AN 4.255
Pariyesanā Sutta
— Quatre quêtes —
[ pariyesanā: quête ]

Suis-je engagé dans des quêtes nobles ou dans des quêtes ignobles?




Pāḷi



“catasso imā, bhikkhave, anariyapariyesanā. katamā catasso? idha, bhikkhave, ekacco attanā jarādhammo samāno jarādhammaṃyeva pariyesati; attanā byādhidhammo samāno byādhidhammaṃyeva pariyesati; attanā maraṇadhammo samāno maraṇadhammaṃyeva pariyesati; attanā saṃkilesadhammo samāno saṃkilesadhammaṃyeva pariyesati. imā kho, bhikkhave, catasso anariyapariyesanā.

Français



Il y a, bhikkhous, ces quatre ig·nobles quêtes. Quelles sont ces quatre? En cela, quelqu'un étant lui-même par nature voué au vieillissement est en quête de ce qui est par nature voué au vieillissement; étant lui-même par nature voué à la maladie, il est en quête de ce qui est par nature voué à la maladie; étant lui-même par nature voué à la mort, il est en quête de ce qui est par nature voué à la mort; étant lui-même par nature impur, il est en quête de ce qui est par nature impur. Voici, bhikkhous, quelles sont ces quatre ig·nobles quêtes.

“catasso imā, bhikkhave, ariyapariyesanā. katamā catasso? idha, bhikkhave, ekacco attanā jarādhammo samāno jarādhamme ādīnavaṃ viditvā ajaraṃ anuttaraṃ yogakkhemaṃ nibbānaṃ pariyesati; attanā byādhidhammo samāno byādhidhamme ādīnavaṃ viditvā abyādhiṃ anuttaraṃ yogakkhemaṃ nibbānaṃ pariyesati; attanā maraṇadhammo samāno maraṇadhamme ādīnavaṃ viditvā amataṃ anuttaraṃ yogakkhemaṃ nibbānaṃ pariyesati; attanā saṃkilesadhammo samāno saṃkilesadhamme ādīnavaṃ viditvā asaṃkiliṭṭhaṃ anuttaraṃ yogakkhemaṃ nibbānaṃ pariyesati. imā kho, bhikkhave, catasso ariyapariyesanā”ti.

Il y a, bhikkhous, ces quatre nobles quêtes. Quelles sont ces quatre? En cela, quelqu'un étant lui-même par nature voué au vieillissement, ayant vu les désagréments de ce qui est par nature voué au vieillissement est en quête du sans-vieillissement, du suprême soulagement du joug, de l'Extinction; étant lui-même par nature voué à la maladie, ayant vu les désagréments de ce qui est par nature voué à la maladie, il est en quête du sans-maladie, du suprême soulagement du joug, de l'Extinction; étant lui-même par nature voué à la mort, ayant vu les désagréments de ce qui est par nature voué à la mort, il est en quête du sans-mort, du suprême soulagement du joug, de l'Extinction; étant lui-même par nature impur, ayant vu les désagréments de ce qui est par nature impur, il est en quête du sans-impureté, du suprême soulagement du joug, de l'Extinction. Voici, bhikkhous, quelles sont ces quatre nobles quêtes.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.