AN 4.121
Attānuvāda Sutta
— Les reproches à soi-même —

Voici quatre menaces qui nous attendent si nous nous engageons dans de mauvaises actions.




Pāḷi



“cattārimāni, bhikkhave, bhayāni. katamāni cattāri? attānuvādabhayaṃ, parānuvādabhayaṃ, daṇḍabhayaṃ, duggatibhayaṃ.

Français



Bhikkhous, il y a ces quatre menaces. Quelles sont ces quatre? La menace des reproches à soi-même, la menace des reproches des autres, la menace des châtiments, et la menace des mauvaises destinations.

“katamañca, bhikkhave, attānuvādabhayaṃ? idha, bhikkhave, ekacco iti paṭisañcikkhati: ‘ahañceva kho pana kāyena duccaritaṃ careyyaṃ, vācāya duccaritaṃ careyyaṃ, manasā duccaritaṃ careyyaṃ, kiñca taṃ yaṃ maṃ attā sīlato na upavadeyyā’ti! so attānuvādabhayassa bhīto kāyaduccaritaṃ pahāya kāyasucaritaṃ bhāveti, vacīduccaritaṃ pahāya vacīsucaritaṃ bhāveti, manoduccaritaṃ pahāya manosucaritaṃ bhāveti, suddhaṃ attānaṃ pariharati. idaṃ vuccati, bhikkhave, attānuvādabhayaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la menace des reproches à soi-même? En cela, une certaine personne considère ceci: 'Si je m'engage dans la méconduite corporelle, si je m'engage dans la méconduite verbale, si je m'engage dans la méconduite mentale, ne me ferai-je pas moi-même des reproches à cause de ma vertu?' Effrayé par la menace des reproches à lui-même, il abandonne la méconduite corporelle et cultive la bonne conduite corporelle, il abandonne la méconduite verbale et cultive la bonne conduite verbale, il abandonne la méconduite mentale et cultive la bonne conduite mentale, et il se maintient pur. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la menace des reproches à soi-même.

“katamañca, bhikkhave, parānuvādabhayaṃ? idha, bhikkhave, ekacco iti paṭisañcikkhati: ‘ahañceva kho pana kāyena duccaritaṃ careyyaṃ, vācāya duccaritaṃ careyyaṃ, manasā duccaritaṃ careyyaṃ, kiñca taṃ yaṃ maṃ pare sīlato na upavadeyyun’ti! so parānuvādabhayassa bhīto kāyaduccaritaṃ pahāya kāyasucaritaṃ bhāveti, vacīduccaritaṃ pahāya vacīsucaritaṃ bhāveti, manoduccaritaṃ pahāya manosucaritaṃ bhāveti, suddhaṃ attānaṃ pariharati. idaṃ vuccati, bhikkhave, parānuvādabhayaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la menace des reproches des autres? En cela, un certaine individu considère ceci: 'Si je m'engage dans la méconduite corporelle, si je m'engage dans la méconduite verbale, si je m'engage dans la méconduite mentale, ne subirai-je pas les reproches des autres à cause de ma vertu?' Effrayé par la menace des reproches des autres, il abandonne la méconduite corporelle et cultive la bonne conduite corporelle, il abandonne la méconduite verbale et cultive la bonne conduite verbale, il abandonne la méconduite mentale et cultive la bonne conduite mentale, et il se maintient pur. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la menace des reproches des autres.

“katamañca, bhikkhave, daṇḍabhayaṃ? idha, bhikkhave, ekacco passati coraṃ āgucāriṃ, rājāno gahetvā vividhā kammakāraṇā kārente, kasāhipi tāḷente, vettehipi tāḷente, addhadaṇḍakehipi tāḷente, hatthampi chindante, pādampi chindante, hatthapādampi chindante, kaṇṇampi chindante, nāsampi chindante, kaṇṇanāsampi chindante, bilaṅgathālikampi karonte, saṅkhamuṇḍikampi karonte, rāhumukhampi karonte, jotimālikampi karonte, hatthapajjotikampi karonte, erakavattikampi karonte, cīrakavāsikampi karonte, eṇeyyakampi karonte, balisamaṃsikampi karonte, kahāpaṇakampi karonte, khārāpatacchikampi karonte, palighaparivattikampi karonte, palālapīṭhakampi karonte, tattenapi telena osiñcante, sunakhehipi khādāpente, jīvantampi sūle uttāsente, asināpi sīsaṃ chindante.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la menace des châtiments? En cela, bhikkhous, un certain individu voit que lorsqu'un voleur ayant commis un crime est arrêté par le roi, celui-ci lui fait subir divers supplices: il le fait flageller, rouer de coups de cannes, rouer de coups de bâtons, il lui fait couper les mains, couper les pieds, couper les mains et les pieds, couper les oreilles, couper le nez, couper les oreilles et le nez; il lui fait subir 'la marmite à gruau', 'le rasoir à conque', 'la bouche de Rāhu', 'la guirlande de feu', 'les mains-torches', 'la traînée derrière un cheval', 'la hache d'écorce', 'l'antilope', 'les crochets à viande', 'les pièces de monnaie', 'la vraie soude', 'le tour de barre', 'le fauteuil de paille', il le fait arroser d'huile brûlante, il le fait dévorer par les chiens, il le fait empaler vivant sur des pieux, il lui fait couper la tête avec une épée.

