Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Aṅguttara Nikāya >> Dasaka Nipāta

AN 10.22
Adhivuttipada Sutta
— Les termes théoriques —
[adhivuttipada: terme théorique]

Le Bouddha explique à Ānanda ce qu'est la plus haute connaissance. Ensuite, il expose, comme dans le sutta précédent, les dix pouvoirs grâce auxquels le Tathagata peut pousser son rugissement de lion dans les assemblées et enseigner le Dhamma.




En une occasion, le vénérable Ānanda alla voir le Fortuné et, après lui avoir rendu hommage, s'assit d'un côté. Alors le Fortuné s'adressa à lui ainsi:

— Ānanda, je suis confiant en ce qui concerne ces choses qui mènent à la réalisation par la connaissance directe des divers termes théoriques. Je prétends enseigner le Dhamma sur ces sujets d'une telle manière qu'une personne qui agit en conséquence connaîtra ce qui est réel comme étant réel et ce qui est irréel comme étant irréel; il connaîtra ce qui est inférieur comme étant inférieur, il connaîtra ce qui est excellent comme étant excellent; il connaîtra ce qui peut être surpassé comme pouvant être surpassé et ce qui ne peut être surpassé comme ne pouvant pas être surpassé. Et il est possible que dans l'avenir il connaisse, comprenne et réalise cela exactement de la manière dont cela doit être connu, compris et réalisé.

Mais cela, Ānanda, constitue la plus haute connaissance, c'est-à-dire la connaissance des choses yathā·bhūtaṃ. Et je déclare, Ānanda, qu'il n'y a pas de connaissance plus haute et plus excellente que celle-ci.

Ānanda, le Tathagata a dix pouvoirs, doué desquels il déclare tenir la plus importante place, fait entendre son rugissement de lion dans les assemblées et met en mouvement la noble roue de l'enseignement. Quels sont ces dix pouvoirs?

(1) Ici, Ānanda, le Tathagata discerne yathā·bhūtaṃ les causes comme étant des causes, et les non-causes comme étant des non-causes.{1} Voici un pouvoir du Tathagata, doué duquel il déclare tenir la plus importante place, fait entendre son rugissement de lion dans les assemblées et met en mouvement la noble roue de l'enseignement.

(2) De plus, Ānanda, le Tathagata discerne yathā·bhūtaṃ par l'intermédiaire des causes et des conditions-racines, les résultats des actions passées, futures et présentes. Voici un autre pouvoir du Tathagata... noble roue de l'enseignement.

(3) De plus, Ānanda, le Tathagata discerne yathā·bhūtaṃ les chemins menant à tous les destins. Voici un autre pouvoir du Tathagata... noble roue de l'enseignement.

(4) De plus, Ānanda, le Tathagata discerne yathā·bhūtaṃ le monde et ses nombreux différents éléments. Voici un autre pouvoir du Tathagata... noble roue de l'enseignement.

(5) De plus, Ānanda, le Tathagata discerne yathā·bhūtaṃ les différentes inclinations et dispositions des êtres. Voici un autre pouvoir du Tathagata... noble roue de l'enseignement.

(6) De plus, Ānanda, le Tathagata discerne yathā·bhūtaṃ les conditions inférieures ou supérieures des facultés des autres êtres. Voici un autre pouvoir du Tathagata... noble roue de l'enseignement.

(7) De plus, Ānanda, le Tathagata discerne yathā·bhūtaṃ en ce qui concerne les jhānas, les libérations, les concentrations et les réalisations méditatives, leurs impuretés et leur pureté, et l'émergence hors de ces états. Voici un autre pouvoir du Tathagata... noble roue de l'enseignement.

(8) De plus, Ānanda, le Tathagata se souvient de ses diverses vies passées, c'est-à-dire une naissance, deux... cinq... dix... cinquante, cent, mille, cent mille, de nombreux kappas de contraction cosmique, de nombreux kappas d'expansion cosmique, de nombreux kappas de contraction et d'expansion cosmique, de la manière suivante: 'Là j'avais tel nom, j'appartenais à tel clan, j'avais telle apparence. Telle était ma nourriture, telle mon expérience du plaisir et de la douleur, telle fut la fin de ma vie. En quittant cet état, après mon décès, je réapparus là. Là aussi j'avais tel nom, j'appartenais à tel clan, j'avais telle apparence. Telle était ma nourriture, telle mon expérience du plaisir et de la douleur, telle fut la fin de ma vie. En quittant cet état, après mon décès, je réapparus ici.' C'est ainsi que le Tathagata se souvient de ses multiples vies passées dans leurs modes et détails. Voici un autre pouvoir du Tathagata... noble roue de l'enseignement.

(9) De plus, Ānanda, au moyen de l'œil divin, purifié et surpassant l'œil humain, le Tathagata voit les êtres mourant et réapparaissant, et discerne la façon dont ils sont inférieurs et supérieurs, beaux et laids, fortunés et infortunés en fonction de leur kamma: 'Certains êtres – qui ont adopté de mauvaises conduites de corps, de paroles, et d'esprit, qui ont injurié les êtres nobles, qui ont adopté des diṭṭhis erronées et ont entrepris des actions sous l'influence de diṭṭhis erronées – lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaissent dans un plan d'existence où règne la privation, une mauvaise destination, dans les domaines inférieurs, voire en enfer. Mais certains êtres – qui ont adopté de bonnes conduites de corps, de paroles et d'esprit, qui n'ont pas injurié les êtres nobles, qui ont adopté des diṭṭhis correctes et ont entrepris des actions sous l'influence de diṭṭhis correctes – lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaissent dans les bonnes destinations, dans le monde céleste.' Ainsi – au moyen de l'œil divin, purifié et surpassant l'œil humain – il voit des êtres mourant et réapparaissant, et il discerne la façon dont ils sont inférieurs et supérieurs, beaux et laids, fortunés et infortunés en accord avec leur kamma. Voici un autre pouvoir du Tathagata... noble roue de l'enseignement.

(10) De plus, Ānanda, par l'élimination complète des impuretés mentales, le Tathagata entre et demeure dans le monde visible dans la libération de l'esprit sans impuretés mentales, la libération par la sagesse, l'ayant réalisée pour lui-même par connaissance directe. Voici un autre pouvoir du Tathagata, doué duquel il déclare tenir la plus importante place, fait entendre son rugissement de lion dans les assemblées et met en mouvement la noble roue de l'enseignement.





Bodhi leaf



Note


1. le Tathagata comprend... les non-causes comme étant des non-causes: ou: le Tathagata comprend, tel que c'est dans les faits, ce qui est possible comme étant possible et de qui est impossible comme étant impossible.




Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Sœur Upalavanna
et Numerical discourses of the Buddha de Nyanaponika Thera et Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.