AN 4.115
Ṭhāna Sutta
— Les actions—
[ ṭhāna: déroulement d'action ]

Quatre types d'actions, analysés dans une double grille de lecture, selon qu'elles soient agréables ou non et profitables ou non.




Pāḷi



“cattārimāni, bhikkhave, ṭhānāni. katamāni cattāri? atthi, bhikkhave, ṭhānaṃ amanāpaṃ kātuṃ; tañca kayiramānaṃ anatthāya saṃvattati. atthi, bhikkhave, ṭhānaṃ amanāpaṃ kātuṃ; tañca kayiramānaṃ atthāya saṃvattati. atthi, bhikkhave, ṭhānaṃ manāpaṃ kātuṃ; tañca kayiramānaṃ anatthāya saṃvattati. atthi, bhikkhave, ṭhānaṃ manāpaṃ kātuṃ; tañca kayiramānaṃ atthāya saṃvattati.

Français



Il y a, bhikkhous, ces quatre [types d']actions. Quelles sont ces quatre? Il y a, bhikkhous, l'action qui est désagréable à réaliser et qui, une fois réalisée, mène au préjudice.{1} Il y a l'action qui est désagréable à réaliser mais qui, une fois réalisée, est profitable.{2} Il y a l'action qui est agréable à réaliser mais qui, une fois réalisée, mène au préjudice.{3} Et il y a l'action qui est agréable à réaliser et qui, une fois réalisée, est profitable.{4}

“tatra, bhikkhave, yamidaṃ ṭhānaṃ amanāpaṃ kātuṃ; tañca kayiramānaṃ anatthāya saṃvattati: idaṃ, bhikkhave, ṭhānaṃ ubhayeneva na kattabbaṃ maññati. yampidaṃ ṭhānaṃ amanāpaṃ kātuṃ; imināpi naṃ na kattabbaṃ maññati. yampidaṃ ṭhānaṃ kayiramānaṃ anatthāya saṃvattati; imināpi naṃ na kattabbaṃ maññati. idaṃ, bhikkhave, ṭhānaṃ ubhayeneva na kattabbaṃ maññati.

En ce qui concerne l'action qui est désagréable à réaliser et qui, une fois réalisée, mène au préjudice, bhikkhous, on considère cette action comme ne devant pas être réalisée pour deux raisons: on la considère comme ne devant pas être réalisée parce qu'elle est désagréable à réaliser, et on la considère comme ne devant pas être réalisée parce qu'une fois réalisée, elle mène au préjudice. On considère cette action comme ne devant pas être réalisée pour ces deux raisons.

“tatra, bhikkhave, yamidaṃ ṭhānaṃ amanāpaṃ kātuṃ; tañca kayiramānaṃ atthāya saṃvattati, imasmiṃ, bhikkhave, ṭhāne bālo ca paṇḍito ca veditabbo purisathāme purisavīriye purisaparakkame. na, bhikkhave, bālo iti paṭisañcikkhati: ‘kiñcāpi kho idaṃ ṭhānaṃ amanāpaṃ kātuṃ; atha carahidaṃ ṭhānaṃ kayiramānaṃ atthāya saṃvattatī’ti. so taṃ ṭhānaṃ na karoti. tassa taṃ ṭhānaṃ akayiramānaṃ anatthāya saṃvattati. paṇḍito ca kho, bhikkhave, iti paṭisañcikkhati: ‘kiñcāpi kho idaṃ ṭhānaṃ amanāpaṃ kātuṃ; atha carahidaṃ ṭhānaṃ kayiramānaṃ atthāya saṃvattatī’ti. so taṃ ṭhānaṃ karoti. tassa taṃ ṭhānaṃ kayiramānaṃ atthāya saṃvattati.

En ce qui concerne l'action qui est désagréable à réaliser mais qui, une fois réalisée, est profitable, bhikkhous, c'est en rapport à cette action, à cette persévérance virile, à cette énergie virile, à cette ténacité virile qu'on reconnaît un sot d'un sage. Le sot, bhikkhous, ne considère pas ceci: 'Cette action est désagréable à réaliser, mais cependant, une fois réalisée, elle est profitable.' Il ne réalise donc pas cette action, et le fait qu'il ne la réalise pas mène à son préjudice. Mais le sage, bhikkhous, considère ceci: 'Cette action est désagréable à réaliser, mais cependant, une fois réalisée, elle est profitable.' Il réalise donc cette action, et puisqu'il la réalise, cela lui est profitable.

“tatra, bhikkhave, yamidaṃ ṭhānaṃ manāpaṃ kātuṃ; tañca kayiramānaṃ anatthāya saṃvattati, imasmimpi, bhikkhave, ṭhāne bālo ca paṇḍito ca veditabbo purisathāme purisavīriye purisaparakkame. na, bhikkhave, bālo iti paṭisañcikkhati — ‘kiñcāpi kho idaṃ ṭhānaṃ manāpaṃ kātuṃ; atha carahidaṃ ṭhānaṃ kayiramānaṃ anatthāya saṃvattatī’ti. so taṃ ṭhānaṃ karoti. tassa taṃ ṭhānaṃ kayiramānaṃ anatthāya saṃvattati. paṇḍito ca kho, bhikkhave, iti paṭisañcikkhati — ‘kiñcāpi kho idaṃ ṭhānaṃ manāpaṃ kātuṃ; atha carahidaṃ ṭhānaṃ kayiramānaṃ anatthāya saṃvattatī’ti. so taṃ ṭhānaṃ na karoti. tassa taṃ ṭhānaṃ akayiramānaṃ atthāya saṃvattati.

En ce qui concerne l'action qui est agréable à réaliser mais qui, une fois réalisée, mène au préjudice, bhikkhous, c'est en rapport à cette action, à cette persévérance virile, à cette énergie virile, à cette ténacité virile qu'on reconnaît un sot d'un sage. Le sot, bhikkhous, ne considère pas ceci: 'Cette action est agréable à réaliser, mais cependant, une fois réalisée, elle mène au préjudice.' Il réalise donc cette action, et le fait qu'il la réalise mène à son préjudice. Mais le sage, bhikkhous, considère ceci: 'Cette action est agréable à réaliser, mais cependant, une fois réalisée, elle mène au préjudice.' Il ne réalise donc pas cette action, et puisqu'il ne la réalise pas, cela lui est profitable.

“tatra, bhikkhave, yamidaṃ ṭhānaṃ manāpaṃ kātuṃ, tañca kayiramānaṃ atthāya saṃvattati, idaṃ, bhikkhave, ṭhānaṃ ubhayeneva kattabbaṃ maññati. yampidaṃ ṭhānaṃ manāpaṃ kātuṃ, imināpi naṃ kattabbaṃ maññati; yampidaṃ ṭhānaṃ kayiramānaṃ atthāya saṃvattati, imināpi naṃ kattabbaṃ maññati. idaṃ, bhikkhave, ṭhānaṃ ubhayeneva kattabbaṃ maññati.

En ce qui concerne l'action qui est agréable à réaliser et qui, une fois réalisée, est profitable, bhikkhous, on considère cette action comme devant être réalisée pour deux raisons: on la considère comme devant être réalisée parce qu'elle est agréable à réaliser, et on la considère comme devant être réalisée parce qu'une fois réalisée, elle est profitable. On considère cette action comme devant être réalisée pour ces deux raisons.

imāni kho, bhikkhave, cattāri ṭhānānī”ti.

Voici, bhikkhous, quels sont ces quatre [types d']actions.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.