


313. Bhikkhous, pour l'abandon de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'abandon de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


314. “dosassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. dosassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


314. Bhikkhous, pour l'abandon de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'abandon de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


315. “dosassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. dosassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


315. Bhikkhous, pour l'abandon de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'abandon de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.


Khaya

Destruction


Satipaṭṭhānāna


316. “dosassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. dosassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


316. Bhikkhous, pour la destruction de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la destruction de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


317. “dosassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. dosassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


317. Bhikkhous, pour la destruction de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la destruction de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


318. “dosassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. dosassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


318. Bhikkhous, pour la destruction de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la destruction de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.


Vaya

Disparition


Satipaṭṭhānāna


319. “dosassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. dosassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


319. Bhikkhous, pour la disparition de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la disparition de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


320. “dosassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. dosassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


320. Bhikkhous, pour la disparition de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la disparition de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


321. “dosassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. dosassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


321. Bhikkhous, pour la disparition de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la disparition de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.


Virāga

Désenchantement


Satipaṭṭhānāna


322. “dosassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. dosassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


322. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


323. “dosassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. dosassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


323. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


324. “dosassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. dosassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


324. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.


Nirodha

Cessation


Satipaṭṭhānāna


325. “dosassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. dosassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


325. Bhikkhous, pour la cessation de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la cessation de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


326. “dosassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. dosassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


326. Bhikkhous, pour la cessation de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la cessation de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


327. “dosassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. dosassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


327. Bhikkhous, pour la cessation de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la cessation de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.


Cāga

Renoncement


Satipaṭṭhānāna


328. “dosassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. dosassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


328. Bhikkhous, pour le renoncement à l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le renoncement à l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


329. “dosassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. dosassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


329. Bhikkhous, pour le renoncement à l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le renoncement à l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


330. “dosassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. dosassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


330. Bhikkhous, pour le renoncement à l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le renoncement à l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.


Paṭinissagga

Désintéressement


Satipaṭṭhānāna


331. “dosassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. dosassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


331. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


332. “dosassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. dosassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


332. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


333. “dosassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. dosassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


333. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'aversion, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'aversion, ces quatre choses sont à cultiver.




Moha

Illusionnement



Abhiññā

Connaissance directe


Satipaṭṭhānāna


334. “mohassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. mohassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


334. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


335. “mohassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. mohassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


335. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


336. “mohassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. mohassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


336. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


337. “mohassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. mohassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


337. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


338. “mohassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. mohassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


338. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


339. “mohassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. mohassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


339. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


340. “mohassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. mohassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


340. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


341. “mohassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. mohassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


341. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


342. “mohassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. mohassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


342. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


343. “mohassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. mohassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


343. Bhikkhous, pour l'abandon de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'abandon de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


344. “mohassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. mohassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


344. Bhikkhous, pour l'abandon de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'abandon de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


345. “mohassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. mohassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


345. Bhikkhous, pour l'abandon de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'abandon de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.


Khaya

Destruction


Satipaṭṭhānāna


346. “mohassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. mohassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


346. Bhikkhous, pour la destruction de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la destruction de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


347. “mohassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. mohassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


347. Bhikkhous, pour la destruction de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la destruction de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


348. “mohassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. mohassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


348. Bhikkhous, pour la destruction de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la destruction de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.


Vaya

Disparition


Satipaṭṭhānāna


349. “mohassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. mohassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


349. Bhikkhous, pour la disparition de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la disparition de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


350. “mohassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. mohassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


350. Bhikkhous, pour la disparition de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la disparition de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


351. “mohassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. mohassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


351. Bhikkhous, pour la disparition de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la disparition de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.


Virāga

Désenchantement


Satipaṭṭhānāna


352. “mohassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. mohassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


352. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


353. “mohassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. mohassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


353. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


354. “mohassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. mohassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


354. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.


Nirodha

Cessation


Satipaṭṭhānāna


355. “mohassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. mohassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


355. Bhikkhous, pour la cessation de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la cessation de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


356. “mohassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. mohassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


356. Bhikkhous, pour la cessation de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la cessation de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


357. “mohassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. mohassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


357. Bhikkhous, pour la cessation de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la cessation de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.


