AN 3.72
Ājīvaka Sutta
— La question de l'ajivaka —
[ ājīvaka: secte niant l'existence d'une conséquence aux actions ]

Un disciple des ajivakas demande à Ananda de définir qui dans le monde enseigne bien, pratique bien et se porte bien. Sa réponse évite tout sectarisme et toute confrontation inutile.



Pāḷi



Ekaṃ samayaṃ āyasmā ānando kosambiyaṃ viharati ghositārāme. Atha kho aññataro ājīvakasāvako gahapati yenāyasmā ānando tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā āyasmantaṃ ānandaṃ abhivādetvā ekamantaṃ nisīdi. Ekamantaṃ nisinno kho so ājīvakasāvako gahapati āyasmantaṃ ānandaṃ etadavoca:

Français



En une occasion, le vénérable Ananda séjournait près de Kossambi, dans le parc de Ghosita. En cette occasion-là, un certain maître de maison disciple des ajivakas alla voir le vénérable Ananda, lui rendit hommage, puis s'assit d'un côté. Une fois assis là, il dit au vénérable Ananda:

— Kesaṃ no, bhante ānanda, dhammo svākkhāto? Ke loke suppaṭipannā? Ke loke sugatā ti?

— De qui donc, Bhanté Ananda, l'enseignement est-il bien exposé? Qui pratique bien dans le monde? Qui se porte bien dans le monde?

— Tena hi, gahapati, taññevettha paṭipucchissāmi, yathā te khameyya tathā naṃ byākareyyāsi. Taṃ kiṃ maññasi, gahapati, ye rāgassa pahānāya dhammaṃ desenti, dosassa pahānāya dhammaṃ desenti, mohassa pahānāya dhammaṃ desenti, tesaṃ dhammo svākkhāto no vā? Kathaṃ vā te ettha hotī ti?

— Pour cela, maître de maison, je vais vous questionner en retour, répondez comme bon vous semble. Qu'en pensez-vous: l'enseignement de ceux qui professent un enseignement pour l'abandon de l'avidité, qui professent un enseignement pour l'abandon de l'aversion, qui professent un enseignement pour l'abandon de l'illusionnement est-ce qu'il est bien exposé, ou qu'est-ce qu'il vous semble?

— Ye, bhante rāgassa pahānāya dhammaṃ desenti, dosassa pahānāya dhammaṃ desenti, mohassa pahānāya dhammaṃ desenti, tesaṃ dhammo svākkhāto. Evaṃ me ettha hotī ti.

Bhanté, l'enseignement de ceux qui professent un enseignement pour l'abandon de l'avidité, qui professent un enseignement pour l'abandon de l'aversion, qui professent un enseignement pour l'abandon de l'illusionnement est bien exposé. Voilà ce qu'il me semble.

— Taṃ kiṃ maññasi, gahapati, ye rāgassa pahānāya paṭipannā, dosassa pahānāya paṭipannā, mohassa pahānāya paṭipannā, te loke suppaṭipannā no vā, kathaṃ vā te ettha hotī ti?

— Qu'en pensez-vous, maître de maison: ceux qui pratiquent pour l'abandon de l'avidité, qui pratiquent pour l'abandon de l'aversion, qui pratiquent pour l'abandon de l'illusionnement, est-ce qu'ils pratiquent bien dans le monde, ou qu'est-ce qu'il vous semble?

— Ye, bhante rāgassa pahānāya paṭipannā, dosassa pahānāya paṭipannā, mohassa pahānāya paṭipannā, te loke suppaṭipannā. Evaṃ me ettha hotī ti.

— Ceux, Bhanté, qui pratiquent pour l'abandon de l'avidité, qui pratiquent pour l'abandon de l'aversion, qui pratiquent pour l'abandon de l'illusionnement pratiquent bien dans le monde. Voilà ce qu'il me semble.

— Taṃ kiṃ maññasi, gahapati, yesaṃ rāgo pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo, yesaṃ doso pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṅkato āyatiṃ anuppādadhammo, yesaṃ moho pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo, te loke sugatā no vā, kathaṃ vā te ettha hotī ti?

