AN 4.113
Patoda Sutta
— L'allégorie de l'aiguillon —

Quatre types de chevaux bien dressés sont comparés à quatre types d'individus excellents, classifiés selon leur promptitude à réagir à la menace de l'aiguillon ou aux souffrances de l'existence.




Pāḷi



“cattārome, bhikkhave, bhadrā assājānīyā santo saṃvijjamānā lokasmiṃ. katame cattāro?

Français



Bhikkhous, on trouve dans le monde ces quatre [types d']excellents chevaux pur-sang. Quels sont ces quatre?

idha, bhikkhave, ekacco bhadro assājānīyo patodacchāyaṃ disvā saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati: ‘kiṃ nu kho maṃ ajja assadammasārathi kāraṇaṃ kāressati, kimassāhaṃ paṭikaromī’ti! evarūpopi, bhikkhave, idhekacco bhadro assājānīyo hoti. ayaṃ, bhikkhave, paṭhamo bhadro assājānīyo santo saṃvijjamāno lokasmiṃ.

En cela, bhikkhous, un certain excellent cheval pur-sang est stimulé et trouve la motivation en voyant l'ombre de l'aiguillon: 'Qu'est-ce que le dresseur de chevaux me fera faire aujourd'hui? Comment puis-je être réactif?' Voici, bhikkhous, comment sont certains excellents chevaux pur-sang. Voici, bhikkhous, quel est ce premier [type d']excellent cheval pur-sang que l'on trouve dans le monde.

“puna caparaṃ, bhikkhave, idhekacco bhadro assājānīyo na heva kho patodacchāyaṃ disvā saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati, api ca kho lomavedhaviddho saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati: ‘kiṃ nu kho maṃ ajja assadammasārathi kāraṇaṃ kāressati, kimassāhaṃ paṭikaromī’ti! evarūpopi, bhikkhave, idhekacco bhadro assājānīyo hoti. ayaṃ, bhikkhave, dutiyo bhadro assājānīyo santo saṃvijjamāno lokasmiṃ.

Ou bien, bhikkhous, un certain excellent cheval pur-sang n'est pas stimulé et ne trouve pas la motivation en voyant l'ombre de l'aiguillon, mais il est stimulé et trouve la motivation lorsque l'aiguillon frotte ses poils: 'Qu'est-ce que le dresseur de chevaux me fera faire aujourd'hui? Comment puis-je être réactif?' Voici, bhikkhous, comment sont certains excellents chevaux pur-sang. Voici, bhikkhous, quel est ce deuxième [type d']excellent cheval pur-sang que l'on trouve dans le monde.

“puna caparaṃ, bhikkhave, idhekacco bhadro assājānīyo na heva kho patodacchāyaṃ disvā saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati nāpi lomavedhaviddho saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati, api ca kho cammavedhaviddho saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati — ‘kiṃ nu kho maṃ ajja assadammasārathi kāraṇaṃ kāressati, kimassāhaṃ paṭikaromī’ti! evarūpopi, bhikkhave, idhekacco bhadro assājānīyo hoti. ayaṃ, bhikkhave, tatiyo bhadro assājānīyo santo saṃvijjamāno lokasmiṃ.

Ou bien, bhikkhous, un certain excellent cheval pur-sang n'est pas stimulé et ne trouve pas la motivation en voyant l'ombre de l'aiguillon, il n'est pas stimulé et ne trouve pas la motivation lorsque l'aiguillon frotte ses poils, mais il est stimulé et trouve la motivation en étant percé au niveau du cuir: 'Qu'est-ce que le dresseur de chevaux me fera faire aujourd'hui? Comment puis-je être réactif?' Voici, bhikkhous, comment sont certains excellents chevaux pur-sang. Voici, bhikkhous, quel est ce troisème [type d']excellent cheval pur-sang que l'on trouve dans le monde.

“puna caparaṃ, bhikkhave, idhekacco bhadro assājānīyo na heva kho patodacchāyaṃ disvā saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati nāpi lomavedhaviddho saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati nāpi cammavedhaviddho saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati, api ca kho aṭṭhivedhaviddho saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati: ‘kiṃ nu kho maṃ ajja assadammasārathi kāraṇaṃ kāressati, kimassāhaṃ paṭikaromī’ti! evarūpopi, bhikkhave, idhekacco bhadro assājānīyo hoti. ayaṃ, bhikkhave, catuttho bhadro assājānīyo santo saṃvijjamāno lokasmiṃ.

