AN 4.184
Abhaya Sutta
— Sans peur —
[ abhaya: sans peur ]

Le Bouddha donne quatre raisons pour lesquelles les hommes craignent la mort, puis énumère quatre situations dans lesquelles un individu voué à la mort peut affronter son destin avec sérénité.




Pāḷi



atha kho jāṇussoṇi brāhmaṇo yena bhagavā tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā bhagavatā saddhiṃ sammodi. sammodanīyaṃ kathaṃ sāraṇīyaṃ vītisāretvā ekamantaṃ nisīdi. ekamantaṃ nisinno kho jāṇussoṇi brāhmaṇo bhagavantaṃ etadavoca:

Français



Un jour, le brahmane Jāṇoussoṇi vint voir le Fortuné et échangea des courtoisies avec lui. Après cet échange de courtoisies et de salutations amicales, il s'assit d'un côté. Une fois assis là, le brahmane Jāṇoussoṇi dit au Fortuné:

— “ahañhi, bho gotama, evaṃvādī evaṃdiṭṭhi: ‘natthi yo maraṇadhammo samāno na bhāyati, na santāsaṃ āpajjati maraṇassā’”ti.

Sieur Gotama, j'adhère à cette position, à cette vue: 'Il n'y a personne qui, étant par nature voué à la mort, n'a pas peur de la mort et n'est pas saisi d'épouvante à cause d'elle.'

— “atthi, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno bhāyati, santāsaṃ āpajjati maraṇassa; atthi pana, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno na bhāyati, na santāsaṃ āpajjati maraṇassa.

— Brahmane, il y a ceux qui, étant par nature voués à la mort, ont peur de la mort et sont saisis d'épouvante à cause d'elle, et il y a aussi ceux qui, étant par nature voués à la mort, n'ont pas peur de la mort et ne sont pas saisis d'épouvante à cause d'elle.

“katamo ca, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno bhāyati, santāsaṃ āpajjati maraṇassa? idha, brāhmaṇa, ekacco kāmesu avītarāgo hoti avigatacchando avigatapemo avigatapipāso avigatapariḷāho avigatataṇho. tamenaṃ aññataro gāḷho rogātaṅko phusati. tassa aññatarena gāḷhena rogātaṅkena phuṭṭhassa evaṃ hoti: ‘piyā vata maṃ kāmā jahissanti, piye cāhaṃ kāme jahissāmī’ti. so socati kilamati paridevati, urattāḷiṃ kandati, sammohaṃ āpajjati. ayaṃ kho, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno bhāyati, santāsaṃ āpajjati maraṇassa.

Et comment, brahmane, est-ce que, étant par nature voué à la mort, on a peur de la mort et on est saisi d'épouvante à cause d'elle? En cela, brahmane, un certain individu n'est pas dénué d'avidité, de désir, d'affection, de soif, de fièvre, et d'appétence envers les plaisirs sensuels. Il est touché par une grave maladie. Étant touché par cette grave maladie, il se dit: 'Hélas, les plaisirs sensuels qui me sont chers m'abandonneront, et je devrai abandonner les plaisirs sensuels qui me sont chers!' Il est abattu, il est affligé, il se lamente, il se frappe la poitrine, il pleure et est en proie à la confusion. Voici comment, brahmane, étant par nature voué à la mort, on a peur de la mort et on est saisi d'épouvante à cause d'elle.

“puna caparaṃ, brāhmaṇa, idhekacco kāye avītarāgo hoti avigatacchando avigatapemo avigatapipāso avigatapariḷāho avigatataṇho. tamenaṃ aññataro gāḷho rogātaṅko phusati. tassa aññatarena gāḷhena rogātaṅkena phuṭṭhassa evaṃ hoti: ‘piyo vata maṃ kāyo jahissati, piyañcāhaṃ kāyaṃ jahissāmī’ti. so socati kilamati paridevati, urattāḷiṃ kandati, sammohaṃ āpajjati. ayampi kho, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno bhāyati, santāsaṃ āpajjati maraṇassa.

