AN 4.96
Rāgavinaya Sutta
— L'élimination de l'avidité —

Ceux qui pratiquent pour leur bien et ceux qui pratiquent pour le bien des autres, en fonction des 'trois racines'.




Pāḷi



“cattārome, bhikkhave, puggalā santo saṃvijjamānā lokasmiṃ. katame cattāro? attahitāya paṭipanno no parahitāya, parahitāya paṭipanno no attahitāya, nevattahitāya paṭipanno no parahitāya, attahitāya ceva paṭipanno parahitāya ca.

Français



Bhikkhous, on trouve dans le monde ces quatre types d'individus. Quels sont ces quatre? Celui qui pratique pour son propre bien mais pas pour le bien des autres, celui qui pratique pour le bien des autres mais pas pour son propre bien, celui qui ne pratique ni pour son propre bien ni pour le bien des autres, et celui qui pratique pour son propre bien ainsi que pour le bien des autres.

“kathañca, bhikkhave, puggalo attahitāya paṭipanno hoti no parahitāya? idha, bhikkhave, ekacco puggalo attanā rāgavinayāya paṭipanno hoti, no paraṃ rāgavinayāya samādapeti; attanā dosavinayāya paṭipanno hoti, no paraṃ dosavinayāya samādapeti; attanā mohavinayāya paṭipanno hoti, no paraṃ mohavinayāya samādapeti. evaṃ kho, bhikkhave, puggalo attahitāya paṭipanno hoti, no parahitāya.

Et comment, bhikkhous, un individu pratique-t-il pour son propre bien mais pas pour le bien des autres? En cela, un certain individu pratique pour éliminer l'avidité en lui, mais n'exhorte pas les autres à éliminer l'avidité [en eux], il pratique pour éliminer l'aversion en lui, mais n'exhorte pas les autres à éliminer l'aversion [en eux], il pratique pour éliminer l'illusionnement en lui, mais n'exhorte pas les autres à éliminer l'illusionnement [en eux]. Ainsi, bhikkhous, un individu pratique pour son propre bien mais pas pour le bien des autres.

“kathañca, bhikkhave, puggalo parahitāya paṭipanno hoti, no attahitāya? idha, bhikkhave, ekacco puggalo attanā na rāgavinayāya paṭipanno hoti, paraṃ rāgavinayāya samādapeti; attanā na dosavinayāya paṭipanno hoti, paraṃ dosavinayāya samādapeti; attanā na mohavinayāya paṭipanno hoti, paraṃ mohavinayāya samādapeti. evaṃ kho, bhikkhave, puggalo parahitāya paṭipanno hoti, no attahitāya.

Et comment, bhikkhous, un individu pratique-t-il pour le bien des autres mais pas pour son propre bien? En cela, un certain individu ne pratique pas pour éliminer l'avidité en lui, mais exhorte les autres à éliminer l'avidité [en eux], il ne pratique pas pour éliminer l'aversion en lui, mais exhorte les autres à éliminer l'aversion [en eux], il ne pratique pas pour éliminer l'illusionnement en lui, mais exhorte les autres à éliminer l'illusionnement [en eux]. Ainsi, bhikkhous, un individu pratique pour le bien des autres mais pas pour son propre bien.

“kathañca, bhikkhave, puggalo nevattahitāya paṭipanno hoti, no parahitāya? idha, bhikkhave, ekacco puggalo attanā na rāgavinayāya paṭipanno hoti, no paraṃ rāgavinayāya samādapeti; attanā na dosavinayāya paṭipanno hoti, no paraṃ dosavinayāya samādapeti; attanā na mohavinayāya paṭipanno hoti, no paraṃ mohavinayāya samādapeti. evaṃ kho, bhikkhave, puggalo nevattahitāya paṭipanno hoti, no parahitāya.

Et comment, bhikkhous, un individu ne pratique-t-il ni pour son propre bien, ni pour le bien des autres? En cela, un certain individu ne pratique pas pour éliminer l'avidité en lui ni n'exhorte les autres à éliminer l'avidité [en eux], il ne pratique pas pour éliminer l'aversion en lui ni n'exhorte les autres à éliminer l'aversion [en eux], il ne pratique pas pour éliminer l'illusionnement en lui ni n'exhorte les autres à éliminer l'illusionnement [en eux]. Ainsi, bhikkhous, un individu ne pratique ni pour son propre bien, ni pour le bien des autres.

“kathañca, bhikkhave, puggalo attahitāya ceva paṭipanno hoti parahitāya ca? idha, bhikkhave, ekacco puggalo attanā ca rāgavinayāya paṭipanno hoti, parañca rāgavinayāya samādapeti; attanā ca dosavinayāya paṭipanno hoti, parañca dosavinayāya samādapeti; attanā ca mohavinayāya paṭipanno hoti, parañca mohavinayāya samādapeti. evaṃ kho, bhikkhave, puggalo attahitāya ceva paṭipanno hoti parahitāya ca.

Et comment, bhikkhous, un individu pratique-t-il pour son propre bien ainsi que pour le bien des autres? En cela, un certain individu pratique pour éliminer l'avidité en lui et exhorte les autres à éliminer l'avidité [en eux], il pratique pour éliminer l'aversion en lui et exhorte les autres à éliminer l'aversion [en eux], il pratique pour éliminer l'illusionnement en lui et exhorte les autres à éliminer l'illusionnement [en eux]. Ainsi, bhikkhous, un individu pratique pour son propre bien ainsi que pour le bien des autres.

ime kho, bhikkhave, cattāro puggalā santo saṃvijjamānā lokasmin”ti.

Voici, bhikkhous, quels sont les quatre types d'individus que l'on trouve dans le monde.





Bodhi leaf

Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.