Cāga

Renoncement


Satipaṭṭhānāna


358. “mohassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. mohassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


358. Bhikkhous, pour le renoncement à l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le renoncement à l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


359. “mohassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. mohassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


359. Bhikkhous, pour le renoncement à l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le renoncement à l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


360. “mohassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. mohassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


360. Bhikkhous, pour le renoncement à l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le renoncement à l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.


Paṭinissagga

Désintéressement


Satipaṭṭhānāna


361. “mohassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. mohassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


361. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


362. “mohassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. mohassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


362. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


363. “mohassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. mohassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


363. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'illusionnement, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'illusionnement, ces quatre choses sont à cultiver.




Kodha

Colère



Abhiññā

Connaissance directe


Satipaṭṭhānāna


364. “kodhassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. kodhassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


364. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


365. “kodhassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. kodhassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


365. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


366. “kodhassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. kodhassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


366. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


367. “kodhassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. kodhassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


367. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


368. “kodhassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. kodhassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


368. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


369. “kodhassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. kodhassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


369. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


370. “kodhassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. kodhassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


370. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


371. “kodhassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. kodhassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


371. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


372. “kodhassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. kodhassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


372. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


373. “kodhassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. kodhassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


373. Bhikkhous, pour l'abandon de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'abandon de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


374. “kodhassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. kodhassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


374. Bhikkhous, pour l'abandon de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'abandon de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


375. “kodhassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. kodhassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


375. Bhikkhous, pour l'abandon de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'abandon de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.


Khaya

Destruction


Satipaṭṭhānāna


376. “kodhassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. kodhassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


376. Bhikkhous, pour la destruction de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la destruction de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


377. “kodhassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. kodhassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


377. Bhikkhous, pour la destruction de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la destruction de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


378. “kodhassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. kodhassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


378. Bhikkhous, pour la destruction de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la destruction de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.


Vaya

Disparition


Satipaṭṭhānāna


379. “kodhassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. kodhassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


379. Bhikkhous, pour la disparition de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la disparition de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


380. “kodhassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. kodhassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


380. Bhikkhous, pour la disparition de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la disparition de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


381. “kodhassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. kodhassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


381. Bhikkhous, pour la disparition de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la disparition de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.


Virāga

Désenchantement


Satipaṭṭhānāna


382. “kodhassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. kodhassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


382. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


383. “kodhassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. kodhassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


383. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


384. “kodhassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. kodhassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


384. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.


Nirodha

Cessation


Satipaṭṭhānāna


385. “kodhassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. kodhassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


385. Bhikkhous, pour la cessation de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la cessation de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


386. “kodhassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. kodhassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


386. Bhikkhous, pour la cessation de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la cessation de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


387. “kodhassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. kodhassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


387. Bhikkhous, pour la cessation de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la cessation de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.


Cāga

Renoncement


Satipaṭṭhānāna


388. “kodhassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. kodhassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


388. Bhikkhous, pour le renoncement à la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le renoncement à la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


389. “kodhassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. kodhassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


389. Bhikkhous, pour le renoncement à la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le renoncement à la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


390. “kodhassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. kodhassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


390. Bhikkhous, pour le renoncement à la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le renoncement à la colère, ces quatre choses sont à cultiver.


Paṭinissagga

Désintéressement


Satipaṭṭhānāna


391. “kodhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. kodhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


391. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


392. “kodhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. kodhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


392. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


393. “kodhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. kodhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


393. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la colère, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la colère, ces quatre choses sont à cultiver.




Upanāha

Hostilité



Abhiññā

Connaissance directe


Satipaṭṭhānāna


394. “upanāhassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. upanāhassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


394. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


395. “upanāhassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. upanāhassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


395. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


396. “upanāhassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. upanāhassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


396. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


397. “upanāhassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. upanāhassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


397. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


398. “upanāhassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. upanāhassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


398. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


399. “upanāhassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. upanāhassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


399. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


400. “upanāhassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. upanāhassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


400. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


401. “upanāhassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. upanāhassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


401. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


402. “upanāhassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. upanāhassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


402. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


403. “upanāhassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. upanāhassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


403. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


404. “upanāhassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. upanāhassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


404. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


405. “upanāhassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. upanāhassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


405. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.