— Qu'en pensez-vous, maître de maison: ceux qui ont abandonné l'avidité, qui l'ont coupée à la racine, qui l'ont rendue telle une souche de palmier, qui l'ont anéantie, qui l'ont rendue incapable de réapparaître dans le futur, qui ont abandonné l'aversion, qui l'ont coupée à la racine, qui l'ont rendue telle une souche de palmier, qui l'ont anéantie, qui l'ont rendue incapable de réapparaître dans le futur, qui ont abandonné l'illusionnement, qui l'ont coupé à la racine, qui l'ont rendu tel une souche de palmier, qui l'ont anéanti, qui l'ont rendu incapable de réapparaître dans le futur, est-ce qu'ils se portent bien dans le monde, ou qu'est-ce qu'il vous semble?

— Yesaṃ, bhante rāgo pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo, yesaṃ doso pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo, yesaṃ moho pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṃkato āyatiṃ anuppādadhammo, te loke sugatā. Evaṃ me ettha hotī ti.

— Ceux, Bhanté, qui ont abandonné l'avidité, qui l'ont coupée à la racine, qui l'ont rendue telle une souche de palmier, qui l'ont anéantie, qui l'ont rendue incapable de réapparaître dans le futur, qui ont abandonné l'aversion, qui l'ont coupée à la racine, qui l'ont rendue telle une souche de palmier, qui l'ont anéantie, qui l'ont rendue incapable de réapparaître dans le futur, qui ont abandonné l'illusionnement, qui l'ont coupé à la racine, qui l'ont rendu tel une souche de palmier, qui l'ont anéanti, qui l'ont rendu incapable de réapparaître dans le futur, se portent bien dans le monde. Voilà ce qu'il me semble.

— Iti kho, gahapati, tayāvetaṃ byākataṃ: ‘ye, bhante rāgassa pahānāya dhammaṃ desenti, dosassa pahānāya dhammaṃ desenti, mohassa pahānāya dhammaṃ desenti, tesaṃ dhammo svākkhāto’ti. Tayāvetaṃ byākataṃ: ‘ye, bhante rāgassa pahānāya paṭipannā, dosassa pahānāya paṭipannā, mohassa pahānāya paṭipannā, te loke suppaṭipannā’ti. Tayāvetaṃ byākataṃ: ‘yesaṃ, bhante rāgo pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṅkato āyatiṃ anuppādadhammo, doso pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṅkato āyatiṃ anuppādadhammo, moho pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṅkato āyatiṃ anuppādadhammo, te loke sugatā’ ti.

— Ainsi, maître de maison, vous avez répondu: 'Bhanté, l'enseignement de ceux qui professent un enseignement pour l'abandon de l'avidité, qui professent un enseignement pour l'abandon de l'aversion, qui professent un enseignement pour l'abandon de l'illusionnement est bien exposé.' Vous avez répondu: 'Ceux, Bhanté, qui pratiquent pour l'abandon de l'avidité, qui pratiquent pour l'abandon de l'aversion, qui pratiquent pour l'abandon de l'illusionnement pratiquent bien dans le monde.' Vous avez répondu: 'Ceux, Bhanté, qui ont abandonné l'avidité, qui l'ont coupée à la racine, qui l'ont rendue telle une souche de palmier, qui l'ont anéantie, qui l'ont rendue incapable de réapparaître dans le futur, qui ont abandonné l'aversion, qui l'ont coupée à la racine, qui l'ont rendue telle une souche de palmier, qui l'ont anéantie, qui l'ont rendue incapable de réapparaître dans le futur, qui ont abandonné l'illusionnement, qui l'ont coupé à la racine, qui l'ont rendu tel une souche de palmier, qui l'ont anéanti, qui l'ont rendu incapable de réapparaître dans le futur, se portent bien dans le monde.'

