AN 4.5
Anusota Sutta
— Avec le courant —

Le Bouddha classifie les êtres humains en quatre catégories, en utilisant une analogie avec des personnes devant traverser une rivière.




Pāḷi



“cattārome, bhikkhave, puggalā santo saṃvijjamānā lokasmiṃ. katame cattāro? anusotagāmī puggalo, paṭisotagāmī puggalo, ṭhitatto puggalo, tiṇṇo pāraṅgato thale tiṭṭhati brāhmaṇo.

Français



Bhikkhous, on trouve dans le monde ces quatre [types d']individus. Quels sont ces quatre? L'individu qui va avec le courant, celui qui va à contre-courant, celui qui se tient debout, et le brahmane qui a traversé, qui a atteint l'autre rive et qui se tient debout sur le sol ferme.

katamo ca, bhikkhave, anusotagāmī puggalo? idha, bhikkhave, ekacco puggalo kāme ca paṭisevati, pāpañca kammaṃ karoti. ayaṃ vuccati, bhikkhave, anusotagāmī puggalo.

Et quel est, bhikkhous, l'individu qui va avec le courant? En cela, un certain individu recherche les plaisirs de la sensualité, et réalise des actions mauvaises. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle l'individu qui va avec le courant.

“katamo ca, bhikkhave, paṭisotagāmī puggalo? idha, bhikkhave, ekacco puggalo kāme ca nappaṭisevati, pāpañca kammaṃ na karoti, sahāpi dukkhena sahāpi domanassena assumukhopi rudamāno paripuṇṇaṃ parisuddhaṃ brahmacariyaṃ carati. ayaṃ vuccati, bhikkhave, paṭisotagāmī puggalo.

Et quel est, bhikkhous, l'individu qui va à contre-courant? En cela, un certain individu ne recherche pas les plaisirs de la sensualité, ne réalise pas d'actions mauvaises, et vit la vie brahmique complète et pure dans le mal-être, avec de l'affliction mentale, pleurant avec des larmes sur le visage. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle l'individu qui va à contre-courant.

“katamo ca, bhikkhave, ṭhitatto puggalo? idha, bhikkhave, ekacco puggalo pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā opapātiko hoti, tattha parinibbāyī, anāvattidhammo tasmā lokā. ayaṃ vuccati, bhikkhave, ṭhitatto puggalo.

Et quel est, bhikkhous, l'individu qui se tient debout? En cela, un certain individu, ayant épuisé les cinq entraves inférieures, a une naissance spontanée, et y atteint l'Extinction complète, sans jamais revenir de ce monde-là. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle l'individu qui se tient debout.

“katamo ca, bhikkhave, puggalo tiṇṇo pāraṅgato thale tiṭṭhati brāhmaṇo? idha, bhikkhave, ekacco puggalo āsavānaṃ khayā anāsavaṃ cetovimuttiṃ paññāvimuttiṃ diṭṭheva dhamme sayaṃ abhiññā sacchikatvā upasampajja viharati. ayaṃ vuccati, bhikkhave, puggalo tiṇṇo pāraṅgato thale tiṭṭhati brāhmaṇo.

Et quel est, bhikkhous, l'individu qui est un brahmane ayant traversé, ayant atteint l'autre rive, se tenant debout sur le sol ferme? En cela, un certain individu, avec la destruction des impuretés mentales, entre et demeure dans ce monde visible dans la libération de l'esprit sans impureté, dans la libération par discernement, en l'ayant réalisée pour lui-même par connaissance directe. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle l'individu qui est un brahmane ayant traversé, ayant atteint l'autre rive, se tenant debout sur le sol ferme.

ime kho, bhikkhave, cattāro puggalā santo saṃvijjamānā lokasmin”ti.

Voici, bhikkhous, quels sont ces quatre [types d']individus qu'on trouve dans le monde.



(Une récapitulation finale en vers n'a pas été traduite)


Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.

Bhikkhous, il y a dans le monde quatre types d'individus. Quels sont ces quatre? Celui qui va dans le sens du courant, celui qui va à contre-courant, celui qui tient ferme, et celui qui a traversé, qui est parvenu au rivage lointain, un brahmane qui se tient sur le sol ferme.

Et quel est celui qui va avec le flot? C'est celui qui se laisse aller à kāma et qui effectue des actes mauvais. Voici quel est celui qui est considéré comme allant dans le sens du courant.

Et quel est celui qui va à contre-courant? C'est celui qui ne se laisse pas aller à kāma et n'effectue pas d'actes mauvais. Bien qu'étant [engagé] dans une lutte douloureuse, avec difficulté, en soupirant et en pleurant, il vit la vie brahmique. Voici quel est celui qui est considéré comme allant à contre-courant.

Et quel est celui qui tient ferme? C'est celui qui, étant parvenu à la cessation totale des cinq saṃyojanas inférieurs, est destiné à renaître spontanément [dans un monde céleste], et à y atteindre Parinibbāna, sans jamais en revenir. Voici quel est celui qui est considéré comme tenant ferme.

Et quel est celui qui a traversé, qui est parvenu au rivage lointain, un brahmane qui se tient sur le sol ferme? C'est celui qui, avec la cessation des impuretés mentales, entre et demeure dans cette même vie dans la délivrance de l'esprit libéré des impuretés mentales, la délivrance par la sagesse, l'ayant réalisée pour lui-même par connaissance directe. Voici quel est celui qui est considéré comme ayant traversé, comme étant parvenu au rivage lointain, un brahmane qui se tient sur le sol ferme.

Bhikkhous, voici les quatre types d'individus qui existent dans le monde.




une récapitulation finale en vers n'a pas été traduite




Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
d'après Numerical discourses of the Buddha de Nyanaponika Thera et Bhikkhu Bodhi,
rendu accessible en ligne par la Buddhist Publication Society.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.