Khaya

Destruction


Satipaṭṭhānāna


406. “upanāhassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. upanāhassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


406. Bhikkhous, pour la destruction de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la destruction de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


407. “upanāhassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. upanāhassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


407. Bhikkhous, pour la destruction de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la destruction de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


408. “upanāhassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. upanāhassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


408. Bhikkhous, pour la destruction de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la destruction de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.


Vaya

Disparition


Satipaṭṭhānāna


409. “upanāhassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. upanāhassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


409. Bhikkhous, pour la disparition de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la disparition de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


410. “upanāhassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. upanāhassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


410. Bhikkhous, pour la disparition de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la disparition de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


411. “upanāhassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. upanāhassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


411. Bhikkhous, pour la disparition de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la disparition de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.


Virāga

Désenchantement


Satipaṭṭhānāna


412. “upanāhassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. upanāhassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


412. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


413. “upanāhassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. upanāhassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


413. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


414. “upanāhassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. upanāhassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


414. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.


Nirodha

Cessation


Satipaṭṭhānāna


415. “upanāhassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. upanāhassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


415. Bhikkhous, pour la cessation de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la cessation de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


416. “upanāhassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. upanāhassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


416. Bhikkhous, pour la cessation de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la cessation de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


417. “upanāhassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. upanāhassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


417. Bhikkhous, pour la cessation de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la cessation de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.


Cāga

Renoncement


Satipaṭṭhānāna


418. “upanāhassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. upanāhassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


418. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


419. “upanāhassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. upanāhassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


419. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


420. “upanāhassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. upanāhassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


420. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.


Paṭinissagga

Désintéressement


Satipaṭṭhānāna


421. “upanāhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. upanāhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


421. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


422. “upanāhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. upanāhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


422. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


423. “upanāhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. upanāhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


423. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hostilité, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hostilité, ces quatre choses sont à cultiver.




Makkha

Mépris



Abhiññā

Connaissance directe


Satipaṭṭhānāna


424. “makkhassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. makkhassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


424. Bhikkhous, pour la connaissance directe du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


425. “makkhassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. makkhassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


425. Bhikkhous, pour la connaissance directe du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


426. “makkhassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. makkhassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


426. Bhikkhous, pour la connaissance directe du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


427. “makkhassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. makkhassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


427. Bhikkhous, pour la compréhension complète du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


428. “makkhassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. makkhassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


428. Bhikkhous, pour la compréhension complète du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


429. “makkhassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. makkhassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


429. Bhikkhous, pour la compréhension complète du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


430. “makkhassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. makkhassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


430. Bhikkhous, pour l'épuisement complet du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


431. “makkhassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. makkhassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


431. Bhikkhous, pour l'épuisement complet du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


432. “makkhassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. makkhassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


432. Bhikkhous, pour l'épuisement complet du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


433. “makkhassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. makkhassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


433. Bhikkhous, pour l'abandon du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'abandon du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


434. “makkhassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. makkhassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


434. Bhikkhous, pour l'abandon du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'abandon du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


435. “makkhassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. makkhassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


435. Bhikkhous, pour l'abandon du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'abandon du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.


Khaya

Destruction


Satipaṭṭhānāna


436. “makkhassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. makkhassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


436. Bhikkhous, pour la destruction du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la destruction du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


437. “makkhassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. makkhassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


437. Bhikkhous, pour la destruction du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la destruction du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


438. “makkhassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. makkhassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


438. Bhikkhous, pour la destruction du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la destruction du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.


