AN 4.31
Cakka Sutta
— Roues —

Voici un quatre-roues qui mène à la richesse.




Pāḷi



“cattārimāni, bhikkhave, cakkāni. yehi samannāgatānaṃ devamanussānaṃ catucakkaṃ vattati, yehi samannāgatā devamanussā nacirasseva mahantattaṃ vepullattaṃ pāpuṇanti bhogesu. katamāni cattāri? patirūpadesavāso, sappurisāvassayo, attasammāpaṇidhi, pubbe ca katapuññatā. imāni kho, bhikkhave, cattāri cakkāni, yehi samannāgatānaṃ devamanussānaṃ catucakkaṃ vattati, yehi samannāgatā devamanussā nacirasseva mahantattaṃ vepullattaṃ pāpuṇanti bhogesū”ti.

Français



Il y a, bhikkhous, ces quatre roues. Lorsque ce quatre-roues tourne, les dévas et humains qui le possèdent obtiennent en peu de temps grandeur et plénitude en termes de richesse. Quelles sont ces quatre? Habiter dans un pays adéquat,{1} être aidé par des hommes de bien,{2} avoir de bonnes résolutions pour soi-même,{3} et avoir fait du mérite auparavant. Voici, bhikkhous, quelles sont ces quatre roues. Lorsque ce quatre-roues tourne, les dévas et humains qui le possèdent obtiennent en peu de temps grandeur et plénitude en termes de richesse.



(Une récapitulation finale en vers n'a pas été traduite)


Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.