De plus, brahmane, un certain individu n'est pas dénué d'avidité, de désir, d'affection, de soif, de fièvre, et d'appétence envers le corps. Il est touché par une grave maladie. Étant touché par cette grave maladie, il se dit: 'Hélas, mon corps qui m'est cher m'abandonnera, et je devrai abandonner mon corps, qui m'est cher!' Il est abattu, il est affligé, il se lamente, il se frappe la poitrine, il pleure et est en proie à la confusion. Voici comment, brahmane, étant par nature voué à la mort, on a peur de la mort et on est saisi d'épouvante à cause d'elle.

“puna caparaṃ, brāhmaṇa, idhekacco akatakalyāṇo hoti akatakusalo akatabhīruttāṇo katapāpo kataluddo katakibbiso. tamenaṃ aññataro gāḷho rogātaṅko phusati. tassa aññatarena gāḷhena rogātaṅkena phuṭṭhassa evaṃ hoti: ‘akataṃ vata me kalyāṇaṃ, akataṃ kusalaṃ, akataṃ bhīruttāṇaṃ; kataṃ pāpaṃ, kataṃ luddaṃ, kataṃ kibbisaṃ. yāvatā, bho, akatakalyāṇānaṃ akatakusalānaṃ akatabhīruttāṇānaṃ katapāpānaṃ kataluddānaṃ katakibbisānaṃ gati taṃ gatiṃ pecca gacchāmī’ti. so socati kilamati paridevati, urattāḷiṃ kandati, sammohaṃ āpajjati. ayampi kho, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno bhāyati, santāsaṃ āpajjati maraṇassa.

De plus, brahmane, un certain individu n'a pas fait ce qui est bénéfique, ce qui est avantageux, n'a pas offert de protection à ceux qui étaient en détresse, il a fait ce qui est mauvais, ce qui est cruel, ce qui est criminel. Il est touché par une grave maladie. Étant touché par cette grave maladie, il se dit: 'Hélas, je n'ai pas fait ce qui est bénéfique, ce qui est avantageux, je n'ai pas offert de protection à ceux qui étaient en détresse, j'ai fait ce qui est mauvais, ce qui est cruel, ce qui est criminel. Quelle que soit la destination de ceux qui n'ont pas fait ce qui est bénéfique, ce qui est avantageux, qui n'ont pas offert de protection à ceux qui étaient en détresse, qui ont fait ce qui est mauvais, ce qui est cruel, ce qui est criminel, c'est vers cette destination que j'irai après la mort.' Il est abattu, il est affligé, il se lamente, il se frappe la poitrine, il pleure et est en proie à la confusion. Voici comment, brahmane, étant par nature voué à la mort, on a peur de la mort et on est saisi d'épouvante à cause d'elle.

“puna caparaṃ, brāhmaṇa, idhekacco kaṅkhī hoti vicikicchī aniṭṭhaṅgato saddhamme. tamenaṃ aññataro gāḷho rogātaṅko phusati. tassa aññatarena gāḷhena rogātaṅkena phuṭṭhassa evaṃ hoti: ‘kaṅkhī vatamhi vicikicchī aniṭṭhaṅgato saddhamme’ti. so socati kilamati paridevati, urattāḷiṃ kandati, sammohaṃ āpajjati. ayampi kho, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno bhāyati, santāsaṃ āpajjati maraṇassa.

De plus, brahmane, un certain individu est hésitant, en proie au doute, n'ayant pas atteint la certitude dans l'Enseignement authentique.{1} Il est touché par une grave maladie. Étant touché par cette grave maladie, il se dit: 'Hélas, je suis hésitant, en proie au doute, je n'ai pas atteint la certitude dans l'Enseignement authentique.' Il est abattu, il est affligé, il se lamente, il se frappe la poitrine, il pleure et est en proie à la confusion. Voici comment, brahmane, étant par nature voué à la mort, on a peur de la mort et on est saisi d'épouvante à cause d'elle.

ime kho, brāhmaṇa, cattāro maraṇadhammā samānā bhāyanti, santāsaṃ āpajjanti maraṇassa.

Voici, brahmane, quels sont ces quatre [individus] qui, étant par nature voués à la mort, ont peur de la mort et sont saisis d'épouvante à cause d'elle.