Vaya

Disparition


Satipaṭṭhānāna


439. “makkhassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. makkhassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


439. Bhikkhous, pour la disparition du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la disparition du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


440. “makkhassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. makkhassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


440. Bhikkhous, pour la disparition du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la disparition du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


441. “makkhassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. makkhassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


441. Bhikkhous, pour la disparition du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la disparition du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.


Virāga

Désenchantement


Satipaṭṭhānāna


442. “makkhassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. makkhassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


442. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


443. “makkhassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. makkhassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


443. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


444. “makkhassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. makkhassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


444. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.


Nirodha

Cessation


Satipaṭṭhānāna


445. “makkhassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. makkhassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


445. Bhikkhous, pour la cessation du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la cessation du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


446. “makkhassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. makkhassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


446. Bhikkhous, pour la cessation du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la cessation du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


447. “makkhassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. makkhassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


447. Bhikkhous, pour la cessation du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la cessation du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.


Cāga

Renoncement


Satipaṭṭhānāna


448. “makkhassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. makkhassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


448. Bhikkhous, pour le renoncement au mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le renoncement au mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


449. “makkhassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. makkhassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


449. Bhikkhous, pour le renoncement au mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le renoncement au mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


450. “makkhassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. makkhassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


450. Bhikkhous, pour le renoncement au mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le renoncement au mépris, ces quatre choses sont à cultiver.


Paṭinissagga

Désintéressement


Satipaṭṭhānāna


451. “makkhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. makkhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


451. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


452. “makkhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. makkhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


452. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


453. “makkhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. makkhassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


453. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis du mépris, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis du mépris, ces quatre choses sont à cultiver.




Paḷāsa

Cruauté



Abhiññā

Connaissance directe


Satipaṭṭhānāna


454. “paḷāsassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. paḷāsassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


454. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


455. “paḷāsassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. paḷāsassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


455. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


456. “paḷāsassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. paḷāsassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


456. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


457. “paḷāsassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. paḷāsassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


457. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


458. “paḷāsassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. paḷāsassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


458. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


459. “paḷāsassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. paḷāsassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


459. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


460. “paḷāsassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. paḷāsassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


460. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


461. “paḷāsassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. paḷāsassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


461. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


462. “paḷāsassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. paḷāsassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


462. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


463. “paḷāsassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. paḷāsassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


463. Bhikkhous, pour l'abandon de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'abandon de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


464. “paḷāsassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. paḷāsassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


464. Bhikkhous, pour l'abandon de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'abandon de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


465. “paḷāsassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. paḷāsassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


465. Bhikkhous, pour l'abandon de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'abandon de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.


Khaya

Destruction


Satipaṭṭhānāna


466. “paḷāsassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. paḷāsassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


466. Bhikkhous, pour la destruction de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la destruction de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


467. “paḷāsassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. paḷāsassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


467. Bhikkhous, pour la destruction de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la destruction de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


468. “paḷāsassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. paḷāsassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


468. Bhikkhous, pour la destruction de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la destruction de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.


Vaya

Disparition


Satipaṭṭhānāna


469. “paḷāsassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. paḷāsassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


469. Bhikkhous, pour la disparition de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la disparition de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


470. “paḷāsassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. paḷāsassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


470. Bhikkhous, pour la disparition de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la disparition de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


471. “paḷāsassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. paḷāsassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


471. Bhikkhous, pour la disparition de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la disparition de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.


Virāga

Désenchantement


Satipaṭṭhānāna


472. “paḷāsassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. paḷāsassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


472. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


473. “paḷāsassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. paḷāsassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


473. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


474. “paḷāsassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. paḷāsassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


474. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.


Nirodha

Cessation


Satipaṭṭhānāna


475. “paḷāsassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. paḷāsassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


475. Bhikkhous, pour la cessation de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la cessation de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


476. “paḷāsassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. paḷāsassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


476. Bhikkhous, pour la cessation de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la cessation de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


477. “paḷāsassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. paḷāsassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


477. Bhikkhous, pour la cessation de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la cessation de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.