— Acchariyaṃ, bhante abbhutaṃ, bhante! Na ceva nāma sadhammukkaṃsanā bhavissati, na ca paradhammāpasādanā, āyataneva dhammadesanā, attho ca vutto, attā ca anupanīto. Tumhe, bhante ānanda, rāgassa pahanāya dhammaṃ desetha dosassa pahanāya dhammaṃ desetha mohassa pahanāya dhammaṃ desetha. Tumhākaṃ, bhante ānanda, dhammo svākkhāto. Tumhe, bhante ānanda, rāgassa pahānāya paṭipannā dosassa pahānāya paṭipannā mohassa pahānāya paṭipannā. Tumhe, bhante loke suppaṭipannā. Tumhākaṃ, bhante ānanda, rāgo pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṅkato āyatiṃ anuppādadhammo, tumhākaṃ doso pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṅkato āyatiṃ anuppādadhammo, tumhākaṃ moho pahīno ucchinnamūlo tālāvatthukato anabhāvaṅkato āyatiṃ anuppādadhammo. Tumhe loke sugatā.

— C'est extraordinaire, Bhanté, c'est inouï: il n'y a ni étalage fait de son propre enseignement, ni dénigrement de celui des autres, il n'y a que l'enseignement du Dhamma dans sa propre sphère, le sens étant exprimé sans y mêler sa personne. Vous, Bhanté Ananda, vous professez un enseignement pour l'abandon de l'avidité, vous professez un enseignement pour l'abandon de l'aversion, vous professez un enseignement pour l'abandon de l'illusionnement. Votre enseignement, Bhanté Ananda, est bien exposé. Vous, Bhanté Ananda, vous pratiquez pour l'abandon de l'avidité, vous pratiquez pour pour l'abandon de l'aversion, vous pratiquez pour pour l'abandon de l'illusionnement. Vous, Bhanté, vous pratiquez bien dans le monde. Vous, Bhanté Ananda, vous avez abandonné l'avidité, vous l'avez coupée à la racine, vous l'avez rendue telle une souche de palmier, vous l'avez anéantie, vous l'avez rendue incapable de réapparaître dans le futur, vous avez abandonné l'aversion, vous l'avez coupée à la racine, vous l'avez rendue telle une souche de palmier, vous l'avez anéantie, vous l'avez rendue incapable de réapparaître dans le futur, vous avez abandonné l'illusionnement, vous l'avez coupé à la racine, vous l'avez rendu tel une souche de palmier, vous l'avez anéanti, vous l'avez rendu incapable de réapparaître dans le futur. Vous vous portez bien dans le monde.

Abhikkantaṃ, bhante abhikkantaṃ, bhante! Seyyathāpi, bhante nikkujjitaṃ vā ukkujjeyya, paṭicchannaṃ vā vivareyya, mūḷhassa vā maggaṃ ācikkheyya, andhakāre vā telapajjotaṃ dhāreyya, ‘cakkhumanto rūpāni dakkhantī’ ti; evamevaṃ ayyena ānandena anekapariyāyena dhammo pakāsito. Esāhaṃ, bhante ānanda, taṃ bhagavantaṃ saraṇaṃ gacchāmi dhammañca bhikkhusaṅghañca. Upāsakaṃ maṃ ayyo ānando dhāretu, ajjatagge pāṇupetaṃ saraṇaṃ gata nti.

C'est excellent, Bhanté, excellent! Tout comme on redresserait ce qui était renversé, ou bien on révélerait ce qui était caché, ou on montrerait le chemin à quelqu'un qui se serait perdu, ou on allumerait une lampe dans l'obscurité [en pensant:] 'Ceux qui possèdent une bonne vue verront les formes', de la même manière le vénérable Ananda a expliqué le Dhamma de diverses façons. Bhanté, nous allons en refuge au Fortuné, ainsi qu'au Dhamma et à la Communauté des bhikkhous. Que le vénérable Ananda me retienne à l'esprit en tant que disciple étant allé en refuge à compter d'aujourd'hui et pour la vie.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.