“katamo ca, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno na bhāyati, na santāsaṃ āpajjati maraṇassa? idha, brāhmaṇa, ekacco kāmesu vītarāgo hoti vigatacchando vigatapemo vigatapipāso vigatapariḷāho vigatataṇho. tamenaṃ aññataro gāḷho rogātaṅko phusati. tassa aññatarena gāḷhena rogātaṅkena phuṭṭhassa na evaṃ hoti: ‘piyā vata maṃ kāmā jahissanti, piye cāhaṃ kāme jahissāmī’ti. so na socati na kilamati na paridevati, na urattāḷiṃ kandati, na sammohaṃ āpajjati. ayaṃ kho, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno na bhāyati, na santāsaṃ āpajjati maraṇassa.

Et comment, brahmane, est-ce que, étant par nature voué à la mort, on n'a pas peur de la mort et on n'est pas saisi d'épouvante à cause d'elle? En cela, brahmane, un certain individu est dénué d'avidité, de désir, d'affection, de soif, de fièvre, et d'appétence envers les plaisirs sensuels. Il est touché par une grave maladie. Étant touché par cette grave maladie, il se dit: 'Hélas, les plaisirs sensuels qui me sont chers m'abandonneront, et je devrai abandonner les plaisirs sensuels qui me sont chers!' Il n'est pas abattu, il n'est pas affligé, il ne se lamente pas, il ne se frappe pas la poitrine, il ne pleure pas et n'est pas en proie à la confusion. Voici comment, brahmane, étant par nature voué à la mort, on n'a pas peur de la mort et on n'est pas saisi d'épouvante à cause d'elle.

“puna caparaṃ, brāhmaṇa, idhekacco kāye vītarāgo hoti vigatacchando vigatapemo vigatapipāso vigatapariḷāho vigatataṇho. tamenaṃ aññataro gāḷho rogātaṅko phusati. tassa aññatarena gāḷhena rogātaṅkena phuṭṭhassa na evaṃ hoti — ‘piyo vata maṃ kāyo jahissati, piyañcāhaṃ kāyaṃ jahissāmī’ti. so na socati na kilamati na paridevati, na urattāḷiṃ kandati, na sammohaṃ āpajjati. ayampi kho, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno na bhāyati, na santāsaṃ āpajjati maraṇassa.

De plus, brahmane, un certain individu est dénué d'avidité, de désir, d'affection, de soif, de fièvre, et d'appétence envers le corps. Il est touché par une grave maladie. Étant touché par cette grave maladie, il se dit: 'Hélas, mon corps qui m'est cher m'abandonnera, et je devrai abandonner mon corps, qui m'est cher!' Il n'est pas abattu, il n'est pas affligé, il ne se lamente pas, il ne se frappe pas la poitrine, il ne pleure pas et n'est pas en proie à la confusion. Voici comment, brahmane, étant par nature voué à la mort, on n'a pas peur de la mort et on n'est pas saisi d'épouvante à cause d'elle.

“puna caparaṃ, brāhmaṇa, idhekacco akatapāpo hoti akataluddo akatakibbiso katakalyāṇo katakusalo katabhīruttāṇo. tamenaṃ aññataro gāḷho rogātaṅko phusati. tassa aññatarena gāḷhena rogātaṅkena phuṭṭhassa evaṃ hoti: ‘akataṃ vata me pāpaṃ, akataṃ luddaṃ, akataṃ kibbisaṃ; kataṃ kalyāṇaṃ, kataṃ kusalaṃ, kataṃ bhīruttāṇaṃ. yāvatā, bho, akatapāpānaṃ akataluddānaṃ akatakibbisānaṃ katakalyāṇānaṃ katakusalānaṃ katabhīruttāṇānaṃ gati taṃ gatiṃ pecca gacchāmī’ti. so na socati na kilamati na paridevati, na urattāḷiṃ kandati, na sammohaṃ āpajjati. ayampi kho, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno na bhāyati, na santāsaṃ āpajjati maraṇassa.