Cāga

Renoncement


Satipaṭṭhānāna


478. “paḷāsassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. paḷāsassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


478. Bhikkhous, pour le renoncement à la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le renoncement à la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


479. “paḷāsassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. paḷāsassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


479. Bhikkhous, pour le renoncement à la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le renoncement à la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


480. “paḷāsassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. paḷāsassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


480. Bhikkhous, pour le renoncement à la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le renoncement à la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.


Paṭinissagga

Désintéressement


Satipaṭṭhānāna


481. “paḷāsassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. paḷāsassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


481. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


482. “paḷāsassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. paḷāsassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


482. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


483. “paḷāsassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. paḷāsassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


483. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la cruauté, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la cruauté, ces quatre choses sont à cultiver.




Issa

Jalousie



Abhiññā

Connaissance directe


Satipaṭṭhānāna


484. “issāya, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. issāya, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


484. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


485. “issāya, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. issāya, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


485. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


486. “issāya, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. issāya, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


486. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


487. “issāya, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. issāya, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


487. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


488. “issāya, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. issāya, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


488. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


489. “issāya, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. issāya, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


489. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


490. “issāya, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. issāya, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


490. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


491. “issāya, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. issāya, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


491. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


492. “issāya, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. issāya, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


492. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


493. “issāya, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. issāya, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


493. Bhikkhous, pour l'abandon de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'abandon de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


494. “issāya, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. issāya, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


494. Bhikkhous, pour l'abandon de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'abandon de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


495. “issāya, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. issāya, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


495. Bhikkhous, pour l'abandon de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'abandon de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.


Khaya

Destruction


Satipaṭṭhānāna


496. “issāya, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. issāya, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


496. Bhikkhous, pour la destruction de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la destruction de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


497. “issāya, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. issāya, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


497. Bhikkhous, pour la destruction de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la destruction de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


498. “issāya, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. issāya, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


498. Bhikkhous, pour la destruction de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la destruction de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.


Vaya

Disparition


Satipaṭṭhānāna


499. “issāya, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. issāya, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


499. Bhikkhous, pour la disparition de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la disparition de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


500. “issāya, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. issāya, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


500. Bhikkhous, pour la disparition de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la disparition de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


501. “issāya, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. issāya, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


501. Bhikkhous, pour la disparition de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la disparition de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.


Virāga

Désenchantement


Satipaṭṭhānāna


502. “issāya, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. issāya, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


502. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


503. “issāya, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. issāya, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


503. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


504. “issāya, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. issāya, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


504. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.


Nirodha

Cessation


Satipaṭṭhānāna


505. “issāya, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. issāya, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


505. Bhikkhous, pour la cessation de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la cessation de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


506. “issāya, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. issāya, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


506. Bhikkhous, pour la cessation de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la cessation de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


507. “issāya, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. issāya, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


507. Bhikkhous, pour la cessation de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la cessation de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.


Cāga

Renoncement


Satipaṭṭhānāna


508. “issāya, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. issāya, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


508. Bhikkhous, pour le renoncement à la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le renoncement à la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


509. “issāya, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. issāya, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


509. Bhikkhous, pour le renoncement à la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le renoncement à la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


510. “issāya, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. issāya, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


510. Bhikkhous, pour le renoncement à la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le renoncement à la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.


Paṭinissagga

Désintéressement


Satipaṭṭhānāna


511. “issāya, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. issāya, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


511. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


512. “issāya, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. issāya, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


512. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


513. “issāya, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. issāya, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


513. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la jalousie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de la jalousie, ces quatre choses sont à cultiver.




Macchariya

Avarice



Abhiññā

Connaissance directe


Satipaṭṭhānāna


514. “macchariyassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. macchariyassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


514. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


515. “macchariyassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. macchariyassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


515. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


516. “macchariyassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. macchariyassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


516. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


517. “macchariyassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. macchariyassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


517. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


518. “macchariyassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. macchariyassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


518. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


519. “macchariyassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. macchariyassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


519. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


520. “macchariyassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. macchariyassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


520. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


521. “macchariyassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. macchariyassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


521. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


522. “macchariyassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. macchariyassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


522. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


523. “macchariyassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. macchariyassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


523. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


524. “macchariyassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. macchariyassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


524. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


525. “macchariyassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. macchariyassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


525. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'abandon de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.


