AN 4.125
Mettā Sutta
— La bienveillance —
[ mettā: bonne volonté, amabilité bienveillante ]

Le Bouddha explique à quelles sortes d'existence future ceux qui pratiquent correctement les quatre libérations de l'esprit sans limite peuvent s'attendre, ainsi que la différence qu'il y a entre un individu ordinaire qui les pratique et un disciple du Bouddha qui en fait autant.




Pāḷi



Cattārome, bhikkhave, puggalā santo saṃvijjamānā lokasmiṃ. Katame cattāro?

Français



Bhikkhous, on trouve dans le monde ces quatre [types d']individus. Quels sont ces quatre?

Idha, bhikkhave, ekacco puggalo mettāsahagatena cetasā ekaṃ disaṃ pharitvā viharati, tathā dutiyaṃ tathā tatiyaṃ tathā catutthaṃ. Iti uddhamadho tiriyaṃ sabbadhi sabbattatāya sabbāvantaṃ lokaṃ mettāsahagatena cetasā vipulena mahaggatena appamāṇena averena abyāpajjena pharitvā viharati.

En cela, un certain individu reste à imprégner une direction d'un esprit rempli de bienveillance, de même la deuxième, la troisième et la quatrième. Vers le haut et le bas, transversalement, dans toutes les directions, envers tous comme envers lui-même, il reste ainsi à imprégner le monde entier d'un esprit rempli de bienveillance, étendu, transcendant, sans limite, sans hostilité, sans malveillance.

So tadassādeti, taṃ nikāmeti, tena ca vittiṃ āpajjati. Tattha ṭhito tadadhimutto tabbahulavihārī aparihīno kālaṃ kurumāno brahmakāyikānaṃ devānaṃ sahabyataṃ upapajjati. Brahmakāyikānaṃ, bhikkhave, devānaṃ kappo āyuppamāṇaṃ. Tattha puthujjano yāvatāyukaṃ ṭhatvā yāvatakaṃ tesaṃ devānaṃ āyuppamāṇaṃ taṃ sabbaṃ khepetvā nirayampi gacchati tiracchānayonimpi gacchati pettivisayampi gacchati.

Il savoure cela, il le désire, et il en tire satisfaction. Se tenant là, appliqué, y demeurant fréquemment, sans en déchoir, après son trépas, il réapparaît en compagnie des dévas de l'entourage de Brahmā. Les dévas de l'entourage de Brahmā, bhikkhous, ont une longévité d'un éon. Un individu ordinaire, après y être resté aussi longtemps que le permet la longévité, après avoir consommé toute la longévité de ces dévas, va en enfer, dans le monde animal, ou dans le plan d'existence des esprits affligés.

Bhagavato pana sāvako tattha yāvatāyukaṃ ṭhatvā yāvatakaṃ tesaṃ devānaṃ āyuppamāṇaṃ taṃ sabbaṃ khepetvā tasmiṃyeva bhave parinibbāyati. Ayaṃ kho, bhikkhave, viseso ayaṃ adhippayāso idaṃ nānākaraṇaṃ sutavato ariyasāvakassa assutavatā puthujjanena, yadidaṃ gatiyā upapattiyā sati.

Mais un disciple du Fortuné, après y être resté aussi longtemps que le permet la longévité, après avoir consommé toute la longévité de ces dévas, atteint l'Extinction complète dans cette existence-là. Voici, bhikkhous, quelle est la différence, quelle est la distinction, ce qui fait la différence entre un noble disciple instruit et un individu ordinaire sans instruction, en ce qui concerne la destination, la réapparition.

Puna caparaṃ, bhikkhave, idhekacco puggalo karuṇāsahagatena cetasā ekaṃ disaṃ pharitvā viharati, tathā dutiyaṃ tathā tatiyaṃ tathā catutthaṃ. Iti uddhamadho tiriyaṃ sabbadhi sabbattatāya sabbāvantaṃ lokaṃ karuṇāsahagatena cetasā vipulena mahaggatena appamāṇena averena abyāpajjena pharitvā viharati.