De plus, brahmane, un certain individu n'a pas fait ce qui est mauvais, ce qui est cruel, ce qui est criminel, il a fait ce qui est bénéfique, ce qui est avantageux, il a offert la protection à ceux qui étaient en détresse. Il est touché par une grave maladie. Étant touché par cette grave maladie, il se dit: 'Heureusement, je n'ai pas fait ce qui est mauvais, ce qui est cruel, ce qui est criminel, j'ai fait ce qui est bénéfique, ce qui est avantageux, j'ai offert la protection à ceux qui étaient en détresse. Quelle que soit la destination de ceux qui n'ont pas fait ce qui est mauvais, ce qui est cruel, ce qui est criminel, qui ont fait ce qui est bénéfique, ce qui est avantageux, qui ont offert la protection à ceux qui étaient en détresse, c'est vers cette destination que j'irai après la mort.' Il n'est pas abattu, il n'est pas affligé, il ne se lamente pas, il ne se frappe pas la poitrine, il ne pleure pas et n'est pas en proie à la confusion. Voici comment, brahmane, étant par nature voué à la mort, on n'a pas peur de la mort et on n'est pas saisi d'épouvante à cause d'elle.

“puna caparaṃ, brāhmaṇa, idhekacco akaṅkhī hoti avicikicchī niṭṭhaṅgato saddhamme. tamenaṃ aññataro gāḷho rogātaṅko phusati. tassa aññatarena gāḷhena rogātaṅkena phuṭṭhassa evaṃ hoti: ‘akaṅkhī vatamhi avicikicchī niṭṭhaṅgato saddhamme’ti. so na socati na kilamati na paridevati, na urattāḷiṃ kandati, na sammohaṃ āpajjati. ayampi kho, brāhmaṇa, maraṇadhammo samāno na bhāyati, na santāsaṃ āpajjati maraṇassa.

De plus, brahmane, un certain individu n'est pas hésitant, n'est pas en proie au doute, ayant atteint la certitude dans l'Enseignement authentique. Il est touché par une grave maladie. Étant touché par cette grave maladie, il se dit: 'Heureusement, je ne suis pas hésitant, je ne suis pas en proie au doute, j'ai atteint la certitude dans l'Enseignement authentique.' Il n'est pas abattu, il n'est pas affligé, il ne se lamente pas, il ne se frappe pas la poitrine, il ne pleure pas et n'est pas en proie à la confusion. Voici comment, brahmane, étant par nature voué à la mort, on n'a pas peur de la mort et on n'est pas saisi d'épouvante à cause d'elle.

ime kho, brāhmaṇa, cattāro maraṇadhammā samānā na bhāyanti, na santāsaṃ āpajjanti maraṇassā”ti.

Voici, brahmane, quels sont ces quatre [individus] qui, étant par nature voués à la mort, n'ont pas peur de la mort et ne sont pas saisis d'épouvante à cause d'elle.

abhikkantaṃ, bho gotama, abhikkantaṃ, bho gotama! seyyathāpi, bho gotama, nikkujjitaṃ vā ukkujjeyya, paṭicchannaṃ vā vivareyya, mūḷhassa vā maggaṃ ācikkheyya, andhakāre vā telapajjotaṃ dhāreyya: ‘cakkhumanto rūpāni dakkhantī’ti; evamevaṃ bhotā gotamena anekapariyāyena dhammo pakāsito. esāhaṃ bhavantaṃ gotamaṃ saraṇaṃ gacchāmi dhammañca bhikkhusaṅghañca. upāsakaṃ maṃ bhavaṃ gotamo dhāretu ajjatagge pāṇupetaṃ saraṇaṃ gata nti.

C'est excellent, Sieur Gotama, excellent! Tout comme on redresserait ce qui était renversé, ou bien on révélerait ce qui était caché, ou on montrerait le chemin à quelqu'un qui se serait perdu, ou on allumerait une lampe dans l'obscurité [en pensant:] 'Ceux qui possèdent une bonne vue verront les formes', de la même manière le Sieur Gotama a expliqué le Dhamma de diverses façons. Je vais en refuge au vénérable Gotama, ainsi qu'au Dhamma et à la Communauté des bhikkhous. Que le vénérable Gotama me retienne à l'esprit en tant que disciple étant allé en refuge à compter d'aujourd'hui et pour la vie.





Bodhi leaf


Note


1. certitude dans l'Enseignement authentique: autrement dit, la réalisation de l'entrée dans le courant.




Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.