Khaya

Destruction


Satipaṭṭhānāna


526. “macchariyassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. macchariyassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


526. Bhikkhous, pour la destruction de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la destruction de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


527. “macchariyassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. macchariyassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


527. Bhikkhous, pour la destruction de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la destruction de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


528. “macchariyassa, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. macchariyassa, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


528. Bhikkhous, pour la destruction de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la destruction de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.


Vaya

Disparition


Satipaṭṭhānāna


529. “macchariyassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. macchariyassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


529. Bhikkhous, pour la disparition de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la disparition de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


530. “macchariyassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. macchariyassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


530. Bhikkhous, pour la disparition de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la disparition de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


531. “macchariyassa, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. macchariyassa, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


531. Bhikkhous, pour la disparition de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la disparition de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.


Virāga

Désenchantement


Satipaṭṭhānāna


532. “macchariyassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. macchariyassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


532. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


533. “macchariyassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. macchariyassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


533. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


534. “macchariyassa, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. macchariyassa, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


534. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.


Nirodha

Cessation


Satipaṭṭhānāna


535. “macchariyassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. macchariyassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


535. Bhikkhous, pour la cessation de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la cessation de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


536. “macchariyassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. macchariyassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


536. Bhikkhous, pour la cessation de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la cessation de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


537. “macchariyassa, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. macchariyassa, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


537. Bhikkhous, pour la cessation de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la cessation de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.


Cāga

Renoncement


Satipaṭṭhānāna


538. “macchariyassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. macchariyassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


538. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


539. “macchariyassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. macchariyassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


539. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


540. “macchariyassa, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. macchariyassa, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


540. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le renoncement à l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.


Paṭinissagga

Désintéressement


Satipaṭṭhānāna


541. “macchariyassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. macchariyassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


541. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


542. “macchariyassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. macchariyassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


542. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


543. “macchariyassa, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. macchariyassa, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


543. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avarice, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'avarice, ces quatre choses sont à cultiver.




Māya

Hypocrisie



Abhiññā

Connaissance directe


Satipaṭṭhānāna


544. “māyāya, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. māyāya, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


544. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


545. “māyāya, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. māyāya, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


545. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


546. “māyāya, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. māyāya, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


546. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


547. “māyāya, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. māyāya, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


547. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


548. “māyāya, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. māyāya, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


548. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


549. “māyāya, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. māyāya, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


549. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


550. “māyāya, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. māyāya, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


550. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


551. “māyāya, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. māyāya, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


551. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


552. “māyāya, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. māyāya, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


552. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


553. “māyāya, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. māyāya, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


553. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


554. “māyāya, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. māyāya, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


554. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


555. “māyāya, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. māyāya, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


555. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'abandon de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.


Khaya

Destruction


Satipaṭṭhānāna


556. “māyāya, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. māyāya, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


556. Bhikkhous, pour la destruction de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la destruction de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


557. “māyāya, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. māyāya, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


557. Bhikkhous, pour la destruction de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la destruction de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


558. “māyāya, bhikkhave, khayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. māyāya, bhikkhave, khayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


558. Bhikkhous, pour la destruction de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la destruction de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.


Vaya

Disparition


Satipaṭṭhānāna


559. “māyāya, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. māyāya, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


559. Bhikkhous, pour la disparition de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la disparition de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


560. “māyāya, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. māyāya, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


560. Bhikkhous, pour la disparition de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la disparition de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


561. “māyāya, bhikkhave, vayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. māyāya, bhikkhave, vayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


561. Bhikkhous, pour la disparition de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la disparition de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.


Virāga

Désenchantement


Satipaṭṭhānāna


562. “māyāya, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. māyāya, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


562. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


563. “māyāya, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. māyāya, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


563. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


564. “māyāya, bhikkhave, virāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. māyāya, bhikkhave, virāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


564. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désenchantement vis-à-vis de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.


