AN 3.19
Pāpaṇika Sutta
— Le commerçant —

Voici comment un bhikkhou est semblable à un commerçant qui cherche à s'enrichir.




Pāḷi



“tīhi, bhikkhave, aṅgehi samannāgato pāpaṇiko abhabbo anadhigataṃ vā bhogaṃ adhigantuṃ, adhigataṃ vā bhogaṃ phātiṃ kātuṃ. katamehi tīhi? idha, bhikkhave, pāpaṇiko pubbaṇhasamayaṃ na sakkaccaṃ kammantaṃ adhiṭṭhāti, majjhanhikasamayaṃ na sakkaccaṃ kammantaṃ adhiṭṭhāti, sāyanhasamayaṃ na sakkaccaṃ kammantaṃ adhiṭṭhāti. imehi kho, bhikkhave, tīhi aṅgehi samannāgato pāpaṇiko abhabbo anadhigataṃ vā bhogaṃ adhigantuṃ, adhigataṃ vā bhogaṃ phātiṃ kātuṃ.

Français



Bhikkhous, un commerçant doué de trois habitudes est incapable d'acquérir de nouvelles richesses ou d'accroître les richesses qu'il a déjà acquises. Quelles sont ces trois? En cela, bhikkhous, le commerçant ne s'adonne à sa tâche de manière attentionnée le matin, il ne s'adonne à sa tâche de manière attentionnée l'après-midi et il ne s'adonne à sa tâche de manière attentionnée le soir. Voici, bhikkhous, quelles sont les trois habitudes doué desquelles un commerçant est incapable d'acquérir de nouvelles richesses ou d'accroître les richesses qu'il a déjà acquises.

“evamevaṃ kho, bhikkhave, tīhi dhammehi samannāgato bhikkhu abhabbo anadhigataṃ vā kusalaṃ dhammaṃ adhigantuṃ, adhigataṃ vā kusalaṃ dhammaṃ phātiṃ kātuṃ. katamehi tīhi? idha, bhikkhave, bhikkhu pubbaṇhasamayaṃ na sakkaccaṃ samādhinimittaṃ adhiṭṭhāti, majjhanhikasamayaṃ na sakkaccaṃ samādhinimittaṃ adhiṭṭhāti, sāyanhasamayaṃ na sakkaccaṃ samādhinimittaṃ adhiṭṭhāti. imehi kho, bhikkhave, tīhi dhammehi samannāgato bhikkhu abhabbo anadhigataṃ vā kusalaṃ dhammaṃ adhigantuṃ, adhigataṃ vā kusalaṃ dhammaṃ phātiṃ kātuṃ.

De la même manière, un bhikkhou doué de trois habitudes est incapable d'acquérir de nouveaux états mentaux avantageux ou d'accroître les états mentaux avantageux qu'il a déjà acquis. Quelles sont ces trois? En cela, un bhikkhou ne s'adonne pas à son objet de concentration de manière attentionnée le matin, il ne s'adonne pas à son objet de concentration de manière attentionnée l'après-midi et il ne s'adonne pas à son objet de concentration de manière attentionnée le soir. Voici, bhikkhous, quelles sont les trois habitudes doué desquelles un bhikkhou est incapable d'acquérir de nouveaux états mentaux avantageux ou d'accroître les états mentaux avantageux qu'il a déjà acquis.

“tīhi, bhikkhave, aṅgehi samannāgato pāpaṇiko bhabbo anadhigataṃ vā bhogaṃ adhigantuṃ, adhigataṃ vā bhogaṃ phātiṃ kātuṃ. katamehi tīhi? idha, bhikkhave, pāpaṇiko pubbaṇhasamayaṃ sakkaccaṃ kammantaṃ adhiṭṭhāti, majjhanhikasamayaṃ sakkaccaṃ kammantaṃ adhiṭṭhāti, sāyanhasamayaṃ sakkaccaṃ kammantaṃ adhiṭṭhāti. imehi kho, bhikkhave, tīhi aṅgehi samannāgato pāpaṇiko bhabbo anadhigataṃ vā bhogaṃ adhigantuṃ, adhigataṃ vā bhogaṃ phātiṃ kātuṃ.

Bhikkhous, un commerçant doué de trois habitudes est capable d'acquérir de nouvelles richesses ou d'accroître les richesses qu'il a déjà acquises. Quelles sont ces trois? En cela, bhikkhous, le commerçant s'adonne à sa tâche de manière attentionnée le matin, il s'adonne à sa tâche de manière attentionnée l'après-midi et il s'adonne à sa tâche de manière attentionnée le soir. Voici, bhikkhous, quelles sont les trois habitudes doué desquelles un commerçant est capable d'acquérir de nouvelles richesses ou d'accroître les richesses qu'il a déjà acquises.

“evamevaṃ kho, bhikkhave, tīhi dhammehi samannāgato bhikkhu bhabbo anadhigataṃ vā kusalaṃ dhammaṃ adhigantuṃ, adhigataṃ vā kusalaṃ dhammaṃ phātiṃ kātuṃ. katamehi tīhi? idha, bhikkhave, bhikkhu pubbaṇhasamayaṃ sakkaccaṃ samādhinimittaṃ adhiṭṭhāti, majjhanhikasamayaṃ sakkaccaṃ samādhinimittaṃ adhiṭṭhāti, sāyanhasamayaṃ sakkaccaṃ samādhinimittaṃ adhiṭṭhāti. imehi kho, bhikkhave, tīhi dhammehi samannāgato bhikkhu bhabbo anadhigataṃ vā kusalaṃ dhammaṃ adhigantuṃ, adhigataṃ vā kusalaṃ dhammaṃ phātiṃ kātun”ti.

De la même manière, un bhikkhou doué de trois habitudes est capable d'acquérir de nouveaux états mentaux avantageux ou d'accroître les états mentaux avantageux qu'il a déjà acquis. Quelles sont ces trois? En cela, un bhikkhou s'adonne à son objet de concentration de manière attentionnée le matin, il s'adonne à son objet de concentration de manière attentionnée l'après-midi et il s'adonne à son objet de concentration de manière attentionnée le soir. Voici, bhikkhous, quelles sont les trois habitudes doué desquelles un bhikkhou est capable d'acquérir de nouveaux états mentaux avantageux ou d'accroître les états mentaux avantageux qu'il a déjà acquis.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.