AN 1.284 à 1.295
Aṭṭhāna Peyyāla
— Impossible —

Douze impossibilités en rapport avec les résultats d'actions avantageuses ou désavantageuses.




Pāḷi



284. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ kāyaduccaritassa iṭṭho kanto manāpo vipāko nibbatteyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ kāyaduccaritassa aniṭṭho akanto amanāpo vipāko nibbatteyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

Français



284. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance qu'une méconduite corporelle produise un résultat souhaitable, désirable et plaisant. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, qu'une méconduite corporelle produise un résultat regrettable, indésirable et déplaisant. Cela est possible.

285. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ vacīduccaritassa iṭṭho kanto manāpo vipāko nibbatteyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ vacīduccaritassa aniṭṭho akanto amanāpo vipāko nibbatteyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

285. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance qu'une méconduite verbale produise un résultat souhaitable, désirable et plaisant. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, qu'une méconduite verbale produise un résultat regrettable, indésirable et déplaisant. Cela est possible.

286. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ manoduccaritassa iṭṭho kanto manāpo vipāko nibbatteyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ manoduccaritassa aniṭṭho akanto amanāpo vipāko nibbatteyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

286. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance qu'une méconduite mentale produise un résultat souhaitable, désirable et plaisant. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, qu'une méconduite mentale produise un résultat regrettable, indésirable et déplaisant. Cela est possible.

287. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ kāyasucaritassa aniṭṭho akanto amanāpo vipāko nibbatteyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ kāyasucaritassa iṭṭho kanto manāpo vipāko nibbatteyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

287. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance qu'une bonne conduite corporelle produise un résultat regrettable, indésirable et déplaisant. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, qu'une bonne conduite corporelle produise un résultat souhaitable, désirable et plaisant. Cela est possible.

288. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ vacīsucaritassa aniṭṭho akanto amanāpo vipāko nibbatteyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ vacīsucaritassa iṭṭho kanto manāpo vipāko nibbatteyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

288. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance qu'une bonne conduite verbale produise un résultat regrettable, indésirable et déplaisant. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, qu'une bonne conduite verbale produise un résultat souhaitable, désirable et plaisant. Cela est possible.

289. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ manosucaritassa aniṭṭho akanto amanāpo vipāko nibbatteyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ manosucaritassa iṭṭho kanto manāpo vipāko nibbatteyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

289. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance qu'une bonne conduite mentale produise un résultat regrettable, indésirable et déplaisant. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, qu'une bonne conduite mentale produise un résultat souhaitable, désirable et plaisant. Cela est possible.

290. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ kāyaduccaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjeyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ kāyaduccaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjeyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

290. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance que celui qui est pourvu d'une méconduite corporelle, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, que celui qui est pourvu d'une méconduite corporelle, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer. Cela est possible.

291. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ vacīduccaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjeyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ vacīduccaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjeyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

291. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance que celui qui est pourvu d'une méconduite verbale, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, que celui qui est pourvu d'une méconduite verbale, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer. Cela est possible.

292. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ manoduccaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjeyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ manoduccaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjeyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

292. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance que celui qui est pourvu d'une méconduite mentale, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, que celui qui est pourvu d'une méconduite mentale, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer. Cela est possible.

293. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ kāyasucaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjeyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ kāyasucaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjeyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

293. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance que celui qui est pourvu d'une bonne conduite corporelle, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, que celui qui est pourvu d'une bonne conduite corporelle, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque. Cela est possible.

294. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ vacīsucaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjeyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ vacīsucaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjeyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

294. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance que celui qui est pourvu d'une bonne conduite verbale, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, que celui qui est pourvu d'une bonne conduite verbale, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque. Cela est possible.

295. “aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ manosucaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjeyya. netaṃ ṭhānaṃ vijjati. ṭhānañca kho etaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ manosucaritasamaṅgī tannidānā tappaccayā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjeyya. ṭhānametaṃ vijjatī”ti.

295. Il est impossible, mendiants, il n'y a aucune chance que celui qui est pourvu d'une bonne conduite mentale, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer. Cela est impossible. Mais il est possible, mendiants, que celui qui est pourvu d'une bonne conduite mentale, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaisse, à cause de cela, en raison de cela, dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque. Cela est possible.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Bhikkhu Sekha.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.