De plus, bhikkhous, un certain individu reste à imprégner une direction d'un esprit rempli de compassion, de même la deuxième, la troisième et la quatrième. Vers le haut et le bas, transversalement, dans toutes les directions, envers tous comme envers lui-même, il reste ainsi à imprégner le monde entier d'un esprit rempli de compassion, étendu, transcendant, sans limite, sans hostilité, sans malveillance.

So tadassādeti, taṃ nikāmeti, tena ca vittiṃ āpajjati. Tattha ṭhito tadadhimutto tabbahulavihārī aparihīno kālaṃ kurumāno ābhassarānaṃ devānaṃ sahabyataṃ upapajjati. Ābhassarānaṃ, bhikkhave, devānaṃ dve kappā āyuppamāṇaṃ. Tattha puthujjano yāvatāyukaṃ ṭhatvā yāvatakaṃ tesaṃ devānaṃ āyuppamāṇaṃ taṃ sabbaṃ khepetvā nirayampi gacchati tiracchānayonimpi gacchati pettivisayampi gacchati.

Il savoure cela, il le désire, et il en tire satisfaction. Se tenant là, appliqué, y demeurant fréquemment, sans en déchoir, après son trépas, il réapparaît en compagnie des dévas Ābhassara. Les dévas Ābhassara, bhikkhous, ont une longévité de deux éons. Un individu ordinaire, après y être resté aussi longtemps que le permet la longévité, après avoir consommé toute la longévité de ces dévas, va en enfer, dans le monde animal, ou dans le plan d'existence des esprits affligés.

Bhagavato pana sāvako tattha yāvatāyukaṃ ṭhatvā yāvatakaṃ tesaṃ devānaṃ āyuppamāṇaṃ taṃ sabbaṃ khepetvā tasmiṃyeva bhave parinibbāyati. Ayaṃ kho, bhikkhave, viseso ayaṃ adhippayāso idaṃ nānākaraṇaṃ sutavato ariyasāvakassa assutavatā puthujjanena, yadidaṃ gatiyā upapattiyā sati.

Mais un disciple du Fortuné, après y être resté aussi longtemps que le permet la longévité, après avoir consommé toute la longévité de ces dévas, atteint l'Extinction complète dans cette existence-là. Voici, bhikkhous, quelle est la différence, quelle est la distinction, ce qui fait la différence entre un noble disciple instruit et un individu ordinaire sans instruction, en ce qui concerne la destination, la réapparition.

Puna caparaṃ, bhikkhave, idhekacco puggalo muditāsahagatena cetasā ekaṃ disaṃ pharitvā viharati, tathā dutiyaṃ tathā tatiyaṃ tathā catutthaṃ. Iti uddhamadho tiriyaṃ sabbadhi sabbattatāya sabbāvantaṃ lokaṃ muditāsahagatena cetasā vipulena mahaggatena appamāṇena averena abyāpajjena pharitvā viharati.

De plus, bhikkhous, un certain individu reste à imprégner une direction d'un esprit rempli de joie altruiste, de même la seconde, de même la deuxième, la troisième et la quatrième. Vers le haut et le bas, transversalement, dans toutes les directions, envers tous comme envers lui-même, il reste ainsi à imprégner le monde entier d'un esprit rempli de joie altruiste, étendu, transcendant, sans limite, sans hostilité, sans malveillance.

So tadassādeti, taṃ nikāmeti, tena ca vittiṃ āpajjati. Tattha ṭhito tadadhimutto tabbahulavihārī aparihīno kālaṃ kurumāno subhakiṇhānaṃ devānaṃ sahabyataṃ upapajjati. Subhakiṇhānaṃ, bhikkhave, devānaṃ cattāro kappā āyuppamāṇaṃ. Tattha puthujjano yāvatāyukaṃ ṭhatvā yāvatakaṃ tesaṃ devānaṃ āyuppamāṇaṃ taṃ sabbaṃ khepetvā nirayampi gacchati tiracchānayonimpi gacchati pettivisayampi gacchati.

Il savoure cela, il le désire, et il en tire satisfaction. Se tenant là, appliqué, y demeurant fréquemment, sans en déchoir, après son trépas, il réapparaît en compagnie des dévas Subhakiṇha. Les dévas Subhakiṇha, bhikkhous, ont une longévité de quatre éons. Un individu ordinaire, après y être resté aussi longtemps que le permet la longévité, après avoir consommé toute la longévité de ces dévas, va en enfer, dans le monde animal, ou dans le plan d'existence des esprits affligés.