Ou bien, bhikkhous, un certain excellent cheval pur-sang n'est pas stimulé et ne trouve pas la motivation en voyant l'ombre de l'aiguillon, il n'est pas stimulé et ne trouve pas la motivation lorsque l'aiguillon frotte ses poils, il n'est pas stimulé et ne trouve pas la motivation en étant percé dans le cuir, mais il est stimulé et trouve la motivation en étant percé jusqu'à l'os: 'Qu'est-ce que le dresseur de chevaux me fera faire aujourd'hui? Comment puis-je être réactif?' Voici, bhikkhous, comment sont certains excellents chevaux pur-sang. Voici, bhikkhous, quel est ce quatrième [type d']excellent cheval pur-sang que l'on trouve dans le monde.

ime kho, bhikkhave, cattāro bhadrā assājānīyā santo saṃvijjamānā lokasmiṃ.

Voici, bhikkhous, quels sont ces quatre [types d']excellents chevaux pur-sang que l'on trouve dans le monde.

“evamevaṃ kho, bhikkhave, cattārome bhadrā purisājānīyā santo saṃvijjamānā lokasmiṃ. katame cattāro?

De la même manière, bhikkhous, on trouve dans le monde ces quatre [types d']excellents hommes-pur-sang. Quels sont ces quatre?

idha, bhikkhave, ekacco bhadro purisājānīyo suṇāti: ‘amukasmiṃ nāma gāme vā nigame vā itthī vā puriso vā dukkhito vā kālaṅkato vā’ti. so tena saṃvijjati, saṃvegaṃ āpajjati. saṃviggo yoniso padahati. pahitatto kāyena ceva paramasaccaṃ sacchikaroti, paññāya ca ativijjha passati. seyyathāpi so, bhikkhave, bhadro assājānīyo patodacchāyaṃ disvā saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati; tathūpamāhaṃ, bhikkhave, imaṃ bhadraṃ purisājānīyaṃ vadāmi. evarūpopi, bhikkhave, idhekacco bhadro purisājānīyo hoti. ayaṃ, bhikkhave, paṭhamo bhadro purisājānīyo santo saṃvijjamāno lokasmiṃ.

En cela, bhikkhous, un certain excellent homme-pur-sang entend dire: 'Dans telle ou telle ville ou village, une femme ou un homme est souffrant ou est décédé.' Il est stimulé par cela et trouve la motivation. Ayant trouvé la motivation, il s'efforce à bon escient. S'efforçant, il atteint avec le corps la vérité suprême et la voit en l'ayant percée avec discernement. Bhikkhous, je dis que cet excellent homme-pur-sang est comparable à l'excellent cheval pur-sang qui est stimulé et trouve la motivation en voyant l'ombre de l'aiguillon. Voici, bhikkhous, comment sont certains excellents hommes pur-sang. Voici, bhikkhous, quel est ce premier [type d']excellent homme-pur-sang que l'on trouve dans le monde.

“puna caparaṃ, bhikkhave, idhekacco bhadro purisājānīyo na heva kho suṇāti: ‘amukasmiṃ nāma gāme vā nigame vā itthī vā puriso vā dukkhito vā kālaṅkato vā’ti, api ca kho sāmaṃ passati itthiṃ vā purisaṃ vā dukkhitaṃ vā kālaṅkataṃ vā. so tena saṃvijjati, saṃvegaṃ āpajjati. saṃviggo yoniso padahati. pahitatto kāyena ceva paramasaccaṃ sacchikaroti, paññāya ca ativijjha passati. seyyathāpi so, bhikkhave, bhadro assājānīyo lomavedhaviddho saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati; tathūpamāhaṃ, bhikkhave, imaṃ bhadraṃ purisājānīyaṃ vadāmi. evarūpopi, bhikkhave, idhekacco bhadro purisājānīyo hoti. ayaṃ, bhikkhave, dutiyo bhadro purisājānīyo santo saṃvijjamāno lokasmiṃ.

Ou bien, bhikkhous, un certain excellent homme-pur-sang n'entend pas dire: 'Dans telle ou telle ville ou village, une femme ou un homme est souffrant ou est décédé', mais il voit de lui-même une femme ou un homme souffrant ou décédé. Il est stimulé par cela et trouve la motivation. Ayant trouvé la motivation, il s'efforce à bon escient. S'efforçant, il atteint avec le corps la vérité suprême et la voit en l'ayant percée avec discernement. Bhikkhous, je dis que cet excellent homme-pur-sang est comparable à l'excellent cheval pur-sang qui est stimulé et trouve la motivation lorsque l'aiguillon frotte ses poils. Voici, bhikkhous, comment sont certains excellents hommes pur-sang. Voici, bhikkhous, quel est ce deuxième [type d']excellent homme-pur-sang que l'on trouve dans le monde.