“tassa evaṃ hoti: ‘yathārūpānaṃ kho pāpakānaṃ kammānaṃ hetu coraṃ āgucāriṃ rājāno gahetvā vividhā kammakāraṇā kārenti, kasāhipi tāḷenti ... asināpi sīsaṃ chindanti. ahañceva kho pana evarūpaṃ pāpakammaṃ kareyyaṃ, mampi rājāno gahetvā evarūpā vividhā kammakāraṇā kāreyyuṃ, kasāhipi tāḷeyyuṃ, vettehipi tāḷeyyuṃ, addhadaṇḍakehipi tāḷeyyuṃ, hatthampi chindeyyuṃ, pādampi chindeyyuṃ, hatthapādampi chindeyyuṃ, kaṇṇampi chindeyyuṃ, nāsampi chindeyyuṃ, kaṇṇanāsampi chindeyyuṃ, bilaṅgathālikampi kareyyuṃ, saṅkhamuṇḍikampi kareyyuṃ; rāhumukhampi kareyyuṃ, jotimālikampi kareyyuṃ, hatthapajjotikampi kareyyuṃ, erakavattikampi kareyyuṃ, cīrakavāsikampi kareyyuṃ, eṇeyyakampi kareyyuṃ, balisamaṃsikampi kareyyuṃ, kahāpaṇakampi kareyyuṃ, khārāpatacchikampi kareyyuṃ, palighaparivattikampi kareyyuṃ, palālapīṭhakampi kareyyuṃ, tattenapi telena osiñceyyuṃ, sunakhehipi khādāpeyyuṃ, jīvantampi sūle uttāseyyuṃ, asināpi sīsaṃ chindeyyun’ti.

Il se dit: 'À cause de telles mauvaises actions, lorsqu'un voleur ayant commis un crime est arrêté par le roi, celui-ci lui fait subir divers supplices: il le fait flageller (...) lui fait couper la tête avec une épée. Si je devais agir de manière aussi mauvaise, lorsque je serais arrêté par un roi, il me ferait à moi aussi subir divers supplices: il me ferait flageller, rouer de coups de cannes, rouer de coups de bâtons, il me ferait couper les mains, couper les pieds, couper les mains et les pieds, couper les oreilles, couper le nez, couper les oreilles et le nez; il me ferait subir 'la marmite à gruau', 'le rasoir à conque', 'la bouche de Rāhu', 'la guirlande de feu', 'les mains-torches', 'la traînée derrière un cheval', 'la hache d'écorce', 'l'antilope', 'les crochets à viande', 'les pièces de monnaie', 'la vraie soude', 'le tour de barre', 'le fauteuil de paille', il me ferait arroser d'huile brûlante, il me ferait dévorer par les chiens, il me ferait empaler vivant sur des pieux, il me ferait couper la tête avec une épée.

so daṇḍabhayassa bhīto na paresaṃ pābhataṃ vilumpanto carati. kāyaduccaritaṃ pahāya kāyasucaritaṃ bhāveti, vacīduccaritaṃ pahāya vacīsucaritaṃ bhāveti, manoduccaritaṃ pahāya manosucaritaṃ bhāveti, suddhaṃ attānaṃ pariharati. idaṃ vuccati, bhikkhave, daṇḍabhayaṃ.

Effrayé par la menace des châtiments, il abandonne la méconduite corporelle et cultive la bonne conduite corporelle, il abandonne la méconduite verbale et cultive la bonne conduite verbale, il abandonne la méconduite mentale et cultive la bonne conduite mentale, et il se maintient pur. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la menace des châtiments.

“katamañca, bhikkhave, duggatibhayaṃ? idha, bhikkhave, ekacco iti paṭisañcikkhati: ‘kāyaduccaritassa kho pāpako vipāko abhisamparāyaṃ, vacīduccaritassa pāpako vipāko abhisamparāyaṃ, manoduccaritassa pāpako vipāko abhisamparāyaṃ. ahañceva kho pana kāyena duccaritaṃ careyyaṃ, vācāya duccaritaṃ careyyaṃ, manasā duccaritaṃ careyyaṃ, kiñca taṃ yāhaṃ na kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjeyyan’ti! so duggatibhayassa bhīto kāyaduccaritaṃ pahāya kāyasucaritaṃ bhāveti, vacīduccaritaṃ pahāya vacīsucaritaṃ bhāveti, manoduccaritaṃ pahāya manosucaritaṃ bhāveti, suddhaṃ attānaṃ pariharati. idaṃ vuccati, bhikkhave, duggatibhayaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la menace des mauvaises destinations? En cela, un certain individu considère ceci: 'La méconduite corporelle produit de mauvais résultats dans les existences à venir, la méconduite verbale produit de mauvais résultats dans les existences à venir, la méconduite mentale produit de mauvais résultats dans les existences à venir. Si je m'engage dans la méconduite corporelle, si je m'engage dans la méconduite verbale, si je m'engage dans la méconduite mentale, lors de la dissolution du corps, après la mort, ne réapparaîtrai-je pas dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer?' Effrayé par la menace des mauvaises destinations, il abandonne la méconduite corporelle et cultive la bonne conduite corporelle, il abandonne la méconduite verbale et cultive la bonne conduite verbale, il abandonne la méconduite mentale et cultive la bonne conduite mentale, et il se maintient pur. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la menace des mauvaises destinations.

imāni kho, bhikkhave, cattāri bhayānī”ti.

Voici, bhikkhous, quelles sont ces quatre menaces.





Bodhi leaf

Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.