Bhagavato pana sāvako tattha yāvatāyukaṃ ṭhatvā yāvatakaṃ tesaṃ devānaṃ āyuppamāṇaṃ taṃ sabbaṃ khepetvā tasmiṃyeva bhave parinibbāyati. Ayaṃ kho, bhikkhave, viseso ayaṃ adhippayāso idaṃ nānākaraṇaṃ sutavato ariyasāvakassa assutavatā puthujjanena, yadidaṃ gatiyā upapattiyā sati.

Mais un disciple du Fortuné, après y être resté aussi longtemps que le permet la longévité, après avoir consommé toute la longévité de ces dévas, atteint l'Extinction complète dans cette existence-là. Voici, bhikkhous, quelle est la différence, quelle est la distinction, ce qui fait la différence entre un noble disciple instruit et un individu ordinaire sans instruction, en ce qui concerne la destination, la réapparition.

Puna caparaṃ, bhikkhave, idhekacco puggalo upekkhāsahagatena cetasā ekaṃ disaṃ pharitvā viharati, tathā dutiyaṃ tathā tatiyaṃ tathā catutthaṃ. Iti uddhamadho tiriyaṃ sabbadhi sabbattatāya sabbāvantaṃ lokaṃ upekkhāsahagatena cetasā vipulena mahaggatena appamāṇena averena abyāpajjena pharitvā viharati.

De plus, bhikkhous, un certain individu reste à imprégner une direction d'un esprit rempli d'équanimité, de même la deuxième, la troisième et la quatrième. Vers le haut et le bas, transversalement, dans toutes les directions, envers tous comme envers lui-même, il reste ainsi à imprégner le monde entier d'un esprit rempli d'équanimité, étendu, transcendant, sans limite, sans hostilité, sans malveillance.

So tadassādeti, taṃ nikāmeti, tena ca vittiṃ āpajjati. Tattha ṭhito tadadhimutto tabbahulavihārī aparihīno kālaṃ kurumāno vehapphalānaṃ devānaṃ sahabyataṃ upapajjati. Vehapphalānaṃ, bhikkhave, devānaṃ pañca kappasatāni āyuppamāṇaṃ. Tattha puthujjano yāvatāyukaṃ ṭhatvā yāvatakaṃ tesaṃ devānaṃ āyuppamāṇaṃ taṃ sabbaṃ khepetvā nirayampi gacchati tiracchānayonimpi gacchati pettivisayampi gacchati.

Il savoure cela, il le désire, et il en tire satisfaction. Se tenant là, appliqué, y demeurant fréquemment, sans en déchoir, après son trépas, il réapparaît en compagnie des dévas Vehapphala. Les dévas Vehapphala, bhikkhous, ont une longévité de cinq cent éons. Un individu ordinaire, après y être resté aussi longtemps que le permet la longévité, après avoir consommé toute la longévité de ces dévas, va en enfer, dans le monde animal, ou dans le plan d'existence des esprits affligés.

Bhagavato pana sāvako tattha yāvatāyukaṃ ṭhatvā yāvatakaṃ tesaṃ devānaṃ āyuppamāṇaṃ taṃ sabbaṃ khepetvā tasmiṃyeva bhave parinibbāyati. Ayaṃ kho, bhikkhave, viseso ayaṃ adhippayāso idaṃ nānākaraṇaṃ sutavato ariyasāvakassa assutavatā puthujjanena, yadidaṃ gatiyā upapattiyā sati.

Mais un disciple du Fortuné, après y être resté aussi longtemps que le permet la longévité, après avoir consommé toute la longévité de ces dévas, atteint l'Extinction complète dans cette existence-là. Voici, bhikkhous, quelle est la différence, quelle est la distinction, ce qui fait la différence entre un noble disciple instruit et un individu ordinaire sans instruction, en ce qui concerne la destination, la réapparition.

Ime kho, bhikkhave, cattāro puggalā santo saṃvijjamānā lokasmin ti.

Voici, bhikkhous, quels sont ces quatre [types d']individus qu'on trouve dans le monde.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.