“puna caparaṃ, bhikkhave, idhekacco bhadro purisājānīyo na heva kho suṇāti: ‘amukasmiṃ nāma gāme vā nigame vā itthī vā puriso vā dukkhito vā kālaṅkato vā’ti, nāpi sāmaṃ passati itthiṃ vā purisaṃ vā dukkhitaṃ vā kālaṅkataṃ vā, api ca khvassa ñāti vā sālohito vā dukkhito vā hoti kālaṅkato vā. so tena saṃvijjati, saṃvegaṃ āpajjati. saṃviggo yoniso padahati. pahitatto kāyena ceva paramasaccaṃ sacchikaroti, paññāya ca ativijjha passati. seyyathāpi so, bhikkhave, bhadro assājānīyo cammavedhaviddho saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati; tathūpamāhaṃ, bhikkhave, imaṃ bhadraṃ purisājānīyaṃ vadāmi. evarūpopi, bhikkhave, idhekacco bhadro purisājānīyo hoti. ayaṃ, bhikkhave, tatiyo bhadro purisājānīyo santo saṃvijjamāno lokasmiṃ.

Ou bien, bhikkhous, un certain excellent homme-pur-sang n'entend pas dire: 'Dans telle ou telle ville ou village, une femme ou un homme est souffrant ou est décédé' et ne voit pas non plus de lui-même une femme ou un homme souffrant ou décédé, mais l'un de ses proches ou de ses parents est souffrant ou décédé. Il est stimulé par cela et trouve la motivation. Ayant trouvé la motivation, il s'efforce à bon escient. S'efforçant, il atteint avec le corps la vérité suprême et la voit en l'ayant percée avec discernement. Bhikkhous, je dis que cet excellent homme-pur-sang est comparable à l'excellent cheval pur-sang qui est stimulé et trouve la motivation en étant percé dans le cuir. Voici, bhikkhous, comment sont certains excellents hommes pur-sang. Voici, bhikkhous, quel est ce troisième [type d']excellent homme-pur-sang que l'on trouve dans le monde.

“puna caparaṃ, bhikkhave, idhekacco bhadro purisājānīyo na heva kho suṇāti: ‘amukasmiṃ nāma gāme vā nigame vā itthī vā puriso vā dukkhito vā kālaṅkato vā’ti, nāpi sāmaṃ passati itthiṃ vā purisaṃ vā dukkhitaṃ vā kālaṅkataṃ vā, nāpissa ñāti vā sālohito vā dukkhito vā hoti kālaṅkato vā, api ca kho sāmaññeva phuṭṭho hoti sārīrikāhi vedanāhi dukkhāhi tibbāhi kharāhi kaṭukāhi asātāhi amanāpāhi pāṇaharāhi. so tena saṃvijjati, saṃvegaṃ āpajjati. saṃviggo yoniso padahati. pahitatto kāyena ceva paramasaccaṃ sacchikaroti, paññāya ca ativijjha passati. seyyathāpi so, bhikkhave, bhadro assājānīyo aṭṭhivedhaviddho saṃvijjati saṃvegaṃ āpajjati; tathūpamāhaṃ, bhikkhave, imaṃ bhadraṃ purisājānīyaṃ vadāmi. evarūpopi, bhikkhave, idhekacco bhadro purisājānīyo hoti. ayaṃ, bhikkhave, catuttho bhadro purisājānīyo santo saṃvijjamāno lokasmiṃ.

Ou bien, bhikkhous, un certain excellent homme-pur-sang n'entend pas dire: 'Dans telle ou telle ville ou village, une femme ou un homme est souffrant ou est décédé', il ne voit pas de lui-même une femme ou un homme souffrant ou décédé, et ce n'est pas non plus que l'un de ses proches ou de ses parents est souffrant ou décédé, mais il est lui-même directement touché par des ressentis corporels qui sont douloureux, incisifs, aigus, perçants, désagréables, déplaisants, et menaçant la vie. Il est stimulé par cela et trouve la motivation. Ayant trouvé la motivation, il s'efforce à bon escient. S'efforçant, il atteint avec le corps la vérité suprême et la voit en l'ayant percée avec discernement. Bhikkhous, je dis que cet excellent homme-pur-sang est comparable à l'excellent cheval pur-sang qui est stimulé et trouve la motivation en étant percé jusqu'à l'os. Voici, bhikkhous, comment sont certains excellents hommes pur-sang. Voici, bhikkhous, quel est ce quatrième [type d']excellent homme-pur-sang que l'on trouve dans le monde.

ime kho, bhikkhave, cattāro bhadrā purisājānīyā santo saṃvijjamānā lokasmin”ti.

Voici, bhikkhous, quels sont ces quatre [types d']excellents hommes-pur-sang que l'on trouve dans le monde.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.