AN 2.40
Micchāpaṭipatti Sutta
— La pratique erronée —

Que l'on soit ou non un bhikkhou, le plus important est la manière dont on pratique.




Pāḷi



“dvinnāhaṃ, bhikkhave, micchāpaṭipattiṃ na vaṇṇemi, gihissa vā pabbajitassa vā. gihī vā, bhikkhave, pabbajito vā micchāpaṭipanno micchāpaṭipattādhikaraṇahetu na ārādhako hoti ñāyaṃ dhammaṃ kusalaṃ.

Français



Bhikkhous, je ne fais l'éloge d'aucune de ces deux pratiques erronées: celle de celui qui vit au foyer et celle de celui qui a quitté le foyer. Celui qui pratique de manière erronée, qu'il vive au foyer ou qu'il ait quitté le foyer, à cause de sa pratique erronée, n'atteint pas l'accomplissement dans la méthode, dans l'enseignement avantageux.

“dvinnāhaṃ, bhikkhave, sammāpaṭipattiṃ vaṇṇemi, gihissa vā pabbajitassa vā. gihī vā, bhikkhave, pabbajito vā sammāpaṭipanno sammāpaṭipattādhikaraṇahetu ārādhako hoti ñāyaṃ dhammaṃ kusalan”ti.

Bhikkhous, je fais l'éloge de ces deux pratiques correctes: celle de celui qui vit au foyer et celle de celui qui a quitté le foyer. Celui qui pratique de manière correcte, qu'il vive au foyer ou qu'il ait quitté le foyer, grâce à sa pratique correcte, atteint l'accomplissement dans la méthode, dans l'enseignement avantageux.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.