Nirodha

Cessation


Satipaṭṭhānāna


565. “māyāya, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. māyāya, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


565. Bhikkhous, pour la cessation de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la cessation de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


566. “māyāya, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. māyāya, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


566. Bhikkhous, pour la cessation de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la cessation de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


567. “māyāya, bhikkhave, nirodhāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. māyāya, bhikkhave, nirodhāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


567. Bhikkhous, pour la cessation de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la cessation de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.


Cāga

Renoncement


Satipaṭṭhānāna


568. “māyāya, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. māyāya, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


568. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


569. “māyāya, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. māyāya, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


569. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


570. “māyāya, bhikkhave, cāgāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. māyāya, bhikkhave, cāgāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


570. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le renoncement à l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.


Paṭinissagga

Désintéressement


Satipaṭṭhānāna


571. “māyāya, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. māyāya, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


571. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


572. “māyāya, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. māyāya, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


572. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


573. “māyāya, bhikkhave, paṭinissaggāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. māyāya, bhikkhave, paṭinissaggāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


573. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hypocrisie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour le désintéressement vis-à-vis de l'hypocrisie, ces quatre choses sont à cultiver.




Sāṭheyya

Tricherie



Abhiññā

Connaissance directe


Satipaṭṭhānāna


574. “sāṭheyyassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. sāṭheyyassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


574. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la tricherie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la tricherie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


575. “sāṭheyyassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. sāṭheyyassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


575. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la tricherie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la tricherie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


576. “sāṭheyyassa, bhikkhave, abhiññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. sāṭheyyassa, bhikkhave, abhiññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


576. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la tricherie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la connaissance directe de la tricherie, ces quatre choses sont à cultiver.


Pariññā

Compréhension complète


Satipaṭṭhānāna


577. “sāṭheyyassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. sāṭheyyassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


577. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la tricherie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la tricherie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


578. “sāṭheyyassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. sāṭheyyassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


578. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la tricherie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la tricherie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


579. “sāṭheyyassa, bhikkhave, pariññāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. sāṭheyyassa, bhikkhave, pariññāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


579. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la tricherie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour la compréhension complète de la tricherie, ces quatre choses sont à cultiver.


Parikkhaya

Épuisement complet


Satipaṭṭhānāna


580. “sāṭheyyassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. sāṭheyyassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


580. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la tricherie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la tricherie, ces quatre choses sont à cultiver.

Sammappadhāna


581. “sāṭheyyassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. sāṭheyyassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Efforts corrects


581. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la tricherie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou génère le désir de non-apparition des états mentaux mauvais et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'abandon des états mentaux mauvais et désavantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir d'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce; il génère le désir de maintien, de non-confusion, d'augmentation, d'abondance, de développement et de plénitude des états mentaux avantageux qui sont [déjà] apparus, il s'exerce, active son énergie, applique son esprit et s'efforce. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la tricherie, ces quatre choses sont à cultiver.

Iddhipāda


582. “sāṭheyyassa, bhikkhave, parikkhayāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu chanda-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīriya-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, citta-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti, vīmaṃsā-samādhi-padhāna-saṅkhāra-samannāgataṃ iddhipādaṃ bhāveti. sāṭheyyassa, bhikkhave, parikkhayāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Bases des pouvoirs psychiques


582. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la tricherie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due au désir et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'énergie et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'esprit et aux constructions d'effort, il cultive la base des pouvoirs psychiques pourvue de concentration due à l'investigation et aux constructions d'effort. Bhikkhous, pour l'épuisement complet de la tricherie, ces quatre choses sont à cultiver.


Pahāna

Abandon


Satipaṭṭhānāna


583. “sāṭheyyassa, bhikkhave, pahānāya cattāro dhammā bhāvetabbā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā vineyya loke abhijjhādomanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. sāṭheyyassa, bhikkhave, pahānāya ime cattāro dhammā bhāvetabbā”ti.

Mises en place de la présence d'esprit


583. Bhikkhous, pour l'abandon de la tricherie, quatre choses sont à cultiver. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il rest