AN 1.98 à 1.113
Ajjhatika Peyyāla
— En ce qui concerne les facteurs internes —

Des facteurs internes ou externes qui mènent à notre bonheur ou à notre malheur.




Pāḷi



98. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato anatthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, pamādo. pamādo, bhikkhave, mahato anatthāya saṃvattatī”ti.

Français



98. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand préjudice que la négligence. La négligence, bhikkhous, mène à un grand préjudice.

99. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato atthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, appamādo. appamādo, bhikkhave, mahato atthāya saṃvattatī”ti.

99. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand bienfait que la diligence. La diligence, bhikkhous, mène à un grand bienfait.

100. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato anatthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, kosajjaṃ. kosajjaṃ, bhikkhave, mahato anatthāya saṃvattatī”ti.

100. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand préjudice que la paresse. La paresse, bhikkhous, mène à un grand préjudice.

101. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato atthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, vīriyārambho. vīriyārambho, bhikkhave, mahato atthāya saṃvattatī”ti.

101. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand bienfait que l'activation de l'énergie. L'activation de l'énergie, bhikkhous, mène à un grand bienfait.

102. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato anatthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, mahicchatā. mahicchatā, bhikkhave, mahato anatthāya saṃvattatī”ti.

102. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand préjudice que d'avoir d'intenses désirs. Avoir d'intenses désirs, bhikkhous, mène à un grand préjudice.

103. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato atthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, appicchatā. appicchatā, bhikkhave, mahato atthāya saṃvattatī”ti.

103. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand bienfait que d'avoir peu de désirs. Avoir peu de désirs, bhikkhous, mène à un grand bienfait.

104. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato anatthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, asantuṭṭhitā. asantuṭṭhitā, bhikkhave, mahato anatthāya saṃvattatī”ti.

104. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand préjudice que le mécontentement. Le mécontentement, bhikkhous, mène à un grand préjudice.

105. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato atthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, santuṭṭhitā. santuṭṭhitā, bhikkhave, mahato atthāya saṃvattatī”ti.

105. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand bienfait que le contentement [avec peu]. Le contentement [avec peu], bhikkhous, mène à un grand bienfait.

106. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato anatthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, ayoniso manasikāro. ayonisomanasikāro, bhikkhave, mahato anatthāya saṃvattatī”ti.

106. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand préjudice que l'application du mental à mauvais escient. L'application du mental à mauvais escient, bhikkhous, mène à un grand préjudice.

107. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato atthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, yoniso manasikāro. yonisomanasikāro, bhikkhave, mahato atthāya saṃvattatī”ti.

107. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand bienfait que l'application du mental à bon escient. L'application du mental à bon escient, bhikkhous, mène à un grand bienfait.

108. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato anatthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, asampajaññaṃ. asampajaññaṃ, bhikkhave, mahato anatthāya saṃvattatī”ti.

108. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand préjudice que le manque de discernement attentif. Le manque de discernement attentif, bhikkhous, mène à un grand préjudice.

109. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato atthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, sampajaññaṃ. sampajaññaṃ, bhikkhave, mahato atthāya saṃvattatī”ti.

109. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand bienfait que le discernement attentif. Le discernement attentif, bhikkhous, mène à un grand bienfait.

110. “bāhiraṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato anatthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, pāpamittatā. pāpamittatā, bhikkhave, mahato anatthāya saṃvattatī”ti.

110. En ce qui concerne les facteurs externes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand préjudice qu'une mauvaise amitié. Une mauvaise amitié, bhikkhous, mène à un grand préjudice.

111. “bāhiraṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato atthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, kalyāṇamittatā. kalyāṇamittatā, bhikkhave, mahato atthāya saṃvattatī”ti.

111. En ce qui concerne les facteurs externes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand bienfait qu'une amitié bénéfique. Une amitié bénéfique, bhikkhous, mène à un grand bienfait.

112. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato anatthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, anuyogo akusalānaṃ dhammānaṃ, ananuyogo kusalānaṃ dhammānaṃ. anuyogo, bhikkhave, akusalānaṃ dhammānaṃ, ananuyogo kusalānaṃ dhammānaṃ mahato anatthāya saṃvattatī”ti.

112. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand préjudice que la poursuite des états mentaux désavantageux et la non-poursuite des états mentaux avantageux. La poursuite des états mentaux désavantageux et la non-poursuite des états mentaux avantageux, bhikkhous, mènent à un grand préjudice.

113. “ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekadhammampi samanupassāmi yo evaṃ mahato atthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, anuyogo kusalānaṃ dhammānaṃ, ananuyogo akusalānaṃ dhammānaṃ. anuyogo, bhikkhave, kusalānaṃ dhammānaṃ, ananuyogo akusalānaṃ dhammānaṃ mahato atthāya saṃvattatī”ti.

113. En ce qui concerne les facteurs internes, bhikkhous, je ne vois aucune autre chose qui mène à un aussi grand bienfait que la poursuite des états mentaux avantageux et la non-poursuite des états mentaux désavantageux. La poursuite des états mentaux avantageux et la non-poursuite des états mentaux désavantageux, bhikkhous, mènent à un